CNRS : on peut désormais prévoir les tempêtes solaires

Le par  |  10 commentaire(s) Source : AFP
soleil

Une équipe de chercheurs du CNRS vient d'annoncer avoir découvert une technique qui permettrait d'anticiper les tempêtes solaires, et donc de protéger les équipements sensibles sur Terre avant qu'elle ne soit balayée par les perturbations.

Les scientifiques du CNRS ont ainsi mis en évidence la découverte d'une structure caractéristique qui se forme dans les jours précédant une éruption solaire. Selon un rapport : " Le champ magnétique s'organise en formant une corde qui ressemble un peu à du chanvre torsadé. Les extrémités de la corde sont ancrées dans les taches solaires situées à la surface du soleil".

soleil Cette corde magnétique pourrait être facilement observable, et permettre d'anticiper les éruptions solaires : " Nous avons identifié la source d'une éruption solaire quatre jours avant qu'elle ne se forme. Ces travaux vont nous aider à essayer de mieux prévoir les déclenchements d'éruptions solaires." a partagé Tahar Amari, astrophysicien et membre de l'équipe de recherche.

Les éruptions solaires sont des phénomènes qui interviennent dans la photosphère, mais elles provoquent des émissions de rayonnements et parfois des tempêtes solaires.

Ces tempêtes viennent se heurter sur la barrière magnétique de la Terre qui les dévie. Néanmoins, un écho se forme après son passage, qui entraine des perturbations diverses, notamment au niveau des générateurs électriques, satellites, avions ou systèmes de communication.

Disposer d'un moyen de prévoir ces tempêtes pourrait permettre de mieux se préparer aux conséquences. Observer directement les éruptions solaires ne permet pas de se protéger de ses effets, puisqu'il ne faut que 8 minutes pour que les rayonnements arrivent sur Terre, et 30 minutes pour les particules solaires, les projections de bulles de plasma mettent toutefois 3 à 4 jours à nous frapper.

Par le passé, différents orages magnétiques causés par ces tempêtes solaires ont amené à la détérioration d'un transformateur électrique d'une centrale nucléaire américaine, endommagé des satellites de télécommunication.

Complément d'information
  • Le CNRS explique l'origine du cœur géant sur Pluton
    Le passage de la sonde New Horizon à proximité de Pluton nous a donné une vue jusqu'ici inédite de la planète naine. L'occasion de découvrir une vaste zone en forme de cœur, dont la formation est désormais expliquée par le CNRS.
  • Le CNRS met au point une nouvelle source de lumière quantique
    Des chercheurs du CNRS sont récemment parvenus à créer une nouvelle source de photons uniques ultra-brillante, 15 fois plus brillante que les sources usuelles et qui émet des photons indiscernables à 99,5% les uns des autres.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1814077
si ils commençaient par prévoir le temps qu'il fera demain.
Le #1814084
"se préparer aux conséquences" ... C'est cela qui m'intéresse Comment ? En éteignant tout ? C'est très bien de prévoir mais si une grosse tempête nous tombe dessus ... Que pouvons-nous faire à part la subir ?
Le #1814086
jeanlucesi a écrit :

si ils commençaient par prévoir le temps qu'il fera demain.


En fait c'est surement plus important de prévoir ce genre de phénomène : l'an dernier nous sommes passé à quelques jours de la catastrophe, car une de ces tempêtes est passé juste à coté de la Terre. Ces choses sont la mère de toutes les attaques EMP : tout ce qui est électrique est bon à jeter à la poubelle. Plus d’électricité, donc plus d'eau, de gaz, de communications, les centrales nucléaires pètent les unes après les autres. On se retrouve au 17em siècle, avec en prime une jolie irradiation globale.
Et pas la peine d'espérer que les secours arrivent une fois la tempête passée, on est totalement incapables de reconstruire. Alors bonjour la survie, les guerres pour l’accès aux dernières ressources etc.
http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences/20140320.OBS0677/comment-une-monstrueuse-eruption-solaire-a-failli-precipiter-la-terre-dans-le-chaos.html
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-en-attendant-la-tempete-solaire-du-millenaire-18585.php
C'est un peu plus grave que risquer de prendre une averse...
Le #1814089
On peut prévoir des moyens et des protocoles avant qu'elle n'ai lieu : prévoir des stocks de transformateurs (c'est principalement eux qui grillent, et à l'heure actuelle on estime qu'un évènement comme celui de 1859 http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_solaire_de_1859 en ferait griller tellement qu'on métrais des années à en fabriquer autant, si tant est que l'industrie soit encore debout...) et des équipes formées à réagir. Faut aussi des stocks de carburant (pompes en panne), des réseaux de communication résistant ou alternatifs pour coordonner tout ça, etc.
Et sur le moment on peut effectivement isoler le plus possible d'équipements, puisque le gros des dégâts est du aux énormes tensions créées dans les lignes electriques, qui se comportent comme des antennes qui collectent l'energie apportée par l'orage : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_solaire_de_1989#Panne_.C3.A9lectrique_au_Qu.C3.A9bec
Bref, si on sort la tète du sable on peut faire face, sinon, ben on est déjà en position pour bien se la prendre quoi.
Le #1814110
Ils n'ont pas intérêt à se louper dans leurs prévisions
de toute façon, si on doit se prendre quelque chose sur Terre;
prévu ou pas, le résultat sera pareil...
Le #1814120
DeepBlueOcean a écrit :

