Couverture des attentats de Charlie Hebdo : le CSA convoque les médias

Le par  |  13 commentaire(s)
CSA-logo

Suite aux attentats de la semaine dernière et au flot d'informations diffusées par les divers médias, le CSA vient d'indiquer avoir mis en place "un suivi" et convoque les radios et chaînes de TV à une rencontre ce jeudi.

L'autorité de la régulation de l'audiovisuel vient d'annoncer qu'une enquête était en cours pour mettre en évidence d'éventuels manquements aux règles qui encadrent les médias lors de la couverture des attentats s'étant déroulés la semaine dernière dans la région Parisienne.

CSA-logo

Il est ainsi question de mettre en cause les médias ayant mis en avant le scoop et l'information au détriment de la sécurité des personnes, comme le reprochait récemment une femme qui accusait BFM TV d'avoir fait peser une menace supplémentaire sur les otages du supermarché casher de Dammartin :

"Vous avez failli faire une grosse grosse erreur, BFM. Parce que vous étiez en direct avec les gens qui étaient dans la chambre froide. Ils vous ont dit qu'ils étaient six en bas, avec un bébé. Et deux minutes après, c'est passé sur BFM. Et le terroriste a regardé BFM. Heureusement qu'il n'a pas vu la bande, la bande qui passait en bas, sinon mon mari et les cinq autres étaient morts, parce qu'il descendait et il les mitraillait tous, parce qu'il était persuadé qu'il n'y avait plus personne en bas. Et BFM a marqué "5 personnes en bas plus un bébé".

Suite à ce début de polémique, BFM s'était expliqué dans les colonnes du Monde, et a contesté avoir diffusé le moindre bandeau "mentionnant des gens cachés", mais la rédaction a bien confirmé qu'un journaliste de plateau avait bien " évoqué une femme qui se serait cachée dans une chambre froide", cependant " il l'a fait parce qu'il était en contact avec une personne du RAID sur place, qui lui avait dit que ces personnes-là n'étaient plus en danger, car les forces d'intervention avaient pris position près de la chambre froide. Pourtant (le journaliste) s'est ensuite dit que ce n'était pas la peine de redire cette information, par prudence."

  

Au milieu des sites Internet qui reviennent sur les événements et tentent de mettre en évidence quelque théorie du complot, on trouve également certains résumés mettant en avant les couacs de l'information hyper connectée, qui a parfois fait preuve de maladresse pouvant porter préjudice aux opérations menées en direct par les forces de l'ordre, mais également sur l'enquête en général. À commencer par la révélation rapide de l'identité des frères Kouachi, qui a forcé les autorités à accélérer les procédures, puisque ne disposant plus de l'effet de surprise sur les terroristes présumés.

Le CSA avait pourtant pris les devants en invitant les rédactions " à agir avec le plus grand discernement, dans le double objectif d'assurer la sécurité de leurs équipes et de permettre aux forces de l'ordre de remplir leur mission avec toute l'efficacité requise", et ce dès le partage par la presse des premiers éléments concernant l'attentat visant le siège de Charlie Hebdo.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1828505
C'est clair que les médias manquent trop souvent de discernement pour capter de l'audience et pour tenter d'obtenir des scoops...
Le #1828508
En gros, faut-il écarter les médias d'une scène criminelle en phase "active" au nom de la sécurité ?

Vaste question !!!
Le #1828520
Juste un détail, le supermarché casher est Porte de Vincennes. L'imprimerie était à Dammartin.

La question est : Avons-nous besoin d'une information en temps réel ? Une information qui n'est donc ni analysée, ni étudiée, ni filtrée, aux risques qu'on connait ?
Anonyme
Le #1828525
PereDodu a écrit :

Juste un détail, le supermarché casher est Porte de Vincennes. L'imprimerie était à Dammartin.

La question est : Avons-nous besoin d'une information en temps réel ? Une information qui n'est donc ni analysée, ni étudiée, ni filtrée, aux risques qu'on connait ?


Faut poser la question aux attroupements d'imbéciles qui se précipitent dès qu'il y a un événement inhabituel quit à se mettre en danger simplement pour participer au... "spectacle"...
Le #1828538
Arobase40 a écrit :

C'est clair que les médias manquent trop souvent de discernement pour capter de l'audience et pour tenter d'obtenir des scoops...


Quand tu dis trop souvent il y a "souvent" de trop , telle des hyènes elles diffusent l'info au nos de leurs sacro-sainte liberté sans discernement , comme la fameuse phrase qui dit de tirer d’abord et discuter ensuite . La presse reconnait après coût quelle est responsable de dommage collatéraux , elles s'en excuse comme de bien entendu pour refaire la même chose 5 mn après.

Monde de merde
Le #1828546
J'espère qu'ils en profiteront pour signaler à 20 minutes que republier constamment la photo d'un merah souriant et sympathique est aussi une apologie du terrorisme.
C'est un peu trop facile de se cacher derrière derrière sa carte de presse en jouant les innocents perpétuels.

Anonyme
Le #1828550
Hansi a écrit :

J'espère qu'ils en profiteront pour signaler à 20 minutes que republier constamment la photo d'un merah souriant et sympathique est aussi une apologie du terrorisme.
C'est un peu trop facile de se cacher derrière derrière sa carte de presse en jouant les innocents perpétuels.


Tu parles bien de Merah ou de Chérif Kouachi ??? Car c'est effectivement totalement déplacé et insupportable !!!
Le #1828573
Arobase40 a écrit :

Hansi a écrit :

J'espère qu'ils en profiteront pour signaler à 20 minutes que republier constamment la photo d'un merah souriant et sympathique est aussi une apologie du terrorisme.
C'est un peu trop facile de se cacher derrière derrière sa carte de presse en jouant les innocents perpétuels.


