Besson : les films en VOD le week-end suivant leur sortie

Le par  |  8 commentaire(s)
Luc_Besson

Besson, mais il s'agit ici du réalisateur et producteur et non du ministre en charge de l'économie numérique, plaide pour une offre de vidéo à la demande le week-end suivant la sortie d'un film dans les salles obscures.

Luc_BessonAfin de lutter contre le piratage, Luc Besson veut " éclater la chronologie des médias ", a-t-il confié au cours d'un entretien accordé aux Echos. Le terme éclater n'est véritablement pas trop fort avec une proposition qui risque de faire l'effet d'une pilule difficile à avaler pour ses collègues de l'industrie du cinéma français.


Une idée qui restera probablement en l'état
Pour Besson, le DVD est presque déjà mort et l'heure de la vidéo à la demande a sonné. Il souhaite ainsi une réduction plus que drastique mais encadrée de la chronologie des médias au profit de l'Internet. Son idée : une offre Premium sur Internet d'une durée de vie de 48 heures, intervenant le week-end suivant le début de l'exploitation d'un film en salle. Et l'on sent que Besson a très sérieusement planché sur la question, émettant l'idée d'une offre initialement commercialisée entre 25 et 35 euros qui réapparaîtra deux semaines plus tard au prix de 22 euros, et ainsi de suite a-t-il confié, avant que le film ne  rejoigne un " catalogue d'oeuvres accessibles via un abonnement ".

Une offre tout de même un peu chère à ses débuts qui a de toute manière peu de chances de voir le jour actuellement. Luc Besson a en effet déjà soumis cette idée à des exploitants de salles qui l'ont refusée, même dans le cadre d'un test avec l'un de ses propres films.


La chronologie des médias de tous les projets de loi
Peut-être plus " consensuel ", le député UMP Frédéric Lefebvre a déposé un amendement au très discuté projet de loi audiovisuel qui n'en manque pas (d'amendements). Cet amendement a également trouvé Echos auprès de Luc Besson. Lefebvre qui prête un peu plus de considération au DVD souhaite ainsi la disponibilité des films dans ce format, dans un délai de trois à six mois après leur sortie en salle, contre six à dix-huit mois actuellement.

Rappelons que la chronologie des médias fait également partie des discussions autour du projet de loi Création et Internet, mais les acteurs concernés ont déjà fait savoir qu'ils se pencheraient sérieusement sur la question en envisageant sa révision notamment pour la vidéo à la demande, à partir du moment où la loi sera adoptée.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #370741
"initialement commercialisée entre 25 et 35 euros"




Le #370751
"Pour Besson, le DVD est presque déjà mort et l'heure de la vidéo à la demande a sonné."

->Ca aussi ça me fait rire, je lui donne mon débit quand il veut.
Le #370781
bien sur 25 à 35 € pour regarder un film tout seul et en qualité streaming ? bah oui bien sur, et en plus seulement disponible 24 à 48h ? bah oui bien sur, le cinéma c'est déja cher, ca l'est encore plus. et encore au ciné on paye pour l'infrastructure, les employés et les droits du film, mais pour la VOD, on paie pourquoi à part les serveurs ?

quant au DVD, suffit de baisser son prix

plus sérieusement à ce prix la, autant aller au ciné
Le #370841
Trop chère... et trop facilement copiable pour l'industrie (pas mal de logiciel qui font des captures d'écran/son et permettent de recréer un fichier vidéo...)...sans parler du flux récupérable.
et honètement, moi à ce prix, si la bande son DTS est pas là je ne vois pas l'interet...
Le #370851
Sigmaris: à ce que j'ai compris, mais je peux me tromper, l'achat est définitif, et les 24 à 48h correspondent à la durée d'attente après la sortie en salle avant de voir le film disponible en VOD.

Quant au prix, la place de cinéma tourne dans les 10 euros sur Paris (sans parler du prix du transport, possibles pop corn et compagnie). Ensuite, si on a aimé le film, quelques mois plus tard on lâche à nouveau 20 euros pour le DVD. Ce n'est donc pas plus bête de payer directement 25 à 35 euros (pour les pressés qui ne veulent attendre que 24 à 48h, puisque après deux semaines, ça tombe dans les 22 euros).

Après, faut voir la qualité. Un bon DVDRip tourne entre 700 Mo et 1.4 Go selon la durée. Un film HD fera quand à lui dans les 4.4 Go en 720p et 8 Go en 1080p.
Le #371191
Frédéric Lefebvre c'est le gusse qui veut fliquer les enfants dès la créche, en leur collant un edvige dès leur premier "méfait"... mmmhh bel exemple à suivre

Sinon c'est trop cher, 9 € serait idéal ou 25 € le mois mais en illimité. ils vont bien finir par comprendre....
Le #371271
la vidéo a la demande est de la location non ?

en plus tu dis justement la qualité, je ne pense pas que les films seront trop gros pour etre facilement téléchargé avec presque n'importe quel débit

en plus personnelement, je préfère un DVD, que tu peux preter, amener chez des amis pour une soirée, et pas lié à ton ordinateur. Ca serait le comble de payer le film en VOD et de la repayer en DVD ou prochainement en blue ray, surtout que l'age des télé HD semble avoir sonné

enfin bref : c'est un bon moyen de s'en mettre plein les poches à moindre frais =/
Le #371371
En même temps, il n'a pas tout à fait tord. On dématérialise de plus en plus (mp3, ebooks, vod...) et il y a fort à parier que d'ici quelques années, plus personne ne voudra de supports physiques encombrants, et qui s'abîment pour un rien. D'ailleurs, à ce propos, t'es courageux de prêter tes DVD. Entre les rayures et ceux qu'on ne nous rend jamais, personnellement je ne prête plus rien.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]