Le Brésil gèle les avoirs de Facebook, faute de trouver un accord avec WhatsApp

Le par  |  3 commentaire(s)
WhatsApp-Facebook

Les tensions entre le Brésil et Facebook sont actuellement au plus fort : un juge vient d'ordonner le gel des avoirs du réseau social suite à l'absence d'entente concernant Whatsapp.

La justice brésilienne continue de faire payer cher à Facebook sa position concernant le partage des données personnelles de sa messagerie Whatsapp. Ce n'est ainsi pas la première fois que Facebook est visé par un juge au Brésil, mais cette fois les tensions montent d'un cran.

Il est ainsi reproché à WhatsApp de ne pas collaborer avec les autorités dans certaines enquêtes. Nombreuses sont les requêtes à avoir été émises auprès de l'application pour accéder aux échanges entre certains suspects, afin de faire avancer des enquêtes judiciaires, mais la messagerie se veut incapable de fournir tout ce que demandent les autorités.

whatsApp

Whatsapp intègre un chiffrement de bout en bout permettant de garantir la confidentialité des correspondances, et à ce titre, les serveurs de la messagerie ne stockent pas les clés de chiffrement.

Pour le Brésil, la situation est inacceptable, et cela avait déjà entrainé la garde à vue du patron de Facebook dans le pays, puis un blocage des services pour 72 heures...

Désormais, la sanction est plus lourde, et elle vise la maison mère de l'application. Un juge a ainsi ordonné le gel des avoirs de Facebook, Whatsapp ne disposant pas de compte bancaire dans le pays. La mesure porte sur 6 millions de dollars, soit l'équivalent des amendes cumulées par Whatsapp depuis le début de l'année, assorti d'un triplement de l'astreinte toutes les quinzaines de jours...

Reste a savoir quelle sera la position de Facebook face à cette situation. Il parait improbable de voir l'application modifiée pour le Brésil uniquement, puisque cela aurait un impact sur les communications internationales. La seule solution pour en finir avec ces tensions serait pour WhatsApp de quitter définitivement le pays.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1908642
Quand on veut on peu ,c'est juste une histoire de volonté politique , certains de nos "décideurs" pourraient en prendre de la graine
Le #1908707
A quand les autorités Européennes qui font preuve d'autorité face à ces entreprises GAFA voyous ?
Le #1908771
Bouou36 a écrit :

Quand on veut on peu ,c'est juste une histoire de volonté politique , certains de nos "décideurs" pourraient en prendre de la graine


Les décideurs le savent bien, y'a qu'à voir la loi travail, ils veulent la faire passer, ils peuvent la faire passer...
malgré que 40% des français soient contre.
foutus pour foutus aux prochaines élections....

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]