Demande de VISA aux USA : les services de l'immigration se renseignent sur les réseaux sociaux

Le par  |  10 commentaire(s) Source : AFP
recrutement réseaux sociaux

Depuis le début de l'année, les services de l'immigration américains font appel aux réseaux sociaux pour mener l'enquête sur les demandeurs de visa.

Washington vient de confirmer via le secrétaire à la Sécurité Intérieure Jeh Johnson que les services de l'immigration aux USA se renseignaient sur des candidats à l'obtention d'un visa auprès de leurs profils des réseaux sociaux.

"Nous avons commencé à consulter les réseaux sociaux" a ainsi confirmé Jeh Johnson, une situation qui ne concernerait toutefois qu'une partie des demandes de visa, sans préciser lesquelles.

Facebook

L'annonce fait écho à une polémique lancée il y a peu sur Tashfeen Malik, qui avait participé avec son mari Syed Farook à la tuerie de San Bernadino en Californie et fait 14 morts le 2 décembre. Elle avait obtenu un visa de fiancée pour lui permettre d'entrer aux États-Unis en 2014 avec Syed Farook qui était déjà de nationalité américaine, et ce malgré le fait d'avoir déjà discuté en ligne de jihad et de martyre avec ce dernier.

Selon le FBI, ces messages étaient issus de communications directes et privées, contrairement à ce qu'annonçaient les médias américains, ce qui avait déclenché un vent de colère outre-Atlantique : " Nous n'avons trouvé aucune trace d'un message public sur un réseau social par l'un d'entre eux, à ce moment-là ou après, reflétant leur volonté de martyre".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1872025
Et ceux qui ne mettent pas leur vrai nom dans FB, refléchissez plutôt ce que l'on pourrait retrouver à partir de l'adresse e-mail ou du numéro de téléphone fournie ici ou là.
Le #1872077
Y a pas que l'immigration américaine qui se renseigne via FB. On le fait aussi lors des candidatures
Le #1872086
Ulysse2K a écrit :

Y a pas que l'immigration américaine qui se renseigne via FB. On le fait aussi lors des candidatures


oui encore un exemple que les entreprises privées sont plus réactive pour utiliser les "nouveaux" outils que les administrations .
Le #1872103
Ulysse2K a écrit :

Y a pas que l'immigration américaine qui se renseigne via FB. On le fait aussi lors des candidatures



Ce qui est illégal en France en principe.

Tu peux utiliser les "réseaux pros" (site de recrutement, Linked, Viadeo par exemple), qui sont destinés à cela.

Mais tu n'as pas le droit de consulter les réseaux "personnels": Facebook, Twitter, ou même taper dans Google etc... pour aller piocher des infos

Même si les données sont rendues publiques par les utilisateurs eux mêmes, ça reste des informations à caractères personnelles, sur lequel il est interdit de baser un recrutement (discrimination / respect de la vie privée), sauf dérogation particulière.

C'est exactement le même principe qu'un enquête de moralité / voisinage: tu n'as généralement pas le droit de le faire, sauf service spécifique qui ont des autorisations au cas par cas

Après, en pratique, quand t'as été visiter ce genre de réseaux et "écarte" une personne, y'a aucun moyen pratique pour savoir que c'est à cause de ça, sauf si vraiment le recruteur est un boulet....


Le #1872141
Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Y a pas que l'immigration américaine qui se renseigne via FB. On le fait aussi lors des candidatures



Ce qui est illégal en France en principe.

Tu peux utiliser les "réseaux pros" (site de recrutement, Linked, Viadeo par exemple), qui sont destinés à cela.

Mais tu n'as pas le droit de consulter les réseaux "personnels": Facebook, Twitter, ou même taper dans Google etc... pour aller piocher des infos

Même si les données sont rendues publiques par les utilisateurs eux mêmes, ça reste des informations à caractères personnelles, sur lequel il est interdit de baser un recrutement (discrimination / respect de la vie privée), sauf dérogation particulière.

C'est exactement le même principe qu'un enquête de moralité / voisinage: tu n'as généralement pas le droit de le faire, sauf service spécifique qui ont des autorisations au cas par cas

Après, en pratique, quand t'as été visiter ce genre de réseaux et "écarte" une personne, y'a aucun moyen pratique pour savoir que c'est à cause de ça, sauf si vraiment le recruteur est un boulet....


