E-commerce : ce sont les séniors qui dépensent le plus

Le par  |  10 commentaire(s) Source : AFP
Logo LH2

D’après une récente étude, ce sont les séniors qui sont les plus dépensiers des acheteurs en ligne et qui continueront de l’être au cours des prochaines années.

Logo LH2L’institut LH2 a réalisé entre le 30 décembre 2010 et le 4 janvier 2011 une étude sur les achats en ligne des séniors pour le compte du site comparateur de prix Kelkoo. Et d’après les réponses fournies par 400 personnes âgées de 50 ans et plus, il s’avère que les séniors sont les plus dépensiers des acheteurs en ligne.

ecommerceAlors qu’ils représentent 34 % des cyberacheteurs, soit 9,2 millions d’individus, les séniors seraient en effet à l’origine de 48 % des dépenses réalisées sur Internet, à savoir 15 des 31 milliards d’euros générés par le commerce électronique français. Chaque acheteur en ligne de plus de 50 ans dépenserait ainsi 137 euros par mois, soit 1 644 euros par an. C’est 36 % plus élevé que la moyenne nationale.

Et parmi ces emplettes, 79 % concernant les voyages, 68 % les produits culturels, 52 % les produits high-tech, 50 % les vêtements et 49 % l’électroménager. Cela permettrait, à en croire les interrogés, d’économiser 480 euros chaque année.

Certains analystes évoquent déjà une population incontournable pour les acteurs du commerce en ligne au cours des prochaines années, avec des acheteurs de 50 ans et plus qui devraient représenter plus de 50 % du marché.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #760191

Quelle surprise, comme dans la vraie vie, c'est ceux qui ont le plus de moyens et le plus de temps libres qui dépensent le plus....

Le #760201
Ce n'est pas une surprise en effet. Mais ça permettra aux annonceurs de mieux cibler la clientèle, si besoin était.

Mais bon, que les retraités actuels en profitent, tant qu'ils peuvent (moi je ne sais pas, ma retraite n'est pas pour demain )
Le #760221
Ce n'est donc pas la ménagère de moins de 50 ans...

Plus de 50 ne veut pas dire obligatoirement retraité, d'ailleurs les retraites de maintenant sont loin d'être aussi confortables que par le passé.
Le #760231
@Remic:

Les retraites de maintenant, on en vera les effets dans quelques dizaines d'années.

Ceux à la retraites actuellement font encore partie de ceux qui on une retraite "confortable" (souvent supérieure au SMIC.....)

Le #760261
Les retraités en question ce sont vos parents et grands parents, ils ont bossés pendant 40 à 45 ans (certains dès l'age de 16 ans), parfois pendant 48h par semaine, parfois en 3x8, et parfois dans les mines.
Avant de les critiquer faites donc la moitié de ce qu'ils ont fait (pour vous).
Et en remerciement pour avoir redresser la France et vous avoir élevés on a bloqué leurs pensions.
S'ils consomment cela profite à la production donc à vos emplois.
Vous diminuez la consommation des retraités et c'est le chômage qui augmente, c'est mathématique.
N'oubliez pas que vous êtes de futurs séniors et retraités (même si c'est un peux plus tard).
Le #760341
@ #5 phebus :
"Vous diminuez la consommation des retraités et c'est le chômage qui augmente, c'est mathématique"

Heu... Excuse mais rien n'est mathématique là-dedans (je suis en thèse d'éco donc j'espère l'avoir compris). Le revenu alloué au retraités est ponctionné sur celui des actifs actuels, donc s'il n'y avait pas de consommation émanant des retraités car sans retraites, celle-ci se substituerait à une consommation des actifs.

