Les autorités chinoises enquêtent sur deux fournisseurs d'Apple pour pollution

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
Easy Chinese Dialogs

Les soucis ne sont pas finis vis à vis des pratiques des fournisseurs et assembleurs des produits mobiles des grandes marques. Après les conditions de travail des ouvriers, c'est l'impact environnemental qui fait l'objet d'enquêtes, notamment chez Foxconn et UniMicron.

Les conditions de travail des ouvriers dans les usines chinoises d'assemblage et de production de composants pour les appareils électroniques des grandes marques ont régulièrement fait parler d'elles ces dernières années et conduit les firmes à mettre en place des cadres de plus en plus stricts pouvant aller assez loin comme dans le cas de l'accord entre Foxconn et Apple.

Outre l'effet humain, ces décisions ne sont pas sans conséquences sur les activités des assembleurs puisque les mesures d'amélioration du cadre de travail ont un coût et les rendent moins compétitifs par rapport à des acteurs plus petits et moins visibles.

Foxconn logo Ce n'est pas le seul cadre litigieux qui peut survenir : le Wall Street Journal signale que les autorités chinoises s'intéressent de près à l'impact environnemental de sites de production appartenant à Foxconn (principal assembleur des produits Apple) et UniMicron Technology.

La pollution à tous les niveaux (air, sol, eau) est un sujet de préoccupation grandissant alors que les contrôles restent peu nombreux ou minimisés. Les autorités chinoises ont cependant décidé d'ouvrir des enquêtes sous la pression d'organisations non gouvernementales dénonçant les rejets polluants de ces usines dans les rivières à proximité et promis des sanctions en cas de dépassement sévère des normes.

Les deux sociétés incriminées se défendent de tout rejet non contrôlé et affirment suivre leurs émissions selon la législation en vigueur, accusant les autres usines d'autres groupes à proximité de polluer les eaux plus qu'elles.

Apple, en tant que client, a fait savoir qu'elle travaillait en étroite collaboration avec ses fournisseurs et que les manquements au respect de l'environnement seraient sanctionnés. Outre le fait que les rivières polluées se jettent dans les fleuves qui alimentent en eau la mégalopole de Shanghai, les associations mettent en lumière des taux de cancer élevés aux abords de l'un des canaux pollués, sans aller cependant jusqu'à les associer directement aux usines.

La détermination des responsabilités promet d'être longue et difficile et a surtout de bonnes chances de ne pas pouvoir pointer précisément vers un acteur en particulier.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]