Dell met Firefox dans une sandbox

Le par  |  2 commentaire(s)
secure-browser

Via une technologie de virtualisation, Dell met la navigation Web sous espace confiné afin que les nuisibles ne s'en échappent pas. Un premier essai sous Windows avec pour socle Firefox.

secure-browserAfin d'offrir aux entreprises une protection contre la menace Web incarnée par les malware, Dell Kace propose de surfer sur la Toile sous l'égide de Secure Browser. Cette solution gratuite proposée par la filiale de Dell repose sur la virtualisation d'un navigateur.

" Tous les changements ou fichiers malveillants téléchargés par inadvertance sont contenus dans le navigateur sécurisé, préservant la sécurité du système d'exploitation et de l'ordinateur de changements hostiles ", explique Dell Kace qui ajoute que toute activité résultant de la navigation Web peut être facilement remise à zéro pour un retour à l'état initial. Secure Browser offre également des listes de contrôle ( liste blanche et liste noire ) afin de gérer les processus qui doivent être démarrés ou les sites qui peuvent être consultés.

Pour les débuts de Secure Browser, c'est le navigateur Firefox 3.6 avec les plugins Flash et Reader d'Adobe qui a été placé dans l'environnement virtualisé. La solution confectionnée s'adresse uniquement aux utilisateurs Windows, et qui plus, seulement la version 32-bit de l'OS ( pas d'exécution possible sur Windows 64-bit ). Une prochaine " mise en bouteille " concernera Internet Explorer, à commencer par la version 6 puis la version 7.

Interrogé par PC Pro sur la protection similaire de sandbox offerte avec Google Chrome, John Karabaic, responsable produit chez Dell Kace, a estimé que " de nombreuses entreprises ne veulent pas avoir recours à celle solution de navigation Google " et que par ailleurs " Google Chrome écrit encore des choses dans la base de registre de l'OS, etc. "

Secure Brower ne s'adresse pas véritablement au particulier. La solution est prévue pour pouvoir fonctionner de concert avec Dell Kace K1000 Management Appliance sur le réseau d'une entreprise pour un déploiement et une gestion centralisés.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #670211
Sinon sous Linux, on crée un utilisateur et un groupe spécifiques pour Firefox, et on crée un répertoire où ce groupe+utilisateur peuvent lire et écrire, et juste dans ce répertoire.

On obtient la même chose mais gratuit, open source, super facile à mettre en oeuvre, avec des performances bien supérieures et des failles de sécurité potentielles diminuées (car il n'est a priori pas plus facile de pirater le système Linux que la sandbox dont il est question, on peut trouver des failles dans les 2).

Non je ne trolle pas, j'informe
Le #670241
Ca y est on va commencer à virtualiser tout et n'importe quoi.
Et on pourra justifier un core i73 pour faire tourner notepad !

(sandboxie n'etait pas une solution identique sans virtualisation, juste en interceptant les appels api win32 ??)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]