Facebook : peine de prison pour blasphème

Le par  |  10 commentaire(s) Source : AFP
facebooklogo

Un Égyptien a écopé d’une peine de prison pour avoir insulté la religion islamique dans des propos publiés sur le réseau communautaire Facebook.

facebooklogoRetrouvé grâce à son adresse IP et arrêté en août dernier par les autorités de son pays, l’Égyptien Ayman Youssef Mansour vient d’être reconnu coupable de blasphème via Facebook par le tribunal du Caire. En vertu de la loi interdisant l’insulte de toute religion, il a ainsi écopé de trois ans de prison assortis de travaux forcés.

Selon la Mena, l’agence de presse officielle du pays, qui a rapporté les faits, l’homme aurait " intentionnellement insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité de la religion islamique ".  Toujours d’après elle, les insultes proférées via le réseau social ciblaient " le noble Coran, la vraie religion islamique, le prophète de l'islam et les musulmans, d'une manière calomnieuse ".

Pour Heba Morayef, il s’agit d’une " nouvelle violation de la liberté d'expression ". Mais la chercheuse de l'organisation Human Rights Watch parle aussi d'une nouvelle preuve que la loi citée devrait être retirée, car trop vague et en proie à l’interprétation qu’on veut bien lui donner. D'autant plus que dans le contexte actuel d'élections, une telle loi nuit au débat politique, dont une bonne partie porte " sur le rôle de la religion dans l'État ". Certains aimeraient en effet qu’une nouvelle Constitution soit rédigée et qu’elle conserve un article stipulant que l’Islam sert de base dans le droit égyptien.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #851291
certes moins sévère que chez eux, on a nous aussi des sanctions contre ceux qui pousseraient à la haine raciale ou religieuse (on prend de la tôle pour l'une d'entre elle...), et faut être assez bête pour faire ça sur facebook, que l'on soit en Egypte ou ailleurs...

Quand est-ce que les gens vont arrêter de dire ce qu'ils pensent sur ce site de merde ?
Le #851301
ET quand est-ce que les états cesseront de mettre les gens en prison car ils disent ou écrivent ce qu'ils pensent ?
Le #851341
j'ai pas creusé la question mais d'après l'article il n'a fait aucune incitation à la haine ou autre. il aurait juste dit ,pour résumer, c des c***. C comme si en France on critiquait notre bon roi S**** 1er ... ha mais oui c pareil, prison.
Âpres c sur fo pas être très malin pour dire ca sur facebook. Mais le pire c que des gens sont payés ou font de la délation volontaire et passent leur temps à vérifier que rien de mal n'est dit. Si seulement ils pouvaient utiliser cette énergie pour la faim dans le monde, la paix ou toute autre cause juste
Le #851431
Vu toute la merde que je sors sur le compte facebook que j'utilise, je suis passible d'une peine de mort alors oO...

Un peux limite quand même, car quand, dans d'autres pays orientaux, ils prônent la guerre contre l'occident, remercie leur dieu de la mort d'américains ou insultent les non islamiques de "chiens" ou "d'infidèles", et ce en live sur cnn ou bbc, bah il ne leur arrive rien?


Ce que je voudrais savoir, c'est comment ils ont eu son IP? Chez nous il faut bien une décision judiciaire pour forcer un site à la donner, puis une seconde pour que le FAI révèle l'identité non?
Le #851461
@spamnco
+1
Mais c'est pas demain la veille
Le #851481
@spamnco : quand les humains arrêteront de s'entretuer pour leurs différences de religions..
Anonyme
Le #851511
Le #851631
"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire." Voltaire
Le #851651
en France ou dans d'autres pays occidentaux lorsqu'il ya des condamnations de citoyens ayant injurié, diffamé, caricaturé ou dis des choses dérangeantes sur des hommes politiques ou des grandes entreprises on laisse la liberté d'expression au fond des tiroirs comme avec l'affaire du nez rouge ajouté sur une photo du prince de monaco, de l'internaute qui a écrit son mécontentement du fai free, de l'employée qui a critiquée son patron sur facebook etc...

par contre dans le cas présent l'argument de la liberté d'expression on le ressort avec véhémence.

donc oui, sachez qu'on peut penser ce qu'on veut mais qu'on ne peut pas dire ce qu'on veut car c'est légiféré, sachez aussi que ce principe n'a pas de frontière contrairement à ce que certains semblent croire.
Le #852291
@solidsnake quand les humains arrêteront de s'entretuer pour leurs différences de religions..

Le vrai débat ça serait plutôt la liberté d'expression dans ces pays.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]