Les tendances high-tech pour 2014

Le par  |  5 commentaire(s)
Deloitte-TMT

Le cabinet Deloitte a communiqué son étude mondiale annuelle sur les tendances dans le domaine des technologies, médias et télécommunications. Nous publions celles les plus susceptibles de vous intéresser.

Accessoires connectés : les lunettes en ligne de mire
10 millions d'accessoires connectés devraient se vendre en 2014 pour générer près de 3 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Les lunettes connectées devraient se vendre à quatre millions d'unités, avec un prix de vente moyen de 500 dollars. Pour les bracelets fitness et les montres intelligentes, il faudra probablement tabler sur six millions d'unités vendues, avec un prix moyen de 160 dollars. Un marché lucratif, des opportunités importantes, dans la relation patient-médecin par exemple mais des prévisions prudentes compte tenu des incertitudes qui pèsent encore sur ce marché notamment d'un point de vue légal. Sera-t-on autorisé à porter ces lunettes pour conduire ?


Le plateau des ventes d'équipements électroniques

Les smartphones, tablettes, PC, télévisions et consoles de jeu devraient enregistrer des ventes dépassant les 750 milliards de dollars en 2014, soit 50 milliards de dollars de plus qu'en 2013. Et si l'on compare les ventes de tous ces appareils aux chiffres de 2010, la hausse est supérieure à 100 %. De fait, depuis 2003, ces cinq produits affichent une croissance insolente. Si la croissance d'année en année a connu d'importantes fluctuations, allant de +27 % en 2010 à -3 % en 2009, le taux de croissance annuel moyen (TCAM) sur 5 années consécutives pour l'ensemble de ces cinq catégories s'est toujours situé dans la fourchette des 6-12 % sur une période de dix ans. Que va-t-il se passer dans un avenir immédiat ? Deloitte anticipe un tassement de la croissance et si les ventes ne faibliront pas, leur croissance tournera au ralenti et celles-ci ne dépasseront pas les 800 milliards de dollars par an.


Le meilleur reste à venir pour les cours en ligne

D'ici à 2014, Deloitte prévoit une hausse de 100 % des inscriptions aux MOOCs (Massive Open Online Courses) comparé à 2012 avec plus de 10 millions de cours en ligne. En revanche, peu d'inscrits vont jusqu'au bout et valident les cours, ce qui explique que les MOOCs ne représenteront que 0,2 % des cycles complets d'études en 2014. La rupture du marché actuel de l'enseignement supérieur n'est pas pour 2014, ni après, car le jeu n'est pas à somme nulle avec l'enseignement traditionnel. Mais les MOOCs pourraient représenter jusqu'à 10 % des cours dispensés dès 2020 notamment dans le cadre de la formation continue ou pour ceux qui n'ont pas accès à l'enseignement traditionnel pour des raisons financières ou géographiques.


Les phablets ont encore de beaux jours devant elles, mais le pic est à l'horizon

Les phablets, ces smartphones à l'écran compris entre 5 et 6,9 pouces, représenteront un quart des ventes de smartphones, soit 300 millions d'unités en 2014. C'est le double du volume enregistré en 2013, et dix fois plus qu'en 2012. Les recettes générées par les phablets devraient se chiffrer à 125 milliards de dollars, avec un prix moyen de vente de 415 dollars, soit environ 10 % de plus que les smartphones dans leur ensemble. Mais cet élan devrait rapidement retomber pour se tasser en 2014 ou 2015 et plafonner à 30-40 % du marché global des smartphones.


e-consultations : une nouvelle relation patient-médecin

En 2014 il y aura dans le monde 100 millions de consultations virtuelles, permettant une économie de 5 milliards de dollars si on compare leur coût aux consultations traditionnelles. Ce nouveau type de consultation affichera ainsi une progression de +400 % comparé aux niveaux de 2012. Ce phénomène restera néanmoins très américain dans un premier temps (75 millions de consultations virtuelles en Amérique du Nord, soit 25 % du marché potentiel).