Ils n'ont pas intérêt à se louper dans leurs prévisions
de toute façon, si on doit se prendre quelque chose sur Terre;
prévu ou pas, le résultat sera pareil...


Ben la on est pas prêt.
donc il faut trouver des parades....


Well Done CNRS. !!!
Le #1814122
LexFH a écrit :

jeanlucesi a écrit :

si ils commençaient par prévoir le temps qu'il fera demain.


En fait c'est surement plus important de prévoir ce genre de phénomène : l'an dernier nous sommes passé à quelques jours de la catastrophe, car une de ces tempêtes est passé juste à coté de la Terre. Ces choses sont la mère de toutes les attaques EMP : tout ce qui est électrique est bon à jeter à la poubelle. Plus d’électricité, donc plus d'eau, de gaz, de communications, les centrales nucléaires pètent les unes après les autres. On se retrouve au 17em siècle, avec en prime une jolie irradiation globale.
Et pas la peine d'espérer que les secours arrivent une fois la tempête passée, on est totalement incapables de reconstruire. Alors bonjour la survie, les guerres pour l’accès aux dernières ressources etc.
http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences/20140320.OBS0677/comment-une-monstrueuse-eruption-solaire-a-failli-precipiter-la-terre-dans-le-chaos.html
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-en-attendant-la-tempete-solaire-du-millenaire-18585.php
C'est un peu plus grave que risquer de prendre une averse...


Désolé de gacher ton super scenario, mais petit 1, les centrales nucleaires ne "petent" pas.

Petit 2 faut bien s'eteindre d'une maniere ou d'une autre.
Crois tu pouvoir braver les lois de la nature ???
Le #1814133
LexFH a écrit :

On peut prévoir des moyens et des protocoles avant qu'elle n'ai lieu : prévoir des stocks de transformateurs (c'est principalement eux qui grillent, et à l'heure actuelle on estime qu'un évènement comme celui de 1859 http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_solaire_de_1859 en ferait griller tellement qu'on métrais des années à en fabriquer autant, si tant est que l'industrie soit encore debout...) et des équipes formées à réagir. Faut aussi des stocks de carburant (pompes en panne), des réseaux de communication résistant ou alternatifs pour coordonner tout ça, etc.
Et sur le moment on peut effectivement isoler le plus possible d'équipements, puisque le gros des dégâts est du aux énormes tensions créées dans les lignes electriques, qui se comportent comme des antennes qui collectent l'energie apportée par l'orage : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_solaire_de_1989#Panne_.C3.A9lectrique_au_Qu.C3.A9bec
Bref, si on sort la tète du sable on peut faire face, sinon, ben on est déjà en position pour bien se la prendre quoi.


Merci pour les infos, effectivement très intéressant.
Le #1814206
Pikaboy a écrit :

LexFH a écrit :

jeanlucesi a écrit :

si ils commençaient par prévoir le temps qu'il fera demain.


En fait c'est surement plus important de prévoir ce genre de phénomène : l'an dernier nous sommes passé à quelques jours de la catastrophe, car une de ces tempêtes est passé juste à coté de la Terre. Ces choses sont la mère de toutes les attaques EMP : tout ce qui est électrique est bon à jeter à la poubelle. Plus d’électricité, donc plus d'eau, de gaz, de communications, les centrales nucléaires pètent les unes après les autres. On se retrouve au 17em siècle, avec en prime une jolie irradiation globale.
Et pas la peine d'espérer que les secours arrivent une fois la tempête passée, on est totalement incapables de reconstruire. Alors bonjour la survie, les guerres pour l’accès aux dernières ressources etc.
http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences/20140320.OBS0677/comment-une-monstrueuse-eruption-solaire-a-failli-precipiter-la-terre-dans-le-chaos.html
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-en-attendant-la-tempete-solaire-du-millenaire-18585.php
C'est un peu plus grave que risquer de prendre une averse...


Désolé de gacher ton super scenario, mais petit 1, les centrales nucleaires ne "petent" pas.

Petit 2 faut bien s'eteindre d'une maniere ou d'une autre.
Crois tu pouvoir braver les lois de la nature ???


Certes, mais une centrale nucléaire avec les ordinateurs de contrôle tous HS, ça doit quand même pas être simple à gérer...
Le #1814310
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]