Cyberdélits : la BSA demande une meilleure législation

Le par  |  6 commentaire(s)
Logo BSA

Les membres de la BSA ( Business Software Alliance ) ont appelé le Congrès états-unien à mettre en place une législation qui règle les problèmes liés aux cyberdélits et à donner davantage de moyens financiers pour faire respecter la loi.

Logo bsaAdobe, HP, Microsoft, Intel, IBM et consorts ( voir la liste complète des membres de la BSA ) ont effet demandé l'adoption d'un Cyber-Security Enhancement Act qui inclurait les délits informatiques comme le vol de codes d'accès électroniques. Cette loi pourrait également considérer comme un délit le fait d'accéder à un ordinateur sans autorisation et ce même si aucun dommage n'est causé à la machine.

Selon Art Coviello, président de la division de sécurité RSA chez EMC ( membre de la BSA ), " les ordinateurs états-uniens n'ont jamais été aussi vulnérables aux attaques informatiques " qu'aujourd'hui. D'après lui, ces vulnérabilités sont bien souvent causées par des individus souhaitant partager des informations avec autrui " sans comprendre les risques " que cela peut encourir.

Il estime que les entreprises et utilisateurs particuliers ont besoin de repenser la manière dont ils abordent la cybersécurité. Les internautes doivent selon lui ne plus se reposer sur cette croyance que les logiciels suffisent à contrer les menaces. Les entreprises doivent de leur côté établir un classement des informations à protéger en priorité. Il a également ajouté que des fonds étaient nécessaires pour appliquer la loi en bonne et due forme.

Le Cyber-Security Enhancement Act, introduit en mai dernier, devrait également donner 10 millions de dollars en plus chaque année afin que les trois agences gouvernementales luttant contre la cybercriminalité et la cyberdélinquance puissent travailler correctement.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #188515
ooooohhhhhhhhhh ooooouuuuuuiiiiii
en taule les voleurs !
Le #188536
"Cette loi pourrait également considérer comme un délit le fait d'accéder à un ordinateur sans autorisation et ce même si aucun dommage n'est causé à la machine."

Avec ce genre de loi les Dirigeants des RIAA, MPAA, Sacem et leurs sociétés complices pourraient se retrouver en taule
Le #188539
@phebus: +1
Pourvu que cette loi passe sans faire d'histoire, comme les lois votées par la RIAA et MPAA
Le #188540
Au bureau, j'ai installé OpenOffice. Certains me demandent maintenant d'installer une version pirate de Microsoft Office.

Là, je n'ai aucune pitié si la personne/entreprise se fait prendre !

Amitiés de Corse
Le #188552
"ces vulnérabilités sont bien souvent causées par des individus souhaitant partager des informations avec autrui"
Il aurait pu dire que c'est parce qu'ils utilisent un OS plein de faille. Ah, zut, Microsoft fait partie de la BSA.
Le #188571
Et pour rappel la BSA n'a ni pouvoir ni droit en France.

C'est un lobby comme un autre, ne perdez pas votre précieux temps avec.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]