Corée du Sud : les smartphones des étudiants désactivés à distance par les écoles

Le par  |  8 commentaire(s) Source : The Verge
smartphone étudiant

Après des tests à échelle réduite ayant porté ses fruits, la Corée du Sud pourrait prochainement déployer un module de désactivation à distance des smartphones et terminaux connectés des étudiants dans les établissements scolaires.

iSmartKeeper est une application qui permet à un administrateur de repérer et de verrouiller certaines fonctions des smartphones, tablettes et autres objets connectés. Le logiciel a fait l'objet d'un test à petite échelle dans des établissements scolaires de Corée du Sud et pourrait ainsi prochainement être plus largement adopté par ces derniers.

ismartkeeper Une fois l'application installée sur les terminaux, un administrateur est capable de verrouiller certaines fonctionnalités à distance, qu'il s'agisse des appels restreints aux appels d'urgence, de la réception ou l'envoi de SMS, surf sur Internet, lancement d'application autres que celles catégorisées comme éducatives.

L'idée du programme est de prévenir les sources de distraction qu'apportent ces terminaux en classe. L'administrateur peut également programmer des heures de verrouillage selon des plages spécifiques et programmer également le déverrouillage des dispositifs pendant les heures de pause.

Grâce à la géolocalisation, il est possible de contrôler les dispositifs dès qu'ils apparaissent dans une zone précise. À ce jour, l'application a été testée dans 11 établissements de Séoul et d'autres provinces avec des résultats différents.

Au moins trois écoles auraient ainsi décidé de ne pas poursuivre l'utilisation du module après avoir découvert que les élèves finissaient par pirater leurs appareils pour supprimer l'application et récupérer les pleins pouvoirs sur leurs terminaux. D'autres se seraient plaints de ne pas voir les restrictions s'évaporer automatiquement une fois en dehors du périmètre d'action prédéfini de l'application, lui supprimant tout accès à son smartphone de façon indéterminée.

Autre limite à l'application, elle n'est disponible que sous Android, ce qui implique que les étudiants disposant d'un Windows Phone ou d'un iPhone ne sont pas soumis aux mêmes contraintes que les autres, même si les développeurs annoncent un portage prochain.

Malgré tout, le département de l'éducation de la province de Gangwon a récemment recommandé l'utilisation du module dans 677 établissements scolaires.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1692192
Et qu'en est-il de l'installation de l'application ?
Parce qu'il faut bien qu'à un moment donnée, elle soit installée !
Le #1692252
Si chaque fois que l'on attrapait un élève avec un téléphone alors qu'il ne le doit pas, on le punissait sévèrement (genre 4 heures de colle), on n'aurait pas besoin de ce type de programme. C'est parce que l'on refuse de sanctionner (sanctionner, c'est mal...) que l'on a tant de problèmes partout.
Le #1692282
Dans certaines écoles privées les téléphones sont confisqués 1 semaines en cas d'utilisation au sien de l'établissement. Et on ne peut pas dire que l'on ne savait pas car c'est marqué dans le règlement intérieur...
Le #1692422
J'ai l'impression que le rêve de ces fausses autorités est de contrôler la société en se dissimulant pour ne jamais devoir apparaitre au grand jour et ne jamais devoir faire preuve d'autorité. Façon Stasi. Je trouve que c'est un comportement de lâches, plein de duplicité.
Le #1692702
Bonjour,

AIe, je suis blessé par une faute d'orthographe : ...D'autres se seraient pleins de ne pas voir ...PLEINS ouillouillouille!!!
Se sont plaints : verbe se plaindre . Plainte.

Pourquoi ne pas utiliser Google pour confirmer ??

Cordialement


Le #1692772
cchti94 a écrit :

Bonjour,

AIe, je suis blessé par une faute d'orthographe : ...D'autres se seraient pleins de ne pas voir ...PLEINS ouillouillouille!!!
Se sont plaints : verbe se plaindre . Plainte.

Pourquoi ne pas utiliser Google pour confirmer ??

Cordialement


C'est une faute d'étourderie, pas une faute de non-connaissance... Donc par définition on ne va pas chercher sur le dictionnaire (ET NON SUR GOOGLE FFFS) dans ces cas-là
Le #1692842
cchti94 a écrit :

Bonjour,

AIe, je suis blessé par une faute d'orthographe : ...D'autres se seraient pleins de ne pas voir ...PLEINS ouillouillouille!!!
Se sont plaints : verbe se plaindre . Plainte.

Pourquoi ne pas utiliser Google pour confirmer ??

Cordialement


Merci Mathieu. Nickel. Hyper réactif.
A bientôt !!!
Bien amicalement
Anonyme
Le #1693182
lapopudesrezos a écrit :

J'ai l'impression que le rêve de ces fausses autorités est de contrôler la société en se dissimulant pour ne jamais devoir apparaitre au grand jour et ne jamais devoir faire preuve d'autorité. Façon Stasi. Je trouve que c'est un comportement de lâches, plein de duplicité.


Encore un descendant de ces affreux révolutionnaires de mai 68 avec leur slogan :
"Il est interdit d'interdire"

Ces neuneus de 68tar ont ouvert la porte à la décadence, à la barbarie quotidienne qui devient chaque jour plus criarde. Et notre justice qui devient de plus en plus clémente.
Dans 10 ans chaque citoyen devra se faire justice lui-même.
A quand le retour du châtiment corporel en place publique pour mâter les délinquants ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]