Biosantech lève plus de 803 000 € pour son vaccin contre le SIDA grâce au crowdfunding

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Webtimemedias
vaccin

Le crowdfunding, le financement participatif a de beaux jours devant lui et permet de concrétiser de formidables projets. Dernière preuve de ce potentiel : la levée de 803 000 € par Biosantech pour financer le développement du premier vaccin contre le sida.

La start-up française Biosantech créée en 2011 et dirigée par Corinne Treger a finalisé sa campagne de financement en atteignant 160 % des objectifs initiaux en récoltant plus de 803 000 euros.

biosantech vaccin sida Il faut dire que le projet est prometteur : développer le premier vaccin au monde contre le sida VIH. L'idée est de concevoir un vaccin efficace sur toutes les variantes du virus du VIH, un premier vaccin prometteur venant d'entrer dans la phase II des tests, une première mondiale.

Mais les recherches coutent cher, et Biosantech a eu recours à l'ouverture de son capital ( à hauteur de 500 000 €) via une campagne de crowdfunding sur la plateforme Happy Capital. Une levée de fonds participative dont le prix d'entrée était de 500 € et qui a rapidement passionné les investisseurs.

  

Les fonds récoltés devraient permettre au laboratoire de préparer la phase III des essais cliniques. Reste à savoir quand le vaccin contre le sida sortira et s'il sortira bel et bien.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1772582
je trouve honteux que les labos soient obligés de passer par du crowdfunding pour récolter des fonds, que font les autres Etats/Pays...
Le #1772622
lebon92 a écrit :

je trouve honteux que les labos soient obligés de passer par du crowdfunding pour récolter des fonds, que font les autres Etats/Pays...


Il me semble que les Etats ne font rien à cause des lobbys autour des "médocs" qui ralentissent l'avancement du SIDA sur les patients ...
Ils préfèrent récupérer de l'argent au lieu de sauver des vies ... toujours l'argent
Le #1772702
les gros labo préfère entretenir la maladie plutôt que de la voir guérir. C'est le traitement de symptôme qui rapport le plus. c'est pour ca quel on vois des petites labo sans moyen reussir a faire des vaccins que personnes n'avais réussi a produire. comme des vaccin contre certaine forme de cancer qui viennent de cuba .... c'est surprenant non ?
Le #1772742
MickHammer a écrit :

les gros labo préfère entretenir la maladie plutôt que de la voir guérir. C'est le traitement de symptôme qui rapport le plus. c'est pour ca quel on vois des petites labo sans moyen reussir a faire des vaccins que personnes n'avais réussi a produire. comme des vaccin contre certaine forme de cancer qui viennent de cuba .... c'est surprenant non ?


Sources ?
Le #1772772
doudawak a écrit :

MickHammer a écrit :

les gros labo préfère entretenir la maladie plutôt que de la voir guérir. C'est le traitement de symptôme qui rapport le plus. c'est pour ca quel on vois des petites labo sans moyen reussir a faire des vaccins que personnes n'avais réussi a produire. comme des vaccin contre certaine forme de cancer qui viennent de cuba .... c'est surprenant non ?


Sources ?


http://www1.rfi.fr/actufr/articles/102/article_67858.asp
http://www.ladepeche.fr/article/2008/10/08/480364-castres-laboratoire-participe-vaccin-contre-cancer-poumon.html

Une recherche dans Pubmed (CIMAVAX.EGF) permet de voir que ledit vaccin a fait l'objet de plusieurs publications dans des revues scientifiques (Journal of clinical oncology, Human vaccines and immunotherapeutics, Journal of immune based therapies and vaccines, etc
Le #1772822
Si les sommes récoltées suffisent à travailler, on se moque de nous dans les labos quand on voit le prix des médicaments. Quelques millions d'euros de rechreche-développement, c'est quelques centimes par paquet de médicament. C'est bien la preuve que la recherche-développement coûte peanuts( d'ailleurs la pub. coûte nettement plus cher que la rehcreche-développement dans leur budget + structure administrative pléthorique + rémunérations hors normes parfois).
Le #1773102
MickHammer a écrit :

les gros labo préfère entretenir la maladie plutôt que de la voir guérir. C'est le traitement de symptôme qui rapport le plus. c'est pour ca quel on vois des petites labo sans moyen reussir a faire des vaccins que personnes n'avais réussi a produire. comme des vaccin contre certaine forme de cancer qui viennent de cuba .... c'est surprenant non ?


Comme la chimiothérapie efficace dans 3% des cas. Mais bon, l'espoir fait "vivre" les patients et renfloue les caisses des labos.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]