France : téléchargement et streaming stagnent ou régressent

Le par  |  4 commentaire(s)
WorldWideWeb.GNT

D'après la dernière enquête annuelle du Crédoc, le téléchargement et la lecture en flux continu de musique et de films stagnent ou régressent.

Le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie ( Crédoc ) vient de rendre publique son enquête annuelle sur la diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française.

Les résultats de cette étude sont basés sur une enquête en face à face menée en juin 2012 auprès d'un échantillon de 2 206 personnes et représentatif de la population française âgée de personnes de 18 ans et plus. Un questionnaire spécifique était à destination des 12 - 17 ans.

Comme chaque année, l'étude sonde les usages d'Internet parmi lesquels le téléchargement et la lecture en flux continu ( ou streaming ) de films et de musique. Dans un dossier de presse, il est analysé que ces deux activités - qui concernent tout particulièrement un public jeune - stagnent ou régressent.

Pour la musique, le téléchargement a progressé d'un point ( 22 % ) et l'écoute en streaming a diminué de deux points ( 33 % ). Pour les films et vidéos, téléchargement ( 14 % ) et streaming ( 23 % ) sont tous deux en baisse d'un point par rapport à 2011. On notera par ailleurs que musique ou vidéos, l'activité du streaming dépasse largement celle du téléchargement.

Les répondants ont été interrogés sur de telles pratiques au cours des 12 derniers mois, mais dans les questions posées, le distinguo n'a pas été fait entre téléchargement légal et illégal par exemple. Cela n'empêche pas une hypothèse d'être émise :

" De nouvelles pratiques illégales comme le direct download expliquent probablement en partie la perception de ce phénomène ( ndlr : la stagnation ou régression ). "

L'étude du Crédoc ne permettra toutefois pas de dresser un constat sur l'évolution de certaines pratiques, par exemple depuis l'entrée en action de la Hadopi. Les questions posées sont trop larges. Quant à la sincérité des réponses obtenues en face à face...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1113912
Allez je me lance : ces instituts de sondage sont à la ramasse. Ils ont perdu leur vache à lait exclusive (la télé & la radio) et ils essayent de se redéployer sur l'internet auprès de leurs clients. Eux ou Médiamétrie, c'est pareil, ce sont des fossoyeurs de fantaisie et de spontanéité.
Le #1114142
Ca y est, les gens commencent à avoir récupéré sous forme digitale toutes les vieilles chansons et les vieux films qu'ils aiment. Alors le traffic baisse naturellement.
Le #1114222
Bizarrement cette étude ne semble pas mettre cette "régression" ou "stagnation" en relation avec l'essor des plateformes de distribution dématérialisée légales : Catch up TV, VOD, ITunes, Deezer, etc ...
Alors que le nombre de personnes connectées à Internet fixe ou mobile progresse le pourcentage de gens qui piratent resterait le même ... soit la peur du gendarme (Hadopi) fausse les réponses au sondage, soit les gens commencent à trouver des moyens légaux convenables d'accéder à des médias qu'ils avaient l'habitude de pirater
Le #1114232
celà montre que la qualité des "tubes" et films est de plus en plus médiocre.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]