Avatar dope l'intérêt du public pour la 3D relief

Le par  |  8 commentaire(s)
avatar james cameron

Le succès d'Avatar dépasse le cadre de la projection cinéma et devrait largement contribuer à la sensibilisation du public à la 3D Relief.

avatar james cameronL'impressionnant succès d'Avatar au cinéma ( 9 millions d'entrées au Box office France à ce jour et ce n'est pas fini ) aura sans conteste des répercussions sur le marché de la vidéo en 2010 et plus précisément sur l'émergence et l'implantation du format 3D relief.

En effet, selon une étude menée par le site Retrevo, 39 % des internautes interrogés indiquaient, avant la sortie d'Avatar, qu’ils étaient conscients qu’ils auraient bientôt l’opportunité de regarder la télévision en 3D à leur domicile. Un pourcentage qui augmente après la sortie du film pour s’élever à 60 % des répondants. Toujours selon la même enquête, 32 % des internautes se déclarent maintenant décidés à acheter une TV 3D ( contre 27 % avant ).

Évidemment cette augmentation est à mettre au crédit du succès du long métrage concerné et par là même au buzz médiatique suscité. La multiplication des annonces effectuées par les fabricants dans le cadre du CES 2010 de Las Vegas n'auront fait ensuite que participer à l'engouement du public et susciter son intérêt  pour la 3D.

L'industrie du cinéma et de l'électronique grand public peuvent donc dire un grand merci à James Cameron, le réalisateur du film.

Complément d'information
  • Avatar : James Cameron contre-attaque
    Réaliser un long métrage n’est pas de tout repos, surtout lorsqu’il s’agit d’un des films les plus rentables de l’histoire du cinéma.
  • Test James Cameron's Avatar
    Alors que le film s'annonce la semaine prochaine sur grand écran, le jeu lui a déjà révélé ses secrets depuis une semaine.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #580031
Bof si la plupart ont été voir comme moi de la 3D par curiosité et ressortent en le regrettant tellement cette technologie encore mal aboutie accentue perte de lumière et de détails ainsi que le flou des scènes rapides...le tout avec une colorimétrie à la ramasse.
Bref autant dire que c'est pas gagner et que la 2D HD détaillée et colorée a encore un bel avenir....
Le #580111
+1 Nosoul : complétement d'accord sur tous les points !
Par contre on ne peut pas nier que ça rend quand même pas mal et ça immerge bien la 3D, malgré tous les défauts actuels de cette technologie.
Le #580161
Tan qu'il faudra des lunettes, c'est sans moi la télé 3D
Le #580171
Perso, colorimétrie ou pas, je pense que je me serais profondemment ennuyé si j'avais dû voir ce film en 2D.

Au fait c'est plus de 10 millions d'entrées depuis ce WE le score.
Le #580281
Vu en 2 fois en 2D et pas déçu.
Il ne me reste plus qu'à le revoir en 3D
Le #580371
Je comprends tout à fait les américain, grâce à la 3D on se focalise uniquement sur les effets, plus besoin de scénario ni d'acteurs, un excellent produit de masse à destination des boeufs. Et ça marche, comme le rappelle victor....
Le #580591
Vu en IMAX 3D (bon c'est pas facile il n'y a qu'une salle en france), pas de probleme de flou, ni d'image plus sombre, et comme la resolution est 4 a 8 fois superieure a une bande classique, pas de perte de details
Le #580601
Perso, j'avoue que la 3D a davantage suscité mon attention dans la première demi-heure que dans les deux heures et quelques suivantes, où on finit par l'oublier la plupart du temps, pris par l'action. Cela dit, si elle apporte un plus indéniable au spectacle, je pense que ce dernier aurait été presque aussi valable sans la 3D.

Dans la première demi-heure, outre ce qui a été dit plus haut, ce qui m'a gêné est le fait que la 3D ne semble pas s'accommoder avec bonheur des grands angles et téléobjectifs. Dans ce dernier cas, la perspective en souffre, avec des personnages placés nettement au second plan qui sont presque aussi grands que ceux du premier plan. En 3D, c'est choquant. C'est peut-être parce qu'on était dans des espaces réduits, comme des laboratoires ou des salles de contrôle. En revanche, dès qu'on est en extérieurs, probablement avec des objectifs plus proches de la vision humaine, autour de 50 mm de focale, c'est plus réaliste, et la 3D se fait oublier, ce qui devrait idéalement être le cas : se faire ressentir, mais ne pas être ostentatoire (un peu comme un maquillage réussi, qui doit ne pas se voir).

Cela dit, on en n'est qu'aux balbutiements de la technique et on ne va pas cracher dans la soupe. C'est une belle innovation. pas absolument nécessaire, mais bien plaisante.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]