Protection des consommateurs : l'e-commerce inquiet pour lui

Le par  |  4 commentaire(s)
ecommerce

L'e-commerce français montre des signes d'inquiétude pour son activité suite à une directive européenne dont le but est de renforcer la protection des consommateurs.

ecommerceLa semaine dernière, le Parlement européen s'est montré favorable à des modifications législatives envisagées afin de mieux protéger les cyberacheteurs et renforcer leurs droits. Les mesures prévoient une meilleure information des acheteurs en ligne notamment pour le prix total qui devra être sciemment accepté avant la conclusion de la vente. Elles visent aussi à mettre fin aux frais cachés, à l'instar de cases parfois pré-cochées.

Les mesures précisent également que les délais de livraison devront être opérés dans une limite de 30 jours, sans quoi le consommateur pourra annuler la vente. Le droit de rétractation passera lui à 14 jours dans toute l'UE, contre 7 jours actuellement dans la majorité des pays. Le consommateur aura à sa charge les coûts directs dus au renvoi des biens, sauf si le vendeur a accepté dans le contrat de s'en occuper ou si le prix de la commande est supérieur à 40 euros.

Cette dernière disposition en particulier - et d'autres - a évidemment fait réagir la Fédération du e-commerce et de la vente à distance : " pour beaucoup d'entreprises, cela revient à doubler la perte financière pour chaque retour […] Ces mesures seront lourdes de conséquences sur la santé financière de beaucoup d'entreprises en Europe notamment pour les PME et TPE ".

Déjà la Fevad brandit le spectre d'une augmentation inévitable des prix si certaines mesures sont définitivement adoptées. Dans un communiqué, elle demande au gouvernement français de ne pas soutenir le texte.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #765391
ouai. RCD champion de la case cochée. Une fois sur 2 je me fais avoir avec la garantie or, et pourtant je le sais !!!

Le #765401
Il est grand temps que le consommateur cesse d'être pris pour un jambon, on est de plus en plus mal servi !

Pour une fois que l'Europe prend en considération autre chose que l’intérêt des lobbies j'avoue ne pas bouder mon plaisir, après me semble-t-il, il y a un juste milieu à trouver pour éviter les dérives de part et d'autre
Le #765411
Ne vous réjouissez pas trop vite, le Parlement Européen est champion des textes "édulcorés" par les lobbys, au point qu'ils sont inefficaces.
Le #765501
On parle ici de "Directives Européennes"! Les États n'ont pas l'obligation de les appliquer, alors ne vous réjouissez pas trop vite!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]