"Ce qui est illégal en France en principe." Ce qui est illégal, c'est de donner un motif de refus en se référant à FB. Et puis, suffit de ne rien dire et le candidat refoulé n'en saura rien de toute manière... Et pour aller encore plus loin, si même on lui dit, à lui de prouver ce qui a été dit lors de l'interview

Si le candidat est assez con pour se dénigrer sur FB, c'est son problème, pas le nôtre. Et enfin, si le patron n'a pas envie de prendre une personne par rapport à une autre, c'est encore son droit à ce que je sache Les lois ? C'est fait pour ceux qui ne savent pas les "interpréter"
Le #1872157
Ulysse2K a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Y a pas que l'immigration américaine qui se renseigne via FB. On le fait aussi lors des candidatures



Ce qui est illégal en France en principe.

Tu peux utiliser les "réseaux pros" (site de recrutement, Linked, Viadeo par exemple), qui sont destinés à cela.

Mais tu n'as pas le droit de consulter les réseaux "personnels": Facebook, Twitter, ou même taper dans Google etc... pour aller piocher des infos

Même si les données sont rendues publiques par les utilisateurs eux mêmes, ça reste des informations à caractères personnelles, sur lequel il est interdit de baser un recrutement (discrimination / respect de la vie privée), sauf dérogation particulière.

C'est exactement le même principe qu'un enquête de moralité / voisinage: tu n'as généralement pas le droit de le faire, sauf service spécifique qui ont des autorisations au cas par cas

Après, en pratique, quand t'as été visiter ce genre de réseaux et "écarte" une personne, y'a aucun moyen pratique pour savoir que c'est à cause de ça, sauf si vraiment le recruteur est un boulet....


"Ce qui est illégal en France en principe." Ce qui est illégal, c'est de donner un motif de refus en se référant à FB. Et puis, suffit de ne rien dire et le candidat refoulé n'en saura rien de toute manière... Et pour aller encore plus loin, si même on lui dit, à lui de prouver ce qui a été dit lors de l'interview

Si le candidat est assez con pour se dénigrer sur FB, c'est son problème, pas le nôtre. Et enfin, si le patron n'a pas envie de prendre une personne par rapport à une autre, c'est encore son droit à ce que je sache Les lois ? C'est fait pour ceux qui ne savent pas les "interpréter"



Non, ce qui est illégal, c'est la discrimination / atteinte à la vie privée / utilisation de données personnelles sans accord de la CNIL.

Indiquer que c'est bien ça le "motif", c'est, par dessus le marché, débile, car sans cela, y'a aucun moyen de le "prouver".

Tu dis à une personne "on a trouvé mieux", ça s’arrête la, le gars a aucun moyen de prouver qu'il y a eu un acte illégal derrière.

L'employeur qui dit publiquement qu'il a été voir sur FB est aussi con que le candidat qui s'est affiché sur FB

Et non, malheureusement, un patron n'a pas le droit de choisir librement qui il veut...

Dans une entreprise, y'a les compétences professionnelles, mais y'a aussi les compétences humaines. Seulement, l'employeur qui "ose" dire ouvertement qu'il a prend pas telle ou telle personne, car il lui revient pas pour des raisons "humaines" / sociales / personnelles, bah il prend surtout le risque d'avoir un procès au cul....


Le #1872172
Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Y a pas que l'immigration américaine qui se renseigne via FB. On le fait aussi lors des candidatures



Ce qui est illégal en France en principe.

Tu peux utiliser les "réseaux pros" (site de recrutement, Linked, Viadeo par exemple), qui sont destinés à cela.

Mais tu n'as pas le droit de consulter les réseaux "personnels": Facebook, Twitter, ou même taper dans Google etc... pour aller piocher des infos

Même si les données sont rendues publiques par les utilisateurs eux mêmes, ça reste des informations à caractères personnelles, sur lequel il est interdit de baser un recrutement (discrimination / respect de la vie privée), sauf dérogation particulière.

C'est exactement le même principe qu'un enquête de moralité / voisinage: tu n'as généralement pas le droit de le faire, sauf service spécifique qui ont des autorisations au cas par cas

Après, en pratique, quand t'as été visiter ce genre de réseaux et "écarte" une personne, y'a aucun moyen pratique pour savoir que c'est à cause de ça, sauf si vraiment le recruteur est un boulet....


"Même si les données sont rendues publiques par les utilisateurs eux mêmes, ça reste des informations à caractères personnelles"

lol.
Le #1872187
Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Y a pas que l'immigration américaine qui se renseigne via FB. On le fait aussi lors des candidatures



Ce qui est illégal en France en principe.

