La blockchain, un outil de pacification des relations humaines?

Le par GlobeNewswire  |  0 commentaire(s)

Le concept de "blockchain", ce livre de comptes inviolable accessible à tous sur internet, constitue le socle sur lequel est construite la monnaie électronique Bitcoin. Il s'agit d'une innovation considérable, car le réseau de pairs (les ...

Le concept de "blockchain", ce livre de comptes inviolable accessible à tous sur internet, constitue le socle sur lequel est construite la monnaie électronique Bitcoin. Il s'agit d'une innovation considérable, car le réseau de pairs (les mineurs) qui sécurise la blockchain est théoriquement insensible à toute pression, et le coût théorique d'une attaque de ce réseau est très élevé (on parle souvent de plus d'un million de dollars par jour, sans compter de nombreuses autres difficultés).

L'idée d'un système de pairs autonome a déjà montré sa résilience par le passé, comme l'atteste le protocole P2P de transfert de fichiers BitTorrent, aujourd'hui inarrêtable. L'idée de documents et données protégés par des calculs cryptographiques également, comme le montrent bien BitTorrent de nouveau, et le système de gestion de versions GitHub par exemple. Bitcoin valide sa blockchain sous jacente de manière éclatante : le système fonctionne de manière autonome depuis 2009 avec une valorisation d'environ 7 milliards de dollars à ce jour. C'est peut être le système P2P le plus attaqué de la planète.

Il est devenu habituel aujourd'hui de comparer Bitcoin à de l'or électronique, car par conception cette monnaie organise sa rareté, et sa blockchain reste surtout adaptée à des transferts importants plus qu'à de très nombreux paiements de petites sommes.
Mais par sa robustesse cette blockchain est également adaptée à enregistrer des preuves d'existence intangibles, gravées pour l'éternité. Tout identifiant, tout code représentant un objet réel ou virtuel peut y trouver sa place, en attestant, c'est important, de la date que lui donne ce réseau mondial. On peut ainsi par exemple notariser des diplômes, des factures, des contrats, des photographies, preuves de sinistres, d'identité, de patrimoine à assurer. Les applications sont immenses à des environnements démunis structurellement de tiers de confiance habilités et crédibles. Par exemple des espaces géographiques ne disposant pas de cadastre peuvent être équipés très simplement. La blockchain permet une confiance totale entre des individus ou programmes qui ne se connaissent pas.

Ainsi, le regard le plus positif que l'on peut avoir sur cette technologie est naturellement éthique : la blockchain est non seulement un facilitateur, une source d'économies mais également le socle possible de relations pacifiées, dans l'économie, dans l'industrie, dans les relations avec les autorités, dans le respect du droits des individus. Car en donnant une preuve certaine d'existence à une entité, contrat, signature, décision, accord ... à un moment précis et sans possibilité de fraude, la blockchain élimine jusqu'à la tentation de la mauvaise foi ou du mensonge.

La blockchain devient la poignée de main immatérielle, l'accord d'homme à homme même à distance. Un simple tchat à plusieurs une fois notarisé peut devenir un contrat incontestable. La blockchain fait du monde virtuel le village qu'il avait cessé d'être.

Laurent Henocque, Président de Keeex




This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.
The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.
Source: KeeeX via Globenewswire

HUG#2015776

Source(s) : KeeeX

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]