Comparateurs de prix sur Internet: une charte de déontologie

Le par  |  5 commentaire(s)
ecommerce

Le sécrétaire d'Etat au Développement de l'économie numérique appelle l'e-commerce français à la responsabilité et veut une charte de bonne conduite intéressant les comparateurs de prix.

ecommerceL’e-commerce a le vent en poupe en France et la Fevad ne manque pas de le rappeler, soulignant une confiance grandissante des utilisateurs envers ce mode d’achat. Pour autant, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance n’aime pas trop qu’on lui rappelle que tout n’est pas rose et que les plaintes enregistrées par la DGCCRF ne manquent pas. Cette fois-ci, les remontrances viennent du Secrétaire d’Etat au Développement de l’économie numérique qui s’en prend aux comparateurs de prix.

A l’issue d’une réunion avec les principaux représentants des sites comparateurs de prix qui s’est tenue le 19 mai, Eric Besson qui s’est dit attaché au principe d’auto-régulation, a indiqué qu’une charte de bonne conduite va voir le jour dans un mois. Ce travail sous houlette de la Fevad a pour objectif de préciser les critères de comparaison de prix sur Internet. Les signataires de cette charte s’engageront ainsi pour plus de transparence et ceux qui ne respecteront pas les règles du jeu seront déréférencés.

L’année dernière, sur 12 sites comparateurs de prix audités, la DGCCRF avait envoyé pour 11 d’entre eux, des lettres de rappel de règlementation concernant la loyauté de l’information donnée au consommateur ou encore les relations commerciales avec les sites marchands.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #234641
C'est clair qu'il y a de quoi revoir sur certains comparateurs de prix.

Le prix le moins cher affiché est parfois priceminister ou 2xmoinscher alors que c'est de l'occasion.

Avec l'arrivée de l'occasion sur Alapage ou Amazon la situation s'agrave car le prix affiché est celui de l'occasion pas le prix normal.
Le #234651
je ne crois pas que le probleme soit sur le fait que les articles soient d'occasion ou pas.
Le #234681
Cela fausse le classement si l'on mélange neuf et occasion enfin c'est vrai qu'il n'y a pas que çà. Parfois dans les comparatifs pour le port il est marqué "voir site" pour le classement celà est compté comme si le port était gratuit.
Le #234721
jvachez >
Les comparateurs de prix bien foutus permettent de choisir si l'on cherche des produits neuf ou non.

Pour ce qui est des frais de port, sur les sites où les frais de port varient selon les objets et des vendeurs (typiquement les site d'achat entre particuliers) il est difficil pour un tiers d'afficher les frais de port.

Vivement une interface commune à tout les sites de ventes permettant de rendre accessible facilement leur catalogue à des tiers.

HS : Quelqu'un connaitrait un format standard pour la représentation de catalogue de produit ?
Le #234761
Si y'avais que de le mélange entre occasions et neufs comme problème...

Le plus courant pour les sites de comparaisons style grande surface, c'est de comparer des produits différents (en fonction de qui on veut mettre en haut)

Pour les sites de ventes en ligne plus "neutre", c'est l'oubli de certains surcout souvent (port non pris en charge dans certains boutiques mais bien dans d'autres, afficher des objets d'importations sans garantie avec les frais de douane non pris en compte,....)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]