Mais que faisait ce ver dans la plate-forme informatique d'un opérateur de centrale nucléaire sud-coréen ?

Le par  |  4 commentaire(s) Source : New York Times
Centrale Doel Belgique

Pendant que tous les regards sont tournés vers les conséquences du piratage des serveurs de Sony Pictures, l'opérateur de centrale nucléaire sud-coréen Korea Hydro & Nuclear Power a découvert un ver dans sa plate-forme informatique.

Les dernières semaines ont été marquées par les conséquences du piratage des serveurs du studio Sony Pictures et la recherche des auteurs, la thèse d'une action nord-coréenne mise en avant par le gouvernement américain étant contredite par d'autres informations qui suggèrent que les hackers auraient plutôt l'accent russe.

Centrale Doel Belgique Dans le même temps, l'hypothèse de l'infiltration du système informatique d'un opérateur de centrale nucléaire en Corée du Sud, évoquée depuis plusieurs jours, se confirme. Les autorités coréennes ont effectivement trouvé un ver introduit dans la plate-forme de l'opérateur Korea Hydro & Nuclear Power Co Ltd, filiale du groupe étatique Korea Electric Power Corp.

La bonne nouvelle est que le ver en question présente une viralité faible et n'a été introduit que dans des systèmes annexes, sans accès aux commandes directes des centrales. Le ver a été éliminé des systèmes mais ne semble pas être lié à l'information de Korea Electric Power parue plus tôt dans le mois qui signalait une intrusion dans le système informatique et les menaces d'un hacker via Twitter.

La mauvaise nouvelle est que si l'introduction du ver est peut-être liée à l'utilisation de clés USB non sécurisées par certains employés, son origine n'est pas connue. Et si l'opérateur des centrales affirme qu'il n'y a aucun risque pour les installations, les observateurs s'inquiètent tout de même un peu de la présence de cette menace, alors même que Korea Hydro & Nuclear Power a confirmé encore récemment faire l'objet de cyber-attaques sur des systèmes non critiques.

Logiquement, la Corée du Sud n'écarte pas la possibilité que ces attaques proviennent de la Corée du Nord. En attendant d'en savoir plus, l'opérateur de centrales nucléaires a augmenté l'effectif de ses équipes de sécurité informatique et va créer des commissions d'experts.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1825682
Çà fait froid dans le dos une intrusion comme celle la qui peu dire si grace à çà il ne peuvent pas faire sauter la centrale.
Anonyme
Le #1825782
micropastis a écrit :

Çà fait froid dans le dos une intrusion comme celle la qui peu dire si grace à çà il ne peuvent pas faire sauter la centrale.


Et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg...
Le #1825900
micropastis a écrit :

Çà fait froid dans le dos une intrusion comme celle la qui peu dire si grace à çà il ne peuvent pas faire sauter la centrale.


Repérages suspects .... attention
Le #1826048
Ça n'arrivera jamais, à la dernière minute, ils finissent toujours par dire que ça passé à côté.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]