Bac 2013 : chasse aux téléphones portables

Le par  |  6 commentaire(s)
salle-examen

Afin de lutter contre la fraude aux épreuves du baccalauréat 2013, toutes les académies sont équipées de détecteurs de téléphones portables. Ils seront répartis de manière aléatoire dans les centres d'examen.

En 2012, l'utilisation frauduleuse de téléphones portables a représenté près de 40 % des fraudes qui ont été détectées lors du déroulement des épreuves du baccalauréat. Selon les chiffres du ministère de l'Éducation nationale, cela correspond à 166 cas sur 419 suspicions de fraude et sur plus de 717 400 candidats.

Si dans les faits la fraude demeure difficile à quantifier et prouver, celle s'appuyant sur le téléphone portable occupe une place de choix. Pour y faire face et sans aller jusqu'à la coûteuse mise à en place de brouilleurs d'ondes, des mesures déjà en vigueur ont été étendues.

Toutes les académies sont équipées de détecteurs de téléphones portables. Une mesure de renforcement de la surveillance afin de détecter des appareils allumés. Tous les appareils non autorisés doivent en effet être impérativement éteints.

Cela ne veut pas dire pour autant que tous les centres d'examen sans exception disposeront de tels détecteurs. Leur répartition est à la discrétion des recteurs d'académie. Leur nombre est par ailleurs tenu secret.

Cette mesure s'accompagne d'un renforcement des sanctions pour les fraudes ou tentatives de fraude et d'une campagne de communication en ligne qui débute aujourd'hui. Sur plusieurs sites fréquemment consultés par les 17-19 ans, des bannières vont notamment prévenir que " Frauder au bac nuit gravement à la scolarité " :

Bac-Visuels-lutte-contre-la-fraude-2

Les premières épreuves du Bac 2013 débutent le 17 juin. En 2012, le nombre de fraudes suspectées aux épreuves a diminué mais le nombre de sanctions prises a augmenté pour concerner 0,04 % des candidats.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1346452
Pourtant, dans la vraie vie, les travailleurs ont le droit d'aller trouver des solutions sur internet, et même c'est profitable pour l'entreprise et la société.

Il serait temps de se débarraser de toutes les études seocondaires, celles qui commencent après l'apprentissage de la lecture et des calculs de base. Les élèves perdent leur temps, et cela ponctionne un très gros pourcentage des impots pour rien.
Le #1346482
billgatesanonym a écrit :

Pourtant, dans la vraie vie, les travailleurs ont le droit d'aller trouver des solutions sur internet, et même c'est profitable pour l'entreprise et la société.

Il serait temps de se débarraser de toutes les études seocondaires, celles qui commencent après l'apprentissage de la lecture et des calculs de base. Les élèves perdent leur temps, et cela ponctionne un très gros pourcentage des impots pour rien.


Disons que c'est l'occasion pour certains de finir d'apprendre la lecture et les calculs de base
Anonyme
Le #1346492
La présentation du milieu, on dirait plus une campagne anti tabac !
Le #1347162
billgatesanonym a écrit :

Pourtant, dans la vraie vie, les travailleurs ont le droit d'aller trouver des solutions sur internet, et même c'est profitable pour l'entreprise et la société.

Il serait temps de se débarraser de toutes les études seocondaires, celles qui commencent après l'apprentissage de la lecture et des calculs de base. Les élèves perdent leur temps, et cela ponctionne un très gros pourcentage des impots pour rien.


redescend sur terre toute fraude est répréhensible par la loi.
Le #1348202
Les nouvelles technologies ne passent pas encore partout, et en toute circonstances, la preuve !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]