Un capteur hypersensible au graphène pour détecter les risques de cancer

Le par  |  6 commentaire(s) Source : ExtremeTech
graphène

Les applications du graphène semblent illimitées dans divers domaines, et ce dernier pourrait prochainement aider à la lutte contre le cancer.

Une équipe de chercheurs vient de présenter ses dernières avancées dans le développement d'un capteur au graphène hyper sensible capable de détecter un des marqueurs génétiques du cancer.

graphène capteur cancer C'est à l'Université Swansea qu'a ainsi été développée une nouvelle méthode de fabrication de fines couches de graphène permettant de produire un capteur capable de détecter si des cellules ou un organisme est prédisposé au cancer avant même que la maladie ne se déclare.

Le biocapteur présenté se révèle ainsi cinq fois plus sensible que les tests actuellement utilisés en laboratoires. De plus, il propose des résultats en seulement quelques minutes, permettant de fait un dépistage rapide et simplifié pour les patients.

Le capteur a profité d'une nouvelle méthode de conception, lui permettant de capter une molécule spécifique présente dans le sang, la salive et l'urine ( 8-OHdG ou 8- hydroxydeoxyguanosine.) La molécule en question est produite lorsque l'ADN est endommagé, et à des niveaux élevés dans l'organisme, elle est liée à un risque élevé de différents cancers.

Actuellement, le capteur est capable de déterminer des concentrations très faibles de molécule, de l'ordre de 0.1 ng mL-1, soit 5 fois moins que les tests généralement utilisés.

Les scientifiques indiquent que la nouvelle méthode de conception du capteur à base de graphène pourrait permettre de cibler d'autres enzymes ou molécules et donc viser d'autres maladies ou troubles de la santé.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1811617
Alors là, les amis, comptez pas sur moi pour vous éclairer sur le sujet
Je ne suis pas médecin

Y'a pas un toubib dans la salle ?
Le #1811618
pas sur moi aussi, mais si cela est vrai alors la je dis chapeau bas les chercheurs.
Le #1811638
La détection précoce (surtout pour le cancer) engage souvent l'espérance de vie du patient (en éradiquant préventivement la tumeur avant qu'elle ne métastase) mais même si l'idée est bonne ... le jour où ton capteur est défectueux et qu'il te fait une alarme, tu fais dans ton falzar le temps qu'on te dise que c'est une fausse alerte

Si ce principe est appliqué, ils ont intérêt à rendre ce capteur hyper fiable sinon il y aura des gens qui feront des crises de nerfs ...
Le #1811643
"un capteur capable de détecter si des cellules ou un organisme est prédisposé au cancer avant même que la maladie ne se déclare"

Je comprends la performance technique mais je ne comprends pas l’intérêt médical. Une fois qu'on a l'info pour une personne que "des cellules sont prédisposé au cancer avant même que la maladie ne se déclare" que peut-on y faire ? D'ailleurs, pourquoi faire une test sur quelque chose qu'on n'a pas encore ou qui n'est qui ne serait qu'une éventualité ?

"On a détecté que vous pourriez un jour avoir un cancer de l'estomac"... et ?

Le #1811688
Toujours au conditionnel.....
Le #1811769
Belle avancé.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]