Brevets : enquête sur les lecteurs Blu-ray

Le par  |  2 commentaire(s)
Sigmatek lecteur Blu-Ray Disc SBR-1000

Suite à la plainte d'un professeur d'Université, une enquête a été ouverte aux Etats-Unis concernant une possible violation de brevets relatifs à des lecteurs de disques Blu-ray. Une trentaine de géants de l'électronique sont désormais dans l'expectative.

Sigmatek lecteur Blu Ray Disc SBR 1000Après sa victoire par abandon sur le HD DVD, le Blu-ray a dernièrement refait parler de lui dans nos colonnes avec les déclarations un tantinet provocatrices de la société Slysoft qui s'est ouvertement vantée d'avoir cassé la protection anti-copie BD+ via son logiciel AnyDVD HD. C'est cette fois-ci dans une affaire de brevets technologiques que le Blu-ray revient sur le devant de scène médiatique et juridique.

L'organisme américain de régulation du commerce international ITC (US International Trade Commission) a annoncé jeudi avoir pris la décision d'instituer d'une enquête relative à l'utilisation de diodes luminescentes à ondes courtes et de diodes laser, dans des produits tels des appareils portables mobiles et des lecteurs de DVD haute définition comme les lecteurs Blu-ray.

Cette enquête voit le jour suite à la plainte déposée le 20 février 2008 par Gertrude Neumark Rothschild, un professeur de l'Université de Colombia. Plusieurs de ses brevets technologiques auraient ainsi été violés et dame Gertrude de réclamer l'interdiction de l'importation au pays de l'oncle Sam d'une gamme de produits en supposée infraction.

Parmi les sociétés concernées par cette enquête, pas moins d'une trentaine dont celle qui est à l'origine du Blu-ray, Sony. Egalement cités par l'ITC, une pléiade d'autres groupes asiatiques parmi lesquels Hitachi, LG Electronics, Lite-On, Matsushita, Pioneer, Samsung, Tohsiba. Le Finlandais Nokia fait aussi partie du lot.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #199317
C'est vraiment des comiques ces ricains. Ils attendent toujours au moins un an avant de porter plainte.
Moi je dis que si un gars porte plainte après un certain moment, la plainte ne devrait pas être recevable. Car en gros ils ne portent plainte que quand ça les arrange.
Le #199338
yoadip >Et tu penses que la limite devrait être fixé à combien de temps? Un jour, un mois, 6 mois?
Déjà, il faudrait savoir combien de temps il faut au détenteur d'un brevet pour être au courant de l'existence d'un produit susceptible de correspondre à son brevet, combien de temps il faut ensuite pour ce procurer le dit produit et enfin combien de temps il faut pour que le détenteur du brevet vérifie la violation du brevet.

Un an, dans la majorité des cas, ça ne me semble pas si long que ça pour vérifier les éventuelles violations de brevet.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]