Coupure d'appel ? Ce n'est pas toujours à cause du réseau

Le par  |  0 commentaire(s) Source : EE Times Europe
Broadband Testing logo

Accroche difficile, appels interrompus...le réseau mobile est souvent mis en cause, rarement le smartphone dernier cri que l'on tient en main. Et pourtant...

Broadband Testing logoAppel impossible à lancer ou raccrochage intempestif, il arrive que la technologie mobile ne parvienne pas à relier efficacement deux interlocuteurs. Situation d'autant plus énervante quand on détient le dernier smartphone à la mode, censé offrir le meilleur de l'univers mobile.

La tentation est donc grande d'incriminer le réseau cellulaire et non le précieux appareil acheté à prix d'or en s'engageant sur deux ans. Pourtant, le fautif n'est pas toujours celui qu'on croit. La société Broadband-Testing, spécialisée dans le test d'équipements réseaux et de terminaux, a mis à l'épreuve les qualités d'appel de divers smartphones de grandes marques, comme Nokia, Samsung, Sony Ericsson mais Research in Motion ( les Blackberry ) ou Apple ( l' iPhone ).


Quand les smartphones sous-performent
EE Times Europe rapporte qu'en utilisant des équipements de test fournis par Spirent Communications, Broadband-Testing a recréé en laboratoire des conditions équivalentes à une couverture en bordure de cellule et des situations de handover ( migration sans coupure  de l'appel ) d'un réseau 2G à un réseau 3G, mettant à l'épreuve les capacités des mobiles à maintenir les appels.

Ont également été testées des situations communes de la vie quotidienne, dans lesquelles le téléphone est immobile ou au contraire en mouvement, comme dans le cas d'un déplacement à pied ou en voiture.

Les résultats montrent qu'aucun smartphone n'est en mesure de gérer sans problème l'ensemble de ces mises en situation de la vie quotidienne et que certains ont même franchement du mal à maintenir une qualité de service acceptable.

Steve Broadhead, fondateur de Broadband-Testing, indique par exemple que le Blackberry Storm a toutes les peines à assurer un handover entre réseaux 2G et 3G tandis que l' iPhone 3G avec son firmware 2.0 était quasiment inutilisable en tant que téléphone, situation complètement transformée avec l'arrivée du firmware 2.2.

Prêchant évidemment pour sa paroisse, Broadband-Testing suggère qu'avec le succès des smartphones, ce ne sont plus seulement des tests de qualité des services voix qu'il faut pratiquer, mais aussi les performances en matière de transfert de données et vidéo.

Par ces tests, la société veut informer les utilisateurs qu'ils paient très cher des terminaux qui n'offrent pas toujours les performances attendues, de manière à les inciter à faire pression sur les fabricants et les opérateurs pour qu'ils garantissent les performances de leurs produits avant leur commercialisation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]