Licences 3G chinoises : l'espoir renaît

Le par  |  0 commentaire(s)
Chine drapeau

Devant le manque de clarté des autorités chinoises concernant la délivrance des licences 3G, chaque indice dans une direction ou une autre fait réagir le marché.

Chine drapeauLa question de l'attribution des licences 3G en Chine, pays qui est toujours sous technologie 2G mais qui constitue également le plus grand marché de la téléphonie mobile au monde, avec plus de 520 millions d'abonnés, est à l'étude depuis fin 2005.

Sans cesse repoussée pour diverses raisons, dont l'une est de laisser le temps au standard 3G purement chinois TD-SCDMA d'atteindre le niveau de performances et de fiabilité de ses homologues occidentaux WCDMA et CDMA2000, l'accès de la Chine aux joies de la 3G est un sujet brûlant pour les opérateurs et les fabricants de terminaux.

Or le gouvernement chinois ne cesse de souffler le chaud et le froid sur le sujet, décalant sans cesse la fenêtre d'attribution des licences. Espérées fin 2007, puis retardées au-delà de la période des Jeux Olympiques de Pékin en août 2008, elles restent un point sensible qu'il est bien difficile de cerner.

C'est pourquoi le nouvel effet d'annonce d'un rapport situant à "très prochainement" l'accès aux licences 3G fait aussitôt bondir le cours des sociétés de télécommunications chinoises, montrant la sensibilité du marché et les opportunités espérées.


On y croit...ou pas
Deux des principaux opérateurs de télécommunications chinois, China Telecom et China Netcom, devraient participer aux enchères, afin de se relancer face au déclin des services de téléphonie traditionnels. Mais les opérateurs européens pourraient également avoir une marge de manoeuvre grâce aux parts détenues dans les opérateurs mobiles chinois, à l'instar de Vodafone Group, actionnaire de China Mobile.

Cependant, l'information rapportée par l'agence officielle Xinhua vient en contrepoint des propos d'un autre représentant du gouvernement qui indiquait la semaine dernière l'absence de calendrier définitif.

Ces incertitudes pourraient cacher la volonté des autorités chinoises de ne permettre qu'au TD-SCDMA d'être opérationnel au moment des Jeux Olympiques 2008, constituant alors une vitrine technologique parfaite et sans risque d'être confrontée aux technologies occidentales concurrentes. Dans cette hypothèse, les licences 3G ne seraient pas délivrées avant fin 2008 ou début 2009.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]