Record pour des attaques DDoS massives

Le par  |  3 commentaire(s)
bombe

Près d'une vingtaine d'attaques par déni de service distribué ont chacune dépassé les 100 Gbps au premier trimestre.

Dans son dernier rapport sur l'État des lieux de la sécurité sur Internet, Akamai indique avoir détecté et contré plus de 4 500 attaques DDoS au cours des trois premiers mois de l'année. Près de 60 % d'entre elles cumulaient au moins deux vecteurs d'attaque (attaque par réflexion DNS, UDP, NTP, Character Generator Protocol, SSDP...).

DDoS-Akamai-T1-2016Plus de la moitié des attaques ont ciblé des entreprises dans le domaine des jeux vidéo, et le quart des entreprises du secteur des logiciels et des technologies. Les clients ciblés d'Akamai ont été attaqués en moyenne 39 fois chacun. L'un d'eux a subi des attaques à 283 reprises, soit de l'ordre de trois attaques par jour.

À cela, il faut ajouter un record avec 19 attaques à plus de 100 Gbps. C'est la première fois qu'au cours d'un trimestre autant d'attaques massives par déni de service distribué sont recensées. La plus massive de toutes a atteint 289 Gbps.

Signe inquiétant, ces méga-attaques ont pu s'appuyer sur des botnets dits booters ou stressers. Des outils qui redirigent le trafic vers des services vulnérables et semblent manifestement être proposés à un prix de location de plus en plus abordable pour les adeptes de DDoS.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1908055
" L'un d'eux a subi des attaques à 283 reprises, soit de l'ordre de trois attaques par jour. "
la vache quelle violence je sais pas quelle site était visé , mais visiblement c'est plus qu'un simple mécontentement enfin tout ceci et inquiétant quand même
Le #1908068
Je pense qu'après chaque attaque il y a une demande de rançon pour éviter que ça se reproduise
Le #1908083
skynet a écrit :

Je pense qu'après chaque attaque il y a une demande de rançon pour éviter que ça se reproduise


Non.

Ma société de location de serveur de jeux vidéo a eu en 2015, une moyenne de 1 attaque par jours, majoritairement sur le serveur teamspeak ou mes serveurs compétition csgo.
Heureusement, mes mainframes sont chez un gros fournisseur Français qui a un système de blocage des attaques et donc, sur teamspeak, nous avions des voix de robot, mais pas de déconnexion et sur csgo, quasi rien.
Le niveau d'attaque était de 600Mbps.

Cas rencontrés :
une communauté de joueurs prends un TS chez moi, dès qu'il annonce le changement, les rageux contre cette communauté ont tenter de le faire down.
partie csgo entre 2 équipes connu, et les Ip serveur ont fuité. tentative de pertubation du match.
et non je ne mettrais pas tentative par un concurrent de down mes serveurs. j'ai des doutes, mais pas de preuves concrete pour confirmer sauf que là c'est commission rogatoire pour récuperer les logs par le gendarmerie chez mon provider.

Voilà, c'est tout. Une société qui est bien protégé n'a pas à craindre une attaque DDos, c'est plus du temps perdu pour celui qui fait le truc.

Et je parle pas du gars qui tente de DDos sont propre serveur pour voir s'il tiens la route, ou celui qui le fait directement à partir de son PC perso...

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]