No Pain No Gain : un Blu-Ray dopé aux anabolisants

Le par  |  18 commentaire(s)
No_Pain_No_Gain_Blu.Ray_GNT_a

Le Blu-Ray de No Pain No Gain sera sur les étals à compter du 15 janvier 2013. Un transfert dopé aux anabolisants qui fera honneur à votre HDTV et à votre home cinéma.

No_Pain_No_Gain_Blu-Ray_GNT_cLe dernier film de Michael Bay n'a pas connu le succès escompté lors de son exploitation en salle.

Peut-être parce que le réalisateur a dû se contenter d'un budget plus limité qu'habituellement (jusqu'à tourner dans propre villa située à Miami découvre-t-on dans les bonus).

Mais s'il avait réuni à peine plus de 300 000 spectateurs, le film mérite amplement le détour en Blu-Ray comme nous allons le voir.

No Pain No Gain est inspiré d'une histoire vraie qui a marqué durablement les esprits à Miami. Il se base sur une histoire d'extorsion qui tourne mal sur fond de milieu culturiste. C'est avant tout celle de Daniel Lugo qui, avec le rêve américain en tête, était près à tout et entendait bien ne pas passer sa vie à soulever de la fonte.

Dans la salle de sport qu'il dirige, Daniel Lugo croise Victor Kershaw, un client colombien fortuné, qu'il compte bien kidnapper pour mieux le dépouiller de tous ses biens. Pour mettre en oeuvre son plan machiavélique, il va entraîner avec lui deux comparses, Paul Doyle et Adrian Doorbal.

Une comédie à l'humour noir décapant avec trois pieds nickelés qui ne reculeront devant rien pour parvenir à leurs fins. Ames sensibles s'abstenir.

No Pain No Gain est servi par un casting prestigieux avec dans les rôles principaux : Mark Wahlberg (Daniel Lugo), Dwayne Johnson (Paul Doyle), Anthony Mackie (Adrian Doorbal) et Ed Harris (détective Du Bois).

No_Pain_No_Gain_Blu-Ray_GNT_e

Vidéo :


No Pain No Gain (Pain & Gain pour les américains) est édité en Blu-ray encodé en AVC haute définition 1080p avec un format d'image cinémascope classique 2.40:1.

Les couleurs explosent littéralement à l'écran, le film faisant usage d'une palette très lumineuse, voire parfois criarde. Dans le même temps, les couleurs ne saturent pas et restent très bien définies et distinctes. Le niveau de noir est très agréable et profond et la qualité du transfert va jusqu'aux détails des ombres. Aucun artefact de compression n'est à déplorer.

Les détails de la peau sont réalistes et naturels. Les contrastes ont été composés à dessein pour obtenir un effet artistique et on peut dire que les détails impressionnent dans presque chaque image du film. No Pain No Gain est véritablement fantastique en haute définition.

Son :

Le Blu-Ray est accompagné du son DTS-HD Master Audio 7.1 en anglais et il faudra malheureusement se contenter du Dolby Digital 5.1 Surround Sound en français, en espagnol et en portugais. Il y a des sous-titres en anglais, anglais SDH (pour sourds et malentendants), français, espagnol et portugais.

No_Pain_No_Gain_Blu-Ray_GNT_bLe 7.1 est tout aussi agressif et impressionnant qu'on aurait pu l'espérer. Les scènes d'action intègrent beaucoup d'effets directionnels étonnants avec également des canaux diffusant les bruits de fond plus subtiles, pour vraiment créer une ambiance sonore enveloppante, et d'autres recréant le chaos propre à certaines scènes d'action.

La bande originale composée de musique électronique mais aussi de reprises, est rapide et pleine de basses puissantes qui sont ici parfaitement reproduites mais elle n'enterre pas pour autant les dialogues ou le son plus discret (comme c'est trop souvent le cas dans certains films d'action).

Bonus :

Au nombre de 8, les bonus s'avèrent très intéressants pour en apprendre plus sur les conditions du tournage (utilisation des décors naturels de Miami, comment l'équipe de tournage a intégré les forces de police…) mais aussi sur l'histoire vraie dont le film s'inspire. On regrettera qu'ils soient malheureusement trop courts. On peut aussi déplorer que Paramount ne mette pas en oeuvre d'application mobile de type second écran comme le fait la Warner (avec notamment le Blu-Ray de Pacific Rim).

  • Toujours une histoire vraie : l'affaire fait les gros titres
  • Retour aux sources : le point de vue de Michael Bay
  • Rêveur américain : Daniel Lugo
  • Complètement fou de Dieu : Paul Doyle
  • Le sale boulot : Adrian Doorbal
  • Crime sans victime : Victor Kershaw
  • Diamants bruts : décors naturels
  • La réalité dépasse la fiction : la police

No_Pain_No_Gain_Blu-Ray_GNT_f.   No_Pain_No_Gain_Blu-Ray_GNT_h  

No_Pain_No_Gain_Blu-Ray_GNT_f 

No_Pain_No_Gain_Blu-Ray_GNT_a  

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1623832
... What? C'est un article sponsorisé?

