Consommation : les transactions mobiles en expansion chez Starbucks

Le par  |  0 commentaire(s) Source : The Verge
transaction mobile

Si la France reste encore frileuse quant aux divers systèmes de paiements mobiles, la technologie rencontre un vif succès outre-Atlantique.

Il faudra s’y faire, le paiement mobile s’invitera prochainement de façon massive dans l’hexagone, du moins c’est ce que l’on peut penser en lorgnant vers la situation actuelle en Amérique du Nord, et quelques sociétés pourraient tirer leur épingle du jeu.

transaction mobile En marge des dispositifs de paiement NFC, Square, Google Wallet, Isis et autres, c’est actuellement la chaine spécialisée dans le café, Starbucks, qui détient le record des transactions mobiles aux USA.

Le cabinet Berg Insight vient ainsi de révéler que la société aurait réalisé un total de 500 millions de dollars uniquement via son système de paiement mobile l’année dernière.

Le rapport indique que la majorité de ces transactions se font directement depuis l’application Starbucks du groupe, et que les autres systèmes de porte-monnaie virtuel restent marginaux.

C’est le principal défi des systèmes de paiement mobile à l’heure actuelle, réussir à s’imposer à la fois chez les commerçants comme une solution standard de paiement et rassembler les utilisateurs. Or la concurrence est rude, et le public frileux, ce qui explique sans doute pourquoi c’est une application exclusive à une unique marque qui détient la palme aujourd’hui encore.

L’application de Starbucks fonctionne comme une carte cadeau digitale. Il est possible de la créditer du montant souhaité et l’utilisateur est ensuite libre de se rendre dans l’un des établissements pour acheter ses boissons depuis l’application.

Pour les experts, ces applications peuvent servir de tremplin à d’autres moyens de paiement plus universels. Elles rassurent par leur aspect restreint et leur capacité à limiter le budget alloué à la consommation. Les analystes annoncent ainsi que les paiements mobiles pourraient représenter une transaction globale de 44 milliards de dollars en 2017.

En France, le paiement mobile est actuellement très peu répandu, limité à quelques enseignes de grandes villes ou de villes tests. On se souviendra de l’échec qu’aura été la première tentative de porte-monnaie virtuel : Monéo, sans doute arrivé trop tôt , jugé trop cher et très peu soutenu par les commerçants. Néanmoins les experts n’hésitent pas à établir un parallèle entre le développement des achats en ligne et le potentiel grandissant des systèmes de paiement mobile, un marché qui reste à prendre donc.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]