Coût des réseaux 3G en Chine ? 10 milliards d'euros

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Digitimes
Drapeau Chine

L'attribution des licences 3G aux opérateurs chinois a donné le coup d'envoi de la construction des réseaux mobiles correspondants. Un immense chantier qui a nécessité pas moins un investissement de pas moins de 10 milliards d'euros sur les 10 premiers mois de l'année.

Drapeau ChineLa Chine est déjà LE pays à conquérir pour les fabricants de terminaux mobiles avec ses plus de 730 millions d'abonnés mobiles, mais c'est aussi une mine d'or pour les équipementiers. Les opérateurs mobiles chinois ont enfin obtenu en début d'année des licences pour exploiter les fréquences 3G et ils se sont aussitôt lancés dans la création de leur réseau 3G.

Le contexte y est particulier puisque toutes les normes 3G y sont représentées : WCDMA ( comme en Europe ) pour China Unicom, CDMA2000 ( comme dans certaines zones des Etats-Unis ) pour China Telecom et TD-SCDMA, la norme développée directement en Chine, pour China Mobile, le plus important ( et de loin ) opérateur du pays.

Bâtir un réseau mobile à partir de quelques pilotes nécessite des investissements lourds et, en la matière, les opérateurs mobiles ( soutenus par le gouvernement et les banques chinoises ) n'ont pas lésiné sur les moyens.

Il s'agit de rattraper un retard accumulé par rapport aux pays occidentaux en matière de téléphonie mobile mais c'est aussi l'occasion de montrer à quel point la Chine peut devenir rapidement une grande nation férue de nouvelles technologies. Elle compte d'ailleurs prendre les devants pour la génération suivante de réseaux mobiles et se mettre à niveau en même temps que les nations les plus avancées en la matière.


Des investissements à la hauteur des enjeux
Pour ce qui est de l'étape de création des réseaux mobiles 3G en Chine, le ministère de l'Industrie et de la technologie de l'information ( MIIT ) a fait un bilan sur les investissements consentis par les opérateurs sur les dix premiers mois de l'année 2009.

Les trois principaux opérateurs mobiles, China Mobile, China Unicom et China Telecom, ont ainsi investi 102,3 milliards de yens ( soit 10,28 milliards d'euros ) pour bâtir leur infrastructure 3G, soit 71,3% de l'ensemble de leur budget prévu pour 2009 ( 143,5 milliards de yens, soit 14,42 milliards d'euros ). Autant dire que cet objectif a été la priorité essentielle de 2009.

Et pour le moment, le nombre d'abonnés mobiles 3G ne suit pas encore : le MIIT note qu'à la fin du mois d'octobre, les trois opérateurs ne comptaient qu'un total de 9,77 millions de clients 3G. Mais bâtir un réseau 3G dans un pays aussi vaste prend du temps et nécessite un solide maillage de stations de base.

Ainsi, China Telecom a déployé 117 000 antennes CDMA2000, China Unicom 80 000 pour son réseau WCDMA et China Mobile environ 46 000 pour le réseau TD-SCDMA. A titre de comparaison, les opérateurs français gèrent la couverture de la population avec une quinzaine de milliers d'antennes chacun.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #563731
tout ca pour tout brider dans 2 ans, c'est beaucoup pour pas grand chose.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]