DADVSI: entretien avec Patrick Bloche

Le par  |  24 commentaire(s) Source : Zdnet
patrick-bloche-dadvsi.jpg

Nos confrères de Zdnet ont fait paraître lundi dernier un entretien réalisé avec Patrick Bloche, le député PS qui avait demandé le renvoi en Commission du projet de loi DADVSI.

Nos confrères de Zdnet ont fait paraître lundi dernier un entretien réalisé avec Patrick Bloche, le député PS qui avait demandé le renvoi en Commission du projet de loi DADVSI.

Patrick bloche dadvsi jpgD'aucuns se demandaient si nous allions parler ici des partisans de la licence globale. Il est vrai que les déclarations successives du ministre de la Culture, du PDG de la FNAC, de Jacques Chirac, du premier ministre et du président de l'UMP avaient de quoi effrayer l'intervention isolée de Jean-Marc Ayrault, président du Parti Socialiste à l'Assemblée Nationale, en faveur de la licence globale.

Une fois n'est pas coutume, je vous invite donc à prolonger et partager avec moi ce débat autour du projet de loi sur les Droits d' Auteur et les Droits Voisins de la Société de l' Information. C'est aujourd'hui au tour de Patrick Bloche de figurer dans nos colonnes.

Suite aux nombreuses réactions provoquées par l'adoption des deux amendements légalisant le téléchargement, Patrick Bloche, un des principaux défenseurs de ces amendements, réagit lui aussi:

" Je suis contre un débat binaire: pour ou contre la licence globale. En revanche, je défends le principe d'autoriser pour rémunérer plutôt que d'interdire pour réprimer. [...] Je ne suis pas libertaire et adepte de l'idée qu'il est interdit d'interdire, mais je suis contre l'idée de criminaliser des millions d'internautes. "

Le député PS revient également sur la lenteur de " l'industrie musicale qui n'a pas su adapter en temps réel aux évolutions technologiques son modèle économique, qui est obsolète aujourd'hui ". De même, il souhaite rétablir certaines fausses vérités véhiculées par le ministre de la Culture:

" Il est faux de dire que les députés ont légiféré en faveur de la gratuité sur internet, puisque c'est ce qui existe déjà. Et je reste très ouvert à la possibilité d'envisager d'autres modes de rémunération. "

Comme beaucoup d'internautes, Patrick Bloche s'inquiète d'un probable passage en force de la loi et d'un retour sur les amendements votés par ses pairs et des députés UMP:

" Il y a suffisamment de députés UMP à l'Assemblée pour cela et c'est le facteur quantitatif qui va l'emporter, plutôt que le facteur qualitatif. [...] Il y aura une seconde discussion qui visera à annuler l'amendement que nous avons voté. "

Un retour sur les amendements concernant les webradios semble, quant à lui, beaucoup plus improbable, " à moins que le gouvernement se décide enfin à ouvrir un vrai débat ".

Par ailleurs, le député annonce une nouvelle fois l'obsolescence de la directive EUCD de 2001 dont le texte DADVSI est la transposition et rappelle que " le problème, c'est qu'en France, des lobbys très puissants ont fait que nous avons transposé cette directive de manière caricaturale en n'ouvrant aucune des exceptions qu'elle rendait possibles ".

Tellement puissants qu'à la mi-décembre, les représentants de ces lobbys tentaient de corrompre les députés de l'Assemblée avec 3-4 bons de téléchargement sur leurs plate-formes légales...

Patrick Bloche, dont nous pourrons revoir la détermination dès le 7 février, termine sur une note d'histoire nous rappelant " qu'historiquement, le droit d'auteur s'est toujours adapté aux nouvelles technologies " alors que la logique du gouvernement est " de remettre en cause des libertés fondamentales qui menacent notamment le développement des logiciels libres en France et de refuser d'admettre les nouvelles pratiques culturelles qui se sont développées ".