Sachant cela, je suis de mon côté pour les retraites, et contre la dernière réforme, mais pour défendre cette position il faut savoir avoir les arguments solides! C'est une question de solidarité intergénérationnelle assumée de disposer d'un système de retraites et non un cadre méthématique.
Le #760421

Accessoirement, ça sert à rien de s'emporter, personne n'a "critiquer" les retraités, mais plutôt pointé du doigt une situation absurde:

Un retraité vie a souvent plus de moyens qu'une personne active actuellement (et je parle pas du petit jeune qui débute, mais bien de personne qui travaillent depuis des années et des années)


Le #760431
@YoannJap
"Le revenu alloué au retraités est ponctionné sur celui des actifs actuels, donc s'il n'y avait pas de consommation émanant des retraités car sans retraites, celle-ci se substituerait à une consommation des actifs."

Sauf que c'est tout simplement pas possible à moins d'agrandir les cimetières.
Les retraités continuerait à travailler par obligation et prendre des emplois aux jeunes ce qui accroitrait le chômage ( nous y revoilà ), ça aussi c'est de l'économie.
Et puis les retraités payent des cotisations sociales (Sécu, CRDS, CSG, etc.) qui sont prélevées à la source.
C'est naïf de penser que l'argent prélevé aux actifs leur serait reversé, c'est peut être de l'économie mais surtout pas de la politique, les patrons et les actionnaires en profiterait point final.
Essaye de ne pas trop écouter les chantres de l'économie libérale qui ne te donnent que les arguments en faveur du capitalisme sauvage et surtout pas les inconvénients, dont la pauvreté que cela engendre.

@Chitzitoune
"Accessoirement, ça sert à rien de s'emporter, personne n'a "critiquer" les retraités, mais plutôt pointé du doigt une situation absurde:

Un retraité vie a souvent plus de moyens qu'une personne active actuellement (et je parle pas du petit jeune qui débute, mais bien de personne qui travaillent depuis des années et des années)"

Les retraités ( du privé ) on une pension calculée sur les 20 meilleures années de travail et cela ne dépasse guère les 50% par rapport à un mois de salaire moyen, donc je ne vois pas ou ils sont mieux gâtés que les jeunes.
De nombreux retraités sont pauvres ou tirent le diable par la queue et ce n'est pas parce que certains sont plus aisés ( les cadres ) qu'ils faut les mettre tous dans le même panier.
Avant d'être retraités ils ont beaucoup travaillés et beaucoup cotisés pour leurs anciens qui étaient à la retraite.

Si les jeunes s'occupaient un peu plus du social et du syndical on aurait moins d’incompréhension de leur part.
Le #760471
@phebus:

C'est pas un probleme d'incompréhension jeune - retraité, c'est surtout le fait qu'avant très peu de personnes étaient au SMIC, avec pas mal d'évolution de carrière (et de salaire) possible, alors que maintenant, ça devient non plus un salaire minimum, mais un salaire de référence.

Bien sur qu'il a y des retraité avec peu de moyens, mais c'est quand même pas nouveau que les retraités sont, d'une façon globale, une population "assez aisée", avec pas mal de temps libre et d'occasion de dépenser cet argent (vacances / voyages, petits enfants et compagnie)



Le #760481
@Chitzitoune

Le SMIC devient le salaire le plus répandu et cela rejaillira sur le niveau des futures retraites.
Sachant tout de même que pour le SMIC la retraite c'est au minimum 80% de celui-ci (pour l'instant).
De très nombreux retraités n'ont même pas ça actuellement.
Tu a une vision déformée du niveau des retraites, d'une façon "globale" comme tu le dit celles-ci sont plutôt minces et très souvent c'est parce qu'il y a deux retraites au foyer que les gens s'en sortent à peux près, mais ils ont travaillés et cotisés à deux.
Les retraités subissent eux aussi la flambée des loyers, de l'énergie, de l'alimentation, etc.
Le blocage actuel (depuis 2010) des pensions est en train d'aggraver les choses.
Bientôt les enfants et petits enfants vont devoir assumer leurs parents et/ou grands parents, cela sera t-il mieux qu'une retraite décente? cela sera t-il mieux pour le pouvoir d'achats des actifs?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]