J'veux bien qu'un Blu-Ray soit bien foutu, mais de là à en faire un article aussi long... C'est carrément plus long et détaillé que la tribune de Hypponen plus haut ou l'article avec la guerre de commentaires sur la clope électronique.

Après c'est peut-être juste un article bien construit. N'empêche.
Le #1623842
Je suis pas contre, mais pourquoi ne pas ouvrir une section "films" sur votre site, se serait plus clair,non ?
En tous cas, merci pour l'info

Le #1623852
@Kyll : les blu-ray n'étant pas donnés, certaines personnes ont envie de savoir s'ils valent le coup : intégration ou non du 7.1, qualité du transfert, présence d'artefacts, qualité de la 3D (quand le Blu-Ray est 3D)...


Dans cet article, on se consacre à l'aspect transfert numérique pour le son et la vidéo (c'est la partie hig tech et numérique qui nous intéresse) et on parlera des aspects "second écran" quand il y en aura.

Après, vous n'êtes pas obligé de tout lire, hein... L'article est construit en plusieurs parties.

J'aimerais bien être sponsorisé par la Paramount, la Warner...
Le #1623892
Kyll a écrit :

... What? C'est un article sponsorisé?

J'veux bien qu'un Blu-Ray soit bien foutu, mais de là à en faire un article aussi long... C'est carrément plus long et détaillé que la tribune de Hypponen plus haut ou l'article avec la guerre de commentaires sur la clope électronique.

Après c'est peut-être juste un article bien construit. N'empêche.


+1. C'est un programme d'échange ? Je vais devoir aller sur le blog d'IMDB pour lire des articles technologiques maintenant ?
Ou vous vous êtes faits pirater par un fan de Michael Bay et vous vous êtes dit qu'après tout ça fait un contenu de plus ?
Keskispasse ?
Le #1623902
@bugmenot :
sur IMDB : critique de film
sur GNT : analyse technique du transfert en Blu-Ray...

VoilaZkispasse :
Le #1623932
Mouais. Ça casse quand même pas mal avec le reste du contenu du site.
Le #1623942
Je comprends que tu défends ton article Rénald mais bon, il ne faut pas se cacher... Cet article n'est qu'une publicité cachée...
Devant tant d'éloges tels que "le film mérite amplement le détour en Blu-Ray", "Les couleurs explosent littéralement à l'écran", "No Pain No Gain est véritablement fantastique en haute définition.", "Le 7.1 est tout aussi agressif et impressionnant qu'on aurait pu l'espérer." pour ne citer que ça, on a vraiment l'impression que c'est de la publicité cachée.
Sans oublier les "défauts" (quand il y a un "mais") qui mériteraient d'être ressortis pendant un entretien d'embauche tellement ce ne sont pas des défauts.
Le #1623962
@burakki : donc si on suit ton raisonnement, quand quelque chose est bien (techniquement, c'est vraiment le cas de ce BluRay), en parler, c'est forcément faire de la publicité.

Il faudrait donc absolument dire des choses négatives (même quand elles n'existent pas objectivement) pour faire plaisir à certains lecteurs ?

Après, tu cites les paries positives mais tu oublies également de préciser celles qui le sont moins : voir partie sur les bonus.

"Publicité cachée" : LOL



Le #1624012
Vous faites de la pub pour un blu-ray ?

il y en a de mieux... sauf qu'ils ne vous paient pas ?

c'est quoi ça ?
Le #1624022
Renald38 a écrit :

@burakki : donc si on suit ton raisonnement, quand quelque chose est bien (techniquement, c'est vraiment le cas de ce BluRay), en parler, c'est forcément faire de la publicité.

Il faudrait donc absolument dire des choses négatives (même quand elles n'existent pas objectivement) pour faire plaisir à certains lecteurs ?

Après, tu cites les paries positives mais tu oublies également de préciser celles qui le sont moins : voir partie sur les bonus.

"Publicité cachée" : LOL


Le problème, c'est pas vraiment que ce soit de la pub ou pas. Le problème, c'est qu'il faut vraiment être de mauvaise foi pour prétendre que les considérations techniques objectives (ou même les autres) occupent plus de quelques pourcents de l'article, par ailleurs complètement focalisé sur les aspects artistiques (oui, "l'image a de jolis effets de couleurs", c'est artistique comme considération, au moins jusqu'à preuve du contraire telle que la mise en oeuvre du technologies particulières ou innovantes).

Sérieusement, la partie technique c'est quoi: "oh regardez, c'est un Blu-Ray en haute définition en AVC avec du son DTS-HD 7.1"? Personnellement, je trouve que c'est pas un scoop, ça semble être des technologies traditionnelles pour du Blu-ray (qui est un format que je connais mal... et que l'article n'aide pas à mieux connaître - peut-être que ce DTS-HD est une rareté? Si oui ça serait bien de le dire et là on l'aurait, le côté nouvelles technologies). Et si l'absence d'artéfacts mérite d'être signalée (j'en doute, mais pourquoi pas), dans un article technique on s'attend à trouver _pourquoi_ il n'y a pas d'artéfacts alors que normalement il devrait y en avoir (surtout que par contre le H.264/MPEG-4 AVC, ça je suis sûr que c'est pas révolutionnaire: le codec Blu-ray du futur proche, ça sera probablement HEVC).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]