Tu parles bien de Merah ou de Chérif Kouachi ??? Car c'est effectivement totalement déplacé et insupportable !!!


Je parle bien du merah et de cette photo abominable qui transforme un connard lâche et minable en un mec jovial et sympathique. Je ne me suis pas gêné pour leur souligner plusieurs fois mon dégoût du procédé via leur forum, mais il faut croire que les torchons affectionnent particulièrement de fouiner toujours dans les mêmes ordures...
Le #1828575
Quand on voit ce qu'on appel "les journalistes de BFM" , qui racontent absolument que du vide (un pauvre péquin reste pendant des plombes (voire une journée entière) pour essayer d'avoir ce qu'ils appellent "des infos" et qu'à chaque fois qu'il prend l'antenne c'est juste pour combler du vide (alors qu'il n'a rien à dire) , la question est : A quoi ça sert que ces chaînes émettent des pseudos infos 24/24 pour dire du vent (et au risque de mettre en péril soit des vies ou une opération en cours) ??

Sur les autres chaînes , s'il se passe un truc , hop : flash infos.

Bref , les charognards qui ne pensent qu'à faire de l'audience (eux , c'est tout juste s'ils ne veulent pas qu'il y ai des morts , que ça explose ect , pour essayer de faire dans le spectaculaire et essayer d'insuffler un climat de peur...).

Après , dans l'histoire , les chaines d'infos ne sont surement pas le seul dysfonctionnement qu'il y ai eu. Je pense notamment à ce cher service du renseignement qui était une fois de plus au courant que le preneur d'otages de la supérette s'était radicalisé et recrutait à la sortie des mosquées....mais comme mérah , ils l'on laisser faire son business... Et puis ho ! surprise ! finalement il a fait une prise d'otages..mince alors...

Il est temps de mettre un grand coup de pieds dans la fourmilière...
Le #1828588
Montigny a écrit :

Quand on voit ce qu'on appel "les journalistes de BFM" , qui racontent absolument que du vide (un pauvre péquin reste pendant des plombes (voire une journée entière) pour essayer d'avoir ce qu'ils appellent "des infos" et qu'à chaque fois qu'il prend l'antenne c'est juste pour combler du vide (alors qu'il n'a rien à dire) , la question est : A quoi ça sert que ces chaînes émettent des pseudos infos 24/24 pour dire du vent (et au risque de mettre en péril soit des vies ou une opération en cours) ??

Sur les autres chaînes , s'il se passe un truc , hop : flash infos.

Bref , les charognards qui ne pensent qu'à faire de l'audience (eux , c'est tout juste s'ils ne veulent pas qu'il y ai des morts , que ça explose ect , pour essayer de faire dans le spectaculaire et essayer d'insuffler un climat de peur...).

Après , dans l'histoire , les chaines d'infos ne sont surement pas le seul dysfonctionnement qu'il y ai eu. Je pense notamment à ce cher service du renseignement qui était une fois de plus au courant que le preneur d'otages de la supérette s'était radicalisé et recrutait à la sortie des mosquées....mais comme mérah , ils l'on laisser faire son business... Et puis ho ! surprise ! finalement il a fait une prise d'otages..mince alors...

Il est temps de mettre un grand coup de pieds dans la fourmilière...


Vous soulignez tout le problème : l'info spectacle, la plus gore possible...
L'être humain souffre d'un espèce de masochisme qui le pousse à voir dans la douleur des autres sa propre réussite. Le 20h n'est pas un journal d'information : le 20h est un médicament où les névrosés se nourrissent du malheur des autres. Et quelque soit le média, le terrorisme est un "produit" qui se vend très bien : plus les gens ont peur de la mort, plus ils viennent consommer de l'information pour se rassurer - c'est automatique !

Autre exemple de conditionnement latent : regardez nos smartphones. Impossible de se séparer de ces doudoux numériques qui nous relient à notre petit monde social si sécuritaire. Je n'ose même pas imaginer ceux qui ont passé leur temps à suivre la traque des policiers sur leur petit écran, et qui après le dénouement logique, continuent encore aujourd'hui à interroger compulsivement les sites d'informations, juste au cas où...

J'aimerai donc pouvoir prétendre que les media sont les grands manipulateurs de l'opinion publique, et les seuls responsables de la psychose permanente des gens, mais ce serait oublié que les gens eux mêmes adorent se fabriquer leurs prisons mentales, à grands coups de mensonges et d'histoires bidons. La technologie n'est toujours qu'un miroir qui révèle la psyche des individus.

Qu'il faille remettre certains medias à leur place est indéniable, mais il convient surtout aujourd'hui de rappeler à une partie de la population que la France n'est pas un califat, que le coran ne sera JAMAIS sa constitution, que la politique et la religion sont deux choses bien distinctes dans ce pays, que ce pays à une longue tradition de critique profondément ancrée dans ses moeurs, et que la caricature et la satire en font partie.

Je lisais encore aujourd'hui des articles sur des profs désemparés dans l'éducation nationale avec des jeunes qui répétaient sereinement les conneries indéfendables de leurs parents sur ces meurtres. Si je peux comprendre qu'aucun religieux n'apprécie qu'on se moque de son dogme, il est urgent de rappeler à certains que la France est un pays laïc, et qu'elle ne se soumettra à aucune religion, ni aujourd'hui, ni demain.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]