P2P : l'industrie du X accusée de racket

Le par  |  4 commentaire(s)
xxx

Aux États-Unis, plusieurs producteurs de contenus pornographiques sont accusés d'user du système judiciaire pour extorquer de l'argent aux internautes.

Aux États-Unis, cinq studios pornographiques sont sous le coup d'une plainte en action collective. Ils sont accusés d'extorsion envers des utilisateurs BitTorrent.

D'après la plainte ( PDF via Wired ), ils ont engagé plusieurs personnes pour " rechercher des adresses IP associées avec l'utilisation d'un logiciel de partage de fichiers comme BitTorrent ". Sur des suspicions de téléchargement illégal de contenus pornographiques, ils portent plainte contre X.

Cela leur permet d'obtenir pour les adresses IP collectées les identités des abonnés auprès des fournisseurs d'accès à Internet. C'est alors que l'extorsion commence car leur intention n'est manifestement pas de se rendre devant les tribunaux.

xxxCes fournisseurs de contenus pornographiques prennent directement contact par téléphone avec les internautes pour les malmener et obtenir un arrangement de 1 000 à 5 000 dollars en échange de l'abandon d'éventuelles poursuites.

La plainte indique que ces sociétés savent que les sommes ainsi obtenues sont bien inférieures à ce qu'elles pourraient obtenir dans le cadre d'une procédure en justice. Sans avoir la certitude d'un téléchargement illégal effectif, elles jouent sur la peur de l'embarras suscité par une accusation publique de téléchargement de contenus pornographiques.

La plainte parle de " troll pour les utilisateurs BitTorrent ". Au moins 200 000 personnes seraient concernées :

" Les fournisseurs de pornographie ont développé un nouveau modèle économique en utilisant le système judiciaire pour extorquer de l'argent à des personnes qui sont simplement identifiées par leur adresse IP et sans la moindre preuve qu'elles ont téléchargé du contenu protégé par des droits d'auteur. "

Wired écrit que contrairement à la RIAA ( pour l'industrie de la musique US ) qui a un temps eu recours à la technique des arrangements amiables soumis à des internautes pour leur éviter un procès pour du téléchargement illégal, la tactique ici en cause implique une véritable entreprise à but lucratif plutôt que la recherche d'un effet dissuasif contre le piratage.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #987221
Pas de raison pour que les majors du X ne tentent, elles aussi, de nous sucer...
Le #987421
"ils portent plainte contre X."

Ah ah, mon fou rire de la journée, merci les gars, à demain.
Le #987471
alucardx77>>>C'est clair : XXX porte plainte contre X
Le #987681
oui mais XXL va contre-attaquer,aux dernières nouvelles il aurait une bonne longueur d'avance.














--->
j'y suis
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]