Blogs : rappel des règles de bonne conduite

Le par  |  39 commentaire(s) Source : ZDNet
FDI

C'est un fait, les Blogs ont envahi la toile.

C'est un fait, les Blogs ont envahi la toile. Avec leurs particularités qui font de ce média un nouveau mode d'expression fort apprécié des particuliers mais également maintenant, des journaux, des salariés des entreprises, des politiques...

Le Forum des droits sur internet ( FDI ) a jugé nécessaire de rappeller dans une brochure intitulée " Je blogue tranquille " que lesdit Blogs sont soumis aux mêmes règles que les sites internet traditionnels.


Fdi


"Le blog est un outil de publication qui projette son auteur sur la place publique avec toutes ses conséquences et est soumis aux dispositions présentes dans la loi pour la confiance dans l'économie numérique de juillet 2004. "


Blog et responsabilité, Blog et propriété intellectuelle, Blog et images des personnes, Blog et protection des mineurs.... autant de sujets traités et expliqués de façon pédagogique dans cette brochure à la fois simple et bien écrite.

°°°°°°°

Auteurs de Blogs, la brochure est téléchargeable à cette adresse.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #67737
Ce n'est pas forcément un mal ... il ne faut pas confondre, journal intime et blog

Mais c'est surtout à destiner aux jeunes bloggeurs, mais je conseille à tous les possesseur de blog à le lire, une piqure de rappel ne fait jamais de mal
Le #67738
Marche pas le lien chez moi,c'est dommage je voulais des conseils pour mon blog sur Lorie.
Le #67743
A, c long mais ça marche ;-)

C'est uen bonen idée je trouve, peut etre qu'avec ça les blogs pourris seront supprimés.
Le #67745
@ Master_Van : je sais que Noël approche mais faut pas réver ... les Skyblogs et autres Ublog sont là pour un moment
Le #67747
wehe wesh represente !!
ici c'est moi et mon pote moktar, on pose west coast style , ca dechire sa mere !!
Le #67748
non dualcore_aupied > ce serait plutot du genre :
"Wesh Wesh represente!
ici c whouam et mon tepo moktar en west coast style. sa chirdé sa reum !!"

Ya une légère nuance.

Ps : si un wesh wesh passe et qu'il est pas content de voir nos posts, je lui propose de lui apprendre le français par cours en ligne ... en contre partie, je lui demanderais de me faire des cours de Wesh pour pouvoir comprendre les paroles des rapeurs français. Pourtant il parait qu'il parle français dans le texte ...
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #67757
Les wesh wesh devraient surtout se rendre compte qu'ils passent pour des andouilles aux yeux des non-wesh wesh (c'est pas grave, ça nous arrive sans doute à tous à un moment ou un autre de notre vie), mais ce qui est plus grave, c'est qu'il fournissent le bâton aux gens pour les frapper. En gros, ils se barricadent volontairement dans une sorte de sectarisme qui, cumulé à leur esprit belliqueux et insultant, pousse le reste de la population à les stigmatiser (pas entièrement à tort, je le concède, vu que chaque fois qu'un abruti me casse les couilles en ville, c'est un wesh wesh).
Mais je crois que pour ça comme pour beaucoup d'autres choses, un pays qui irait mieux socialement (donc économiquement) serait le mieux

Au fait, tous les skyblogs ne sont pas pourris : http://victim19.skyblog.com

A se fendre la gueule !
Le #67765
le choix des mots : "represent" et "93"/"78" dans le moteur omniscient donne un skyblog en tête ... c'est grave docteur '
Le #67771
http://victim19.skyblog.com ça me rappelle mes délires scénarisés de jeunesse...
Le #67773
Ces abrutis ne se rendent pas vraiment compte qu’ils sont gentiment en train de scier la branche sur laquelle leurs actions sont assises. A trop vouloir édulcorer internet, ces petits censeurs risquent bien de parvenir à rendre le réseau totalement inintéressant.
Bannir le P2P, proscrire le warez, tarifer les sites de rencontre, surveiller les quelques tchats encore debout, filtrer les propos, etc… va les mener tout droit à un internet stérile livré aux boursicoteurs et aux lecteurs passifs de nouvelles prédigérées. Au même titre que les aveugles sont devenus des malvoyants et les vieux des seniors, on poussent les quelques aventuriers du web encore debouts à devenir des internautes, comme s’il était plus rassurant de les faire rentrer dans le moule étriqué que représente ce mot.
L’internaute est donc une espèce en voix d’apparition, un petit animal réduit à l’état de tube digestif, une sorte de bactérie de fosse septique qui ne devra passer sa vie qu’à digérer sagement les excréments dont on voudra bien le nourrir. A l’image du jeune cadre apeuré à l’idée de perdre son boulot qui préfère boulotter un sandwich devant son écran à surveiller ses actions Eurotunnel plutôt que d’aller mater des culs à la cafèt’, nous n’aurons de cesse de transpirer de frayeur à l’idée d’avoir couché quelques lignes anti-truc ou pro-machin sur un blog de radio fm pour adolescents tout aussi boutonneux que pré-pubères.
A bientôt 40 ans, je me refuse à penser qu’un jour la toile ne comptera plus que des presseurs de bannières disciplinés et des blogueurs staracadémiesques. Ce web là, je n’en veux pas. Il ne m’intéresse pas.
Les gouvernements de tous ces pays malades de leurs lois ne rêvent à présent que de contaminer l’internet. Leur désir est clairement avoué de nous transformer en utilisateurs heureux de services payants se contentant d’envoyer ou de recevoir des mails pour les plus téméraires. Les plus insoumis oseront peut-être encore poster quelques lignes subversives contenant des mots comme microchiotte ou m$, mais plaideront la faute de frappe ou la folie passagère au juge qui mettra leur matériel sous scellés.
Le plus effrayant est de constater le nombre d’administrateurs de forums interdisant purement et simplement tous propos traitant de ce que la pré-dictature naissante du web pourrait interpréter comme un appel au soulèvement général d’une population que nos législateurs espèrent lobotomisée et soumise.
Partout la révolte gronde, les ouvriers sont jetés dehors, les grèves sont de plus en plus violentes, les banlieues se réchauffent à la douce chaleur des voitures qui explosent, etc… Mais en parler franchement sur la toile si on n’est pas journaliste, si on donne un avis ou qu’on propose des idées là où un journal officiel ne fera que relater des faits qu’on l’autorise à divulguer, ça on ne sait plus faire.
Plus efficace que le nazisme s’éclairant à la lueur des feux de joie berlinois de l’intolérance littéraire, nos états font l’économie de l’allumette en contrôlant ou en interdisant les écrits avant même qu’ils ne paraissent.
Devant une telle pénurie testiculaire, il ne nous reste plus qu’à nous fondre dans la couardise ambiante ou à prendre le maquis et entrer en résistance, sans perdre de vue qu’en fin de conflit, quand la lucidité revient aux nations, il y a plus de médailles sur la poitrine du brave que de cheveux sur le crâne du collabo.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]