Tu peux utiliser les "réseaux pros" (site de recrutement, Linked, Viadeo par exemple), qui sont destinés à cela.

Mais tu n'as pas le droit de consulter les réseaux "personnels": Facebook, Twitter, ou même taper dans Google etc... pour aller piocher des infos

Même si les données sont rendues publiques par les utilisateurs eux mêmes, ça reste des informations à caractères personnelles, sur lequel il est interdit de baser un recrutement (discrimination / respect de la vie privée), sauf dérogation particulière.

C'est exactement le même principe qu'un enquête de moralité / voisinage: tu n'as généralement pas le droit de le faire, sauf service spécifique qui ont des autorisations au cas par cas

Après, en pratique, quand t'as été visiter ce genre de réseaux et "écarte" une personne, y'a aucun moyen pratique pour savoir que c'est à cause de ça, sauf si vraiment le recruteur est un boulet....


"Ce qui est illégal en France en principe." Ce qui est illégal, c'est de donner un motif de refus en se référant à FB. Et puis, suffit de ne rien dire et le candidat refoulé n'en saura rien de toute manière... Et pour aller encore plus loin, si même on lui dit, à lui de prouver ce qui a été dit lors de l'interview

Si le candidat est assez con pour se dénigrer sur FB, c'est son problème, pas le nôtre. Et enfin, si le patron n'a pas envie de prendre une personne par rapport à une autre, c'est encore son droit à ce que je sache Les lois ? C'est fait pour ceux qui ne savent pas les "interpréter"



Non, ce qui est illégal, c'est la discrimination / atteinte à la vie privée / utilisation de données personnelles sans accord de la CNIL.

Indiquer que c'est bien ça le "motif", c'est, par dessus le marché, débile, car sans cela, y'a aucun moyen de le "prouver".

Tu dis à une personne "on a trouvé mieux", ça s’arrête la, le gars a aucun moyen de prouver qu'il y a eu un acte illégal derrière.

L'employeur qui dit publiquement qu'il a été voir sur FB est aussi con que le candidat qui s'est affiché sur FB

Et non, malheureusement, un patron n'a pas le droit de choisir librement qui il veut...

Dans une entreprise, y'a les compétences professionnelles, mais y'a aussi les compétences humaines. Seulement, l'employeur qui "ose" dire ouvertement qu'il a prend pas telle ou telle personne, car il lui revient pas pour des raisons "humaines" / sociales / personnelles, bah il prend surtout le risque d'avoir un procès au cul....


"utilisation de données personnelles sans accord de la CNIL." ... Belle théorie. Jamais pratiqué

"L'employeur qui dit publiquement qu'il a été voir sur FB est aussi con que le candidat qui s'est affiché sur FB" ... Tu crois qu'on le dit ?

"Et non, malheureusement, un patron n'a pas le droit de choisir librement qui il veut..." ... Voilà pourquoi l'embauche reste frileuse

"il prend surtout le risque d'avoir un procès au cul...." Et tu crois que quelqu'un qui cherche du travail a les reins assez solides face au budget qu'on a pour nos conseils (avocats)
Le #1872213
ahtur a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Y a pas que l'immigration américaine qui se renseigne via FB. On le fait aussi lors des candidatures



Ce qui est illégal en France en principe.

Tu peux utiliser les "réseaux pros" (site de recrutement, Linked, Viadeo par exemple), qui sont destinés à cela.

Mais tu n'as pas le droit de consulter les réseaux "personnels": Facebook, Twitter, ou même taper dans Google etc... pour aller piocher des infos

Même si les données sont rendues publiques par les utilisateurs eux mêmes, ça reste des informations à caractères personnelles, sur lequel il est interdit de baser un recrutement (discrimination / respect de la vie privée), sauf dérogation particulière.

C'est exactement le même principe qu'un enquête de moralité / voisinage: tu n'as généralement pas le droit de le faire, sauf service spécifique qui ont des autorisations au cas par cas

Après, en pratique, quand t'as été visiter ce genre de réseaux et "écarte" une personne, y'a aucun moyen pratique pour savoir que c'est à cause de ça, sauf si vraiment le recruteur est un boulet....


"Même si les données sont rendues publiques par les utilisateurs eux mêmes, ça reste des informations à caractères personnelles"

lol.



Oui, c'est lol, mais c'est la loi....

L'utilisation de données personnelles est interdite pour les recrutements ( sauf autorisation au cas par cas, par exemple certains professions avec extrait du casier judiciaire, enquête de moralité légalement nécessaire, etc....), même quand c'est la personne qui fournit elle même ces informations.

