Commerce en ligne : les marques de luxe encore réticentes

Le par  |  6 commentaire(s) Source : AFP
Logo Precepta

Le cabinet d'analyse Precepta a publié jeudi une nouvelle étude sur les ventes de produits de luxe par le biais d'Internet. Les chiffres montrent un marché encore marginal avec des marques qui affichent leur réticence à exploiter ce canal de distribution.

Logo Precepta Les ventes en ligne n'ont représenté que 0,8 % du marché du luxe en 2005. Quatre ans plus tard, en 2009, elles n'ont pas dépassé les 3 %. Et il ne faudra pas s'attendre à guère plus élevé en 2010 et 2011 avec 3,8 et 4,7 % prévu.

Pierre Cardin SacComme le montrent les chiffres avancés par Precepta, si elles se servent bien d'Internet pour se faire connaître et présenter leur vitrine, bon nombre de grandes marques de luxe hésitent encore à proposer leurs produits via ce canal de distribution, évoquant la crainte d'atteinte à leur image de marque ou de contrefaçon.

C'est ainsi qu'une marque de luxe sur deux ne vend rien en ligne. Ce chiffre varie selon les segments avec les marques de cosmétique et de mode qui sont 60 % à proposer leurs produits en ligne, contre 20 % pour celles d'horlogerie et de joaillerie.

En attendant que les marques de luxe se décident à proposer leurs gammes sur Internet et à profiter d'un marché qui devrait atteindre les 7 milliards d'euros en 2011, ce sont les sites de vente en ligne au départ spécialisés dans le déstockage de produits de luxe qui se frottent les mains et en profitent pour se développer avec la proposition désormais de collections de saison.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #586531
Point de romanichels dans nos châteaux, que diable!
(Tiens, j'ai déja entendu ça quelque part!)
Liberté, Fraternité (à la rigueur), mais surtout pas Egalité, diantre!
Le #586541
J'aimerais montrer ma haine pour ce genre de produit, qui dans le contexte économique actuelle a un peu l'air ridicule. Et oui, c'est plus la mode d'avoir un sac vouithon à 2000€.

Ensuite quand on achéte sur le net, c'est pour économiser de l'argent en général. Je vois pas l'intéret de ces produits sur la toile.

Efin pour la contrefacon, ces abrutis là ne connaissent pas les labels ? Il suffit de ca pour éviter le georgio arménien ou le dolce gabonnais.
Le #586551
huhu jolie jeux de mots.

Du même avis le luxe n'a aucun intérêt sur le net.

j'imagine le sac à 2000euros via chronopost, le sac vous le recevrez jamais vu que la somme sera déclarée pour l'assurance, le smicar qui voit ça, vous pensez bien qu'il va pas se gêner
Le #586571
Le principe même du luxe, c'est le superflus, l'inutile, à prix d'or, afin de se demarquer, d'étaler sa richesse.

L'inverse des achat par internet en gros, ou on va pouvoir comparer, avoir des retours, choisir un produit pour son rapport qualité / prix.

Recevoir son colis par la poste, ou aller dans une boutique où on se fait lécher le cul, pour le prix, autant prendre le nettoyage complet.



Le #586691
certaines marques de vêtement de bonne qualité, mais pas non plus du luxe sont peu présentes sur le web... type Lacoste, Marlboro Classics...
Le #586901
@chris123

Eu lacoste a longtemps été une marque de luxe et de prestige hein.

Ils se sont repositionés sur un marché plus généraliste ( dans les années 90/2000 me semble)

Mais c'est loin d'etre une marque "de qualité", c'est l'exemple type de marque "à image", de vent, de communication, ...


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]