Chine et contenu vulgaire : Baidu s'excuse et Google agit

Le par  |  3 commentaire(s)
Chine drapeau

Les autorités chinoises font la chasse à la vulgarité sur leur Internet. Le moteur de recherche leader de l'Empire du Milieu a déjà présenté ses excuses pour avoir publié des liens conduisant à du contenu pornographique, tandis que Google travaille à une culture Internet saine.

Chine drapeauLe gouvernement chinois n'aime pas que les acteurs de " son " Internet ne prennent pas suffisamment en compte ses recommandations. En début de semaine, la Chine a ainsi menacé de sanctions près d'une vingtaine de sites parmi lesquels Baidu, le moteur de recherche le plus utilisé dans l'Empire du Milieu, et Google.

Afin d'éviter une possible fermeture pour cause de promotion de contenu jugé vulgaire, Baidu et Google ont ainsi dû procéder à un petit nettoyage en supprimant notamment tous les liens affichés et offrant un accès à des sites pornographiques et autres considérés comme inappropriés.


Baidu et Google obtempèrent
Reuters rapporte que dans un communiqué publié mercredi sur son portail, Baidu a présenté ses plus plates excuses : " Nous nous sentons entièrement coupables. Nous nous excusons auprès des internautes pour tous les effets négatifs que nous avons eu sur la société ".

La branche chinoise de Google est aussi passée par la phase des excuses qui n'a eu qu'un temps en publication sur son site Web, mais a promis de " travailler dur  " avec les utilisateurs d'Internet et la société afin de bâtir une " culture Internet saine ".

Avec la pornographie comme alibi, les autorités chinoises sont donc parvenues à faire entendre leur voix et à obtenir rapidement des résultats. On craint évidemment que ce contrôle ne s'arrête pas uniquement aux cyber-frontières de la pornographie et s'étende pour faire taire toute cyber-dissidence.

Complément d'information
  • Voiture autonome : Baidu annonce ses propres avancées en Chine
    En matière de voiture autonome, Google a un projet bien avancé avec les Google Car sillonnant déjà les routes californiennes mais son équivalent chinois Baidu comme lui aussi à faire circuler un véhicule sans conducteur dans la ...
  • Chine : Baidu veut une
    Suivant les traces de Google, le moteur de recherche chinois Baidu envisage de créer une plate-forme activable presque instantanément et constituant une passerelle universelle pour la recherche sur Internet.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #387161
Mais on peut voir quoi sur le web chinois au juste ?


Le #387171
les redif du journal télé chinois
Le #387221
paralax : si tu veux vivre cette expérience :http://chinachannel.hk/
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]