Loi Création & Internet : la France doit servir d'exemple

Le par  |  15 commentaire(s)
Christine Albanel

Lors du Forum d'Avignon, la ministre de la Culture a émis le souhait que d'autres pays s'inspirent de l'exemple français avec son projet de loi Création et Internet.

Christine AlbanelDans le cadre de la présidence française de l'Union européenne, s'est tenu du 16 au 18 novembre 2008 la première édition du Forum d'Avignon organisée par le ministère de la Culture. Plus de 250 acteurs des secteurs de l'économie, de la culture, des médias et des représentants de plusieurs pays réunis afin d'échanger autour de " la culture et du développement économique " porté par le numérique.

Aussi bien dans son discours d'ouverture que de clôture, la ministre française de la Culture n'a évidemment pas manqué l'occasion de parler de la lutte contre le téléchargement illégal, condition sine qua non à ces yeux pour permettre " l'essor de l'offre légale en ligne et l'émergence des nouveaux modèles économiques de diffusion de la culture ". Dans ce domaine, Christine Albanel a ainsi érigé la France en exemple avec son projet de loi Création et Internet.

" Le projet de loi a pour ambition de définir un nouveau cadre juridique pour la distribution de la musique, des films, et bientôt de l’écrit, par Internet. [...] La diminution sensible du piratage, grâce au changement de mentalité que veut provoquer ce texte de loi en responsabilisant les internautes, est pour moi le pré-requis de toute politique publique en faveur des industries culturelles et des créateurs : il s’agit tout simplement de veiller à ce que les investissements et le travail de chacun soient justement rémunérés ", a déclaré la ministre.

Appelant au soutien des acteurs présents, Albanel a clôturé le Forum exprimant le souhait que " l'approche qu’il systématise (ndlr : le projet de loi), pédagogique mais mise en œuvre à grande échelle, puisse inspirer d'autres pays, comme la France s'est elle-même inspirée, à l'origine, de la réponse graduée contractuelle développée aux Etats-Unis, au Canada, au Japon ou en Norvège ".
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #361031
C'est clair que Staline aussi voulais absolument que le modéle soviétique soit adopté dans le monde ... et pourtant.

Je me demande d'ailleurs si elle a expliqué qu'une des loie fondamental des droits de l'homme est entiérement bafoué, vus qu'il n'y a aucun juge entre la case tu paies et celle ou t'es inculpé.
Le #361061
Ouahhh ! Point Godwin atteint dès le 1er post ! Respect
Le #361071
Ce qui est gênant je trouve c'est la façon dont celle loi risque d'être adopté, en force, contre un vote massif de l'UE (amendement 13<img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> et pour une minorité d'intéressé (les majors). On parle d'industrie musicale, on ne parle pas des auteurs.
A noter aussi:
- Des dépenses importantes du contribuables
- Pas de jugement, donc pour se défendre ???
- Des méthodes de filtrage qui ne seront pas forcement super efficaces mais qui pourront entrainer plus de problèmes qu'autre chose, même un FAI s'y oppose.
Sans parler des trackers comme ThePirateBay qui va inonder son tracker d'IP publique.
Ce qui me gêne dans l'histoire, se n'est pas le fait que les auteurs doivent être rémunérer ni le fait que "l'industrie du disque" doit évoluer, mais cette industrie est bien une des seule a ne pas s'être investie pour évoluer avec Internet. Les majors voudraient encore nous vendre des CD hors de prix... pour mettre dans nos lecteurs MP3/4 ou téléphone mobile???? Et sans parler des plateformes de téléchargement "légale" qui ont été lancé avec des super DRM ou des mp3 de qualité merdique.
De plus, les avertis en informatique se retournerons rapidement sur des solutions cryptés/anonyme et beaucoup de personnes novices finiront par suivre, la simplification des logiciels à aujourd'hui le permettra rapidement.

Bref en résumé, tout le monde risque de se voir "condamné" sans pouvoir se défendre pour une seule industrie qui n'a pas pu s'adapter avec son temps, et en plus ces fameux filtrages internet ne permettront ils pas a notre cher état de pouvoir avoir plus de contrôle sur Internet, sans parler de tout l'argent du contribuable qui va être gaspillé....

C'est ca que la France veut montrer comme exemple???
Donc on ne solutionnera pas le prob
Le #361101
"Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité"

Un point de Godwin est atteint quand on cite les nazis, pas les soviétiques
Le #361111
@ hérisson, le principe du pts Godwin est quand même atteint.


Sinon, moi étant belge, je vous la laisse volontiers votre sacrée loi création et internet. Très peu pour moi.
Le #361121
Elle est drôle, la ministre. La fin du piratage serait une condition sine qua non pour "l'essor de l'offre légale en ligne et l'émergence des nouveaux modèles économiques de diffusion de la culture". En même temps, à cause de quoi les majors ont été obligées de se bouger le cul et de développer des plate-formes d'offres légales, si ce n'est à cause du piratage ? Pour moi, la fin du piratage, ça signifie les majors de nouveau assurées d'être les seuls à fournir de la musique dans un contexte de non concurrence. Pourquoi voudriez-vous qu'elles se cassent le cul à trouver des solutions innovantes à partir de là ?
Le #361161
Apparemment déjà plusieurs pays ont cette idée de lutter contre le piratage de façon similaire à la France, et attendent de voir les retombées du dispositif français.
Le #361171
Y'aurais pas des poupées vaudous à l'effigie d'albanel?...
Le #361181
J'ai enregistré samedi dernier le concert de clôture du festival musique et cinéma d'Auxerre, l'orchestre symphonique Colonne était dirigé par Laurent Petitgirard. Mme Albanel était présente, à la fin du concert Petitgirard a félicité Mme Albanel pour le combat qu'elle menait concernant le piratage, j'ai été sur le cul d'entendre les quelques 3500 personnes présentes dans la salle applaudir.
Le #361221
Eh Redhat -->ça fait au moins 3500 personnes qui téléchargent pas ! c'est rassurant, non ??!!!...

Bah, je crois qu'il n'y a plus rien à rajouter ! Elle fera ce qu'elle veut de toutes façons, et il y aura énormément d'injustice... déjà, citez-moi une administration qui ne se trompent pas ?... alors, sur un sujet aussi facile que la collecte d'ip... comme nous ne pourrons pas nous défendre, je pense que tout abonné internet recevra sa ou ses missives... c'est tellement aisé...

Franchement, des théâtres continuent à fermer, des musées aussi n'ont plus les subventions pour s'entretenir... ça ne fait pas partie de la culture française, ça ? Difficile d'accuser le net là hein ? Albanel n'est pas la ministre de la culture, elle est le ministre du P2P, c'est un véritable scandal !

L'industrie du disque, l'industrie du disque !!

Ce n'est qu'une industrie nom d'un chien ! Elle peut couler comme n'importe quelle entreprise (même si c'est vraiment loin d'être le cas -->prix des concerts, ce que rapportent toutes les taxes sur les supports numériques, ram et rom), et puis, pour reprendre fareinheit, de moins en moins de personnes veulent se prendre la tête à changer de cd toutes les douze chansons. Le support lui-même n'est plus adapté !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]