Smartphone : la génération des plus de 55 ans

En 2014, la pénétration des smartphones connaîtra un bond auprès des plus de 55 ans. Celle-ci passera de 25 % en 2013 à 45-50 % en 2014 et l'écart avec les 18-54 ans (70 %) sera négligeable en 2020. Même s'ils s'équipent, les plus de 55 ans devront faire évoluer leurs usages vers la data, vraie opportunité pour les opérateurs et véritable challenge pour les utilisateurs ! Deloitte prévoit qu'environ un quart des plus de 55 ans ne téléchargera aucune application en 2014.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1651762
Ah, là, là... quels visionnaires chez Deloitte....

Mais ce qui me gène le plus, c'est le dernier paragraphe: "Smartphone : la génération des plus de 55 ans"... vu que déjà maintenant il faut chercher pour trouver un téléphone "de base" (cad. qui ne fait "que" téléphone), j'imagine dans 5 ou 10 ans... le senior qui n'y connait rien et qui pousse la porte d'un opérateur, je vous parie ce que vous voulez qu'il ressort avec un iBidule, la 4G et l'abonnement à 150€ par mois qui va avec...

ensuite "... les plus de 55 ans devront faire évoluer leurs usages vers la data...".
Là, c'est la 4ème dimension... c'est quoi ce "devront"? depuis quand on est obligé de consommer qq chose dont on n'a pas besoin...
Je suppose qu'ils "devront" aussi prendre un abonnement 4G (ou 5G...), et regarder des video youtube sur leur smartphone avec ecran 4K, etc...

Le #1651852
Si tu cherche un peu sur le net il y a des fabricants qui sortent encore des téléphone simple et abordable et je pense qu'il continueront d'en produire dans 5 voir 10 ans.
Le #1651882
micropastis a écrit :

Si tu cherche un peu sur le net il y a des fabricants qui sortent encore des téléphone simple et abordable et je pense qu'il continueront d'en produire dans 5 voir 10 ans.


Tu prend simplement les 'anciens' modèles, tous les fabriquant produisent encore de bon vieux téléphones qui ne sert pas de gadget multifonction mon cul , et encore heureux.
Le #1651962
Il y a plein de fabricant qui produisent des téléphones (pour téléphoner) a pas chère. - de 5 dollars en sorti d'usine !!!!

je suis moi même partisan du téléphone mobile ( en opposition au smartphone). pour moi un téléphone doit être facile d'utilisation, robuste et avoir au moins 5-6 jours d’autonomie.

type samsung
http://www.samsung.com/fr/consumer/mobile-phones/mobiles/bar/GT-B2100SRAXEF

mais je me balade toujours avec tablette 3G 7" ....
http://bnsbuyers.com/fr/home/10-allover-ii-7.html

Le #1651972
zorglub123 a écrit :

Ah, là, là... quels visionnaires chez Deloitte....

Mais ce qui me gène le plus, c'est le dernier paragraphe: "Smartphone : la génération des plus de 55 ans"... vu que déjà maintenant il faut chercher pour trouver un téléphone "de base" (cad. qui ne fait "que" téléphone), j'imagine dans 5 ou 10 ans... le senior qui n'y connait rien et qui pousse la porte d'un opérateur, je vous parie ce que vous voulez qu'il ressort avec un iBidule, la 4G et l'abonnement à 150€ par mois qui va avec...

ensuite "... les plus de 55 ans devront faire évoluer leurs usages vers la data...".
Là, c'est la 4ème dimension... c'est quoi ce "devront"? depuis quand on est obligé de consommer qq chose dont on n'a pas besoin...
Je suppose qu'ils "devront" aussi prendre un abonnement 4G (ou 5G...), et regarder des video youtube sur leur smartphone avec ecran 4K, etc...


pour la conso data: je pense que l'idée c'est qu'il y aura tellement de service qui fonctionnerons grâce au smartphone que les personnes qui n'ont pas de data auront des soucis dans la vie de tous les jours. Des services type bancaire ... mais la c'est une projection de 5 ans minimum vu la réactivité des dirigeants et des sociétés Française.






Le #1652752
"marché actuel de l'enseignement supérieur"

Ah... nos bons amis de chez Deloitte... NON l'enseignement n'est pas un MARCHÉ !!! C'EST UN SERVICE PUBLIC !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]