D'où la loi reconnait même un droit à "mentir", sans que ça soit considéré comme une tromperie envers son employeur si il le découvre plus tard sur ces sujets (c'est même souvent considéré comme "mieux" de donner une réponse "qui fait plaisir" que la vérité stricte pour passer le recrutement, et une fois embauché, impossible de te licencier pour cela)

Le cas "courant", c'est la situation familiale: célibataire, en couple, avec des enfants / quel age ? (le but du recruteur est généralement de savoir si ça va avoir un impact sur tes disponibilités, actuelles ou futures). C'est le genre de sujet auquel il vaut mieux pas répondre "je veux faire un bébé dans les mois qui vienne", même si c'est vrai



Le #1872217
Ulysse2K a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Y a pas que l'immigration américaine qui se renseigne via FB. On le fait aussi lors des candidatures



Ce qui est illégal en France en principe.

Tu peux utiliser les "réseaux pros" (site de recrutement, Linked, Viadeo par exemple), qui sont destinés à cela.

Mais tu n'as pas le droit de consulter les réseaux "personnels": Facebook, Twitter, ou même taper dans Google etc... pour aller piocher des infos

Même si les données sont rendues publiques par les utilisateurs eux mêmes, ça reste des informations à caractères personnelles, sur lequel il est interdit de baser un recrutement (discrimination / respect de la vie privée), sauf dérogation particulière.

C'est exactement le même principe qu'un enquête de moralité / voisinage: tu n'as généralement pas le droit de le faire, sauf service spécifique qui ont des autorisations au cas par cas

Après, en pratique, quand t'as été visiter ce genre de réseaux et "écarte" une personne, y'a aucun moyen pratique pour savoir que c'est à cause de ça, sauf si vraiment le recruteur est un boulet....


"Ce qui est illégal en France en principe." Ce qui est illégal, c'est de donner un motif de refus en se référant à FB. Et puis, suffit de ne rien dire et le candidat refoulé n'en saura rien de toute manière... Et pour aller encore plus loin, si même on lui dit, à lui de prouver ce qui a été dit lors de l'interview

Si le candidat est assez con pour se dénigrer sur FB, c'est son problème, pas le nôtre. Et enfin, si le patron n'a pas envie de prendre une personne par rapport à une autre, c'est encore son droit à ce que je sache Les lois ? C'est fait pour ceux qui ne savent pas les "interpréter"



Non, ce qui est illégal, c'est la discrimination / atteinte à la vie privée / utilisation de données personnelles sans accord de la CNIL.

Indiquer que c'est bien ça le "motif", c'est, par dessus le marché, débile, car sans cela, y'a aucun moyen de le "prouver".

Tu dis à une personne "on a trouvé mieux", ça s’arrête la, le gars a aucun moyen de prouver qu'il y a eu un acte illégal derrière.

L'employeur qui dit publiquement qu'il a été voir sur FB est aussi con que le candidat qui s'est affiché sur FB

Et non, malheureusement, un patron n'a pas le droit de choisir librement qui il veut...

Dans une entreprise, y'a les compétences professionnelles, mais y'a aussi les compétences humaines. Seulement, l'employeur qui "ose" dire ouvertement qu'il a prend pas telle ou telle personne, car il lui revient pas pour des raisons "humaines" / sociales / personnelles, bah il prend surtout le risque d'avoir un procès au cul....


"utilisation de données personnelles sans accord de la CNIL." ... Belle théorie. Jamais pratiqué

"L'employeur qui dit publiquement qu'il a été voir sur FB est aussi con que le candidat qui s'est affiché sur FB" ... Tu crois qu'on le dit ?

"Et non, malheureusement, un patron n'a pas le droit de choisir librement qui il veut..." ... Voilà pourquoi l'embauche reste frileuse

"il prend surtout le risque d'avoir un procès au cul...." Et tu crois que quelqu'un qui cherche du travail a les reins assez solides face au budget qu'on a pour nos conseils (avocats)



Y'a la théorie et la pratique

C'est pour ça que je dis que l'employeur qui le dit publiquement est aussi débile que l'employé qui diffuse tout sur facebook.


Après, les prudhommes, ça demande pas vraiment beaucoup de moyens comparé à un procès classique VS une entreprise, et ça peut rapporter assez facilement (pas besoins d'etre salarié pour saisir les prudhommes, être candidat à l’embauche à suffit pour attaquer une entreprise)



Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]