Damnation : une progression difficile

Le par  |  0 commentaire(s)
Damnation - Image 26

Cela faisait depuis bien longtemps qu’on n’avait pas entendu parler de Damnation, un titre aux grandes ambitions et à la réalisation instable.

Le voici de retour accompagné d’illustrations plus ou moins rassurantes. La dernière fois que nous avons pu jouer à Damnation, c’était lors du Micromania Game Show, cela date. Notre constat était alors inquiétant aussi bien au niveau des graphismes que du gameplay. Depuis, il faut avouer que le jeu a gagné en précision visuelle et se montre moins brouillon.

Alors il ne faut pas s’attendre à des efforts pharaoniques, disons juste que les développeurs ont su mieux gérer les effets spéciaux et éviter de nous coller une tonne de flou artistique. Il est indubitablement présent, mais son utilisation est plus raisonnable. Au niveau du gameplay, Damnation promulgue toujours les bienfaits de la verticalité.

Damnation - Image 26 Damnation - Image 23 Damnation - Image 24

Oui mais…
Cette verticalité sert non seulement à prendre le dessus sur nos ennemis, mais aussi à progresser dans l'espace. A ce jour, deux jeux d’action ont emprunté cette voie, Dark Void et Damnation. Le titre de Capcom a préféré adopter un scénario futuriste et repose plus sur la technologie pour grimper d’édifice en édifice, à l’aide en fait d’un jetpack.

Damnation lui se veut plus nature et bourrin à la fois. En effet, le jeu ne présente pas de mécanismes de couverture. Ce côté bourrin est tout à fait assumé par les développeurs qui veulent procurer aux joueurs de rapides montées d’adrénaline. Lors de nos parties, nous avons exprimé un mal fou pour nous repérer convenablement dans les niveaux, croisons les doigts pour qu’un système de repérage, autre que les risibles pancartes, fasse son apparition.

Date de sortie prévue pour le second trimestre 2009 sur PC, PS3 et Xbox 360.

Damnation - Image 25 Damnation - Image 22

Complément d'information
  • Damnation : les développeurs licenciés
    Confirmée, cette nouvelle s’accompagne de déclarations incendiaires provenant d’une poignée de développeurs qui n’hésitent désormais plus à remettre en question le contrat liant Blue Omega et Codemasters.
  • Test Damnation
    Le constat pour le titre de Codmasters n'est pas des plus positifs : Damnation est un titre qui n'aurait jamais du voir le jour en l'état.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]