Les athlètes suivis par GPS pour lutter contre le dopage ?

Le par  |  6 commentaire(s) Source : The Local.se
Carolina Kluft

L'initiative est proposée par deux athlètes suédois : pour aider à la lutte contre le dopage, pourquoi ne pas obliger les sportifs à porter en permanence un récepteur GPS et les trouver ainsi facilement pour réaliser des tests inopinés ?

Carolina kluftLa technologie GPS va-t-elle venir au secours des athlètes pour les sauver d'une gangrène qui pourrit le sport de haut niveau, à savoir le dopage ? C'est en tout cas ce que proposent la spécialiste suédoise de l'heptatlon Carolina Klüft et son compatriote Stefan Holm, médaillé olympique de saut à ski en 2004.

Les deux champions internationaux évoquent la possibilité d'implanter une puce sous-cutanée ou de faire appel à un récepteur GPS pour permettre de savoir où sont les sportifs et de pratiquer des tests anti-dopage inopinés.

il s'agit de répondre à une insuffisance du système actuel qui se limite à demander un planning aux athlètes. Il n'est alors pas très compliqué de se soustraire à un éventuel examen. Klüft avait déjà proposé la pose d'un implant mais un récepteur GPS fixé au sac de sport pourrait suffire.


Une obligation morale
" Je ne pense pas qu'il y ait à se plaindre d'une surveillance de ce type. Je crois que c'est une obligation pour nous d'aller dans ce sens. Le dopage est un phénomène terrible, ce qui signifie que nous ne devons pas nous mettre des oeillères et il nous faut en débattre de façon franche ", explique-t-elle.

De son côté, Stefan Holm se montre plus réservé mais reste ouvert à cette proposition : " Pourquoi pas ? [ Un récepteur GPS ] peut sembler être un moyen radical, voire brutal, mais cela peut être une bonne solution pour empêcher des soupçons de dopage parfois portés injustement. Il sera de toute façon difficile d'écarter la suspicion à moins d'avoir une puce implantée sous la peau ", a-t-il indiqué à un journal suédois.

Stefan Holm souligne que les athlètes de haut niveau sont déjà étroitement contrôlés et que l'ajout d'un implant ou d'un suivi par GPS ne ferait que peu de différence dans le dispositif de surveillance. Le dopage s'est intensifié ces dernières années, à la mesure des contrats publicitaires promis aux vainqueurs et à l'exigence de performances de la part des sponsors.

La communauté sportive acceptera-t-elle ce pistage systématique au nom d'une plus grande transparence qui vise à assainir le milieu ? La question fera sûrement l'objet d'intenses débats mais elle a le mérite d'être posée et d'exploiter les dernières technologies face à des officines du dopage lucratives et toujours plus difficiles à démanteler.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #193482
pour le dopage OK
mais comment faire pour les athlètes (nageuses? ) qui voient à l'insu de leur plein gré des vidéos explicites sur Internet être diffusées où elles ont le rôle vedette
Le #193484
Je suis à 100 pour 100 contre le dopage mais, commencer à implanter des puces électroniques sur des individus, j'avoue que ça me met un peu mal à l'aise.
Quelle sera la prochaine étape ??
:?
Le #193494
pompin93

+1, si on commence par des sportifs, ensuite se sera les enfants (crainte de l'enlevement), ensuite les criminels, les délinquants et enfin tout le monde.
Le #193497
Pas besoin de puce sous-cutanée: les sportifs donnent leur planning au comité de lutte contre le dopage.
Si on arrive pas à les trouver 1 fois puis 2 fois c'est l'avertissement. La troisième fois c'est l'exclusion des compétitions pour une période donnée.

Ces gens sont responsables non, ils n'ont qu'à mettre en place et appliquer des règles.

Tout à fait d'accord avec frodon, si on commence par les sportifs dans 15 ans ce sera tout le monde...
Le #193501
encore une fois, sans éducation, ça ne sert à rien de faire des lois et de lutter, ce sera toujours contourné, et on va se leurrer en se disant que le controle toujours plus absolu résoudra le problème, non il ne le résoudra pas, il ne fera que le repousser.
Le #193514
@ glattering

c'est pas un problème d'éducation, les portis connaissent parfaitement les risques du dopages.

seul les sanctions peuvent freiner le dopage.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]