Code saved the Queen : un message de la WWII reste indéchiffrable

Le par  |  0 commentaire(s) Source : thenextweb
code_chiffrement_WWII_UK.GNT

Où l'on apprend que les restes d'un pigeon voyageur datant de la seconde guerre mondiale ont été retrouvés dans le Surrey en Angleterre. L'animal portait un message qui pourrait dévoiler des secrets sur la seconde Guerre Mondiale. Problème : les plus éminents ingénieurs de sa gracieuse Majesté n'arrivent pas à le déchiffrer.

C'est une histoire comme il en arrive peu qui vient d'écrire un nouveau chapitre à la seconde guerre mondiale. Alors qu'il rénovait la cheminée de la maison familiale dans le Surrey au Royaume Uni, David Martin a trouvé parmi les restes d'un pigeon une petite bague accrochée à sa patte.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le volatile avait été envoyé par les troupes britanniques depuis la Normandie durant la période du débarquement, le célèbre D-Day. La bague a permis de conserver le petit message chiffré que le pigeon transportait.

Les plus grands spécialistes britanniques en cryptographie du GCHQ (Government Communications Headquarters) tentent vainement depuis début novembre 2012 de percer le chiffrement qui a été utilisé. code_chiffrement_OTP_OneTime_Pad_WWII_UK-GNT Mais, vendredi dernier, coup de théâtre puisqu'ils déclarent qu'il est impossible de le déchiffrer. Le chiffrement pourrait être basé sur le One-Time Pad (OTP) appelé également "masque jetable." Or, ce dernier est tout simplement impossible à déchiffrer (quelle que soit la puissance de calcul).

Ironie de l'histoire : dans la mesure où il s'appuie sur l'aléatoire, il aurait éventuellement pu être déchiffré (moyennant connaissance du programme générant la clé) dans la mesure où les programmes informatiques ne sont pas capables de générer des suites purement aléatoires. Peine perdue puisqu'en 1944, il n'y avait rien de tout cela.

Les espoirs sont toutefois encore permis puisque des informations contextuelles pourraient permettre d'identifier le pigeon et mettre la main sur la clé utilisée. Le message comporte notamment deux numéros d'identification (NURP.40.TW.194 et NURP.37.OK.76) associés au pigeon.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]