Filtrage: l'Australie lance la chasse aux prédateurs sexuels

Le par  |  2 commentaire(s)
Internet enfant

Le pays océanien va fournir l'accès gratuit à un service de filtrage Internet et à une assistance téléphonique afin de lutter contre les prédateurs sexuels cherchant à rentrer en contact avec des enfants sur le Web.

Internet enfantAnnoncée vendredi par John Howard, premier ministre australien, cette mesure s'accompagne d'une rallonge d'effectifs au sein de la police fédérale : 90 officiers vont rejoindre l'équipe spécialisée dans la recherche d'individus adeptes de la pornographie infantile sur Internet.

Howard a déclaré que le but de cette opération était de " détecter les pervers et prédateurs sexuels qui cherchent à utiliser Internet comme moyens de rentrer en contact avec des enfants et avec intention d'en abuser sexuellement ".

" Nous allons mettre en place une campagne d'information significative ainsi qu'une campagne d'éducation des parents et nous allons fournir un service d'assistance qui sera disponible durant les heures où la famille est réunie ", a t-il ajouté à nos confrères de Reuters. Le projet australien dénommé Net Alert, au capital de 117 millions d'euros, devrait être lancé le 20 août.

Le premier ministre a également précisé que le programme de filtrage serait introduit dans un projet commun avec les fournisseurs d'accès à Internet ( FAI ) du pays : " Cela va automatiquement bloquer les contenus placés sur liste noire, et, en outre, tout contenu dont les parents estiment qu'ils représentent un danger pour leurs enfants ". Une fois installé sur l'ordinateur, les parents pourront accéder à la configuration du logiciel de filtrage qui vient donc en sus du filtrage organisé par les FAI.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #180235
Ils ont du avoir une affaire de pedophilie qui a fait du bruit, donc hop, on invente des mesures a la con, et tout le monde est content...

Au passage, j'adore le passage:
"Le premier ministre a également précisé que le programme de filtrage serait introduit dans un projet commun avec les fournisseurs d'accès à Internet ( FAI ) du pays : " Cela va automatiquement bloquer les contenus placés sur liste noire"

En gros, ils organisent une campagne de censure sponsorisee par le gouvernement. Combien de temps avant que les sites qui ne plaisent pas se retrouvent "accidentellement" sur cette liste noire?
Le #180271
Ouais, ils feraient mieux de s'occuper en priorité de leurs problèmes sociaux... simplement ça passe moins bien à la télé que les pédophiles.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]