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #80768
Il a raison sur tous les points, ce brave homme... Mais de toute facon, c'est mort, si une avancée "positive" était possible, c'était fin décembre... mais ca a fait beaucoup trop de bruit...
Maintenant qu'il n'y a plus de date officielle pour le re-examen, tout cela sera décidé en catimini entre UMP-people, et on aura rien a dire... c'est trop facile...
Je relance mon offre de communiquer a qui serait interressé un modéle de lettre a envoyer a nos chers deputés, puisque c'est la derniere voie "democratique" pour nous exprimer.
VIVE LA DEMOCRATIE !!!

Ps: j'aimerai bien connaitre la proportion de francais qui soutiennent la politique antidémocratique de la droite et la candidature presidentielle de Sarko le Facho...
Le #80773
stouf >c'est pas insulter tes adversaires qui fera avancer le débat. Si tu as vraiment suivi les discussions du mois dernier, tu ne peux que constater que cela a dépassé de loin le banal clivage gauche/droite.
Le #80776
perso j'apprécie la sortie des revenus des salaires qui vient d'être publier, + de 2 millions d'euros pour Raphaël

Le jour où un chanteur gagnera moins que le SMIC j'achèterai, pourquoi le monde du showbiz se doit-il de brasser forcément autant d'argent <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />

De même si un jour je peux aller au stade gratos j'irai
Le #80777
macben>
Peut être parce que leur durée de vie sur le marché du travail ne dépase pas en général les 4 ans ... mêmes problèmes pour les athlètes de haut niveau ...
Il y a toujours des exceptions, soit par talent ou autre, mais en général, en 4 ans tu sais si c'est fini ou pas et la reconversion est très difficile ...
Le #80778
soit 2000 euros net par mois pendant 70 ans (retraite comprise) = 1 680 000 euros.
Et Raphaël n'est pas le premier du classement

Je vois pas pourquoi le fait de naître avec un talent particulier plutôt qu'un autre engendre de si grande différence de revenus, donc j'équilibre la balance tout seul
Le #80779
catseye: heu... Si on prend les têtes d'affiche, qui trustent ce classement et qui pour beaucoup ont fait bien du bruit - mais, non! je ne parle pas leur musique! - dernièrment, es-tu bien-sûr que Jonhy, Mylène Farmer ou Sradou aient des carrières de quatre ans derrière eux'!

Par contre, macben, des chanteurs qui ne gagnent pas des sommes "honteuses", on en trouve aussi.
Le #80785
et voilà le problème,
Ce monsieur est un député somme toute assez jeune et donc il comprend parfaitement le problème, à l'inverse de ceux qui sont pour la dadvsi qui sont tous vieux comme le monde et ne connaissent rien d'autres que les cd vinyles et qui sont donc complètement hors du coup. Forcément après on leur demande de réfléchir sur un problème qu'ils ne connaissent pas le moins du monde
Le #80787
« Peut être parce que leur durée de vie sur le marché du travail ne dépase pas en général les 4 ans ... »

Trop drôle ça ! ! C'est sûr qu'un ouvrier qui en chie pendant 4 ans, puis se retrouve complètement atrophié en raison d'un accident du travail dû aux conditions déplorables, n'a pas l'honneur d'être défendu par de tels arguments foireux.

Vraiment je vais pleurer.
http://www.framasoft.net/article391.html
Le #80789
Pour une fois voilà quelqu'un qui semble emprunt d'un minimum de réflexion. A se demander si ce n'est pas un extraterrestre
Pour ce qui est du fond du problème, je pense qu'il est double:
->seule une partie des acteurs semble avoir été écoutée, exit les internautes, exit les développeurs "open sources", ...
->je ne suis pas certains que le législateur ait bien mesuré la porté de ce texte sur l'évolution technologique de la France.
Le #80790
Je crois que les politiques se fichent pas mal de l'evolution technologique de la France, comme ils se fichent depuis des annees des chercheurs qui s'expatrient, des entreprises qui quittent le sol francais, et meme des Johnny qui changent de nationalité. Avec l'arrivee de la Chine dans tous les domaines, de pointe ou pas, on a de quoi s'inquieter pour l'avenir de "notre" pays...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]