Deus Ex Human Revolution : nos impressions sur la version preview

Le par  |  1 commentaire(s)
Deus Ex Human Revolution - Logo (2)

Deus Ex : Human Revolution est un jeu qui a la particularité d’être extrêmement attendu par les joueurs du monde entier. La pression est donc énorme sur les épaules d’Eidos Montréal qui se sait attendu au tournant. Il se doit aujourd’hui de prolonger dignement la saga Deus Ex, une mission loin d’être évidente. Le dernier titre en date n’a pas su répondre aux attentes des joueurs du fait de ses limites techniques liées aux consoles de l’époque. Cette année, ces limites sont moindres, les responsables ont l’opportunité de rattraper les choses.

Deus Ex : Human Revolution est une préquelle, il se déroule avant les évènements des deux premiers Deus Ex. Le jeu débute en l’an 2027, à une époque où les implants cybernétiques se démocratisent et permettent d’améliorer le quotidien de la population.  Le héros, Adam Jensen, assure la sécurité auprès de Sarif Industries, l’une des plus importantes sociétés en matière d’implants.

La sympathique preview débute justement par une journée comme les autres, une preview contenant pas moins de dix heures de jeu. Cette découverte s’est effectuée sur PC, un support qui a été parfaitement repris par les développeurs. Une fois terminé le tutorial qui pose sans surprise les bases conceptuelles et scénaristiques, le jeu alterne entre les missions d’exploration en ville et les missions « linéaires ». 

Deus Ex Human Revolution - Image 55 Deus Ex Human Revolution - Image 54

En ville, le joueur a la possibilité de visiter cette dernière afin d’accomplir des missions principales et secondaires à la manière d’un Grand Theft Auto IV. Ces missions nous permettent de découvrir extensivement le décor qui possède systématiquement des voies multiples. Ainsi, joueurs bourrins et subtils peuvent tirer leur épingle du jeu.

La première ville visitable est la ville de Detroit qui abrite le siège de Sarif Industries. Ce siège, nous pouvons le visiter et découvrir en son sein de nombreux indices scénaristiques. L’exploration permet par ailleurs d’améliorer notre situation matérielle et de collecter des informations utiles. C’est surtout l’occasion de découvrir le souci du détail des artistes qui n’ont pas hésité à remplir le décor de détails visuels et textuels comme des journaux, des extraits littéraires et des e-mails de correspondances. Tout a été mis en œuvre pour immerger le joueur, la mission est largement remplie.

La première mission « linéaire » se déroule dans une filiale de Sarif Industries prise d’assaut par des terroristes. Ici, les choses sont plus claires, le joueur doit accomplir impérativement des objectifs et progresser dans une direction donnée. Malgré une certaine fermeture, le joueur a toujours le choix d’évoluer comme bon lui semble, le level-design a été clairement pensé en ce sens. Les niveaux possèdent des voies nécessitant des améliorations spécifiques. Le joueur se doit aussi d’effectuer des choix moraux durant les dialogues qui affectent à moyen et long terme l’aventure.

Deus Ex Human Revolution - Image 53 Deus Ex Human Revolution - Image 52

Il ne faut pas l’oublier, le héros est un augmenté, un humain ayant reçu d’innombrables implants cybernétiques qu’il peut améliorer au cours de l’aventure. En accomplissant missions principales et secondaires, ce dernier pourra distribuer des points de compétences (appelés «points Praxis » dans le jeu) permettant d’accéder à des techniques spéciales.

Elles peuvent être passives ou actives. Cette distribution est importante, elle déterminera notre façon de jouer. Un joueur impatient et bourrin privilégiera les améliorations de stabilité de l’arme et sa résistance physique. Le joueur patient cherchera au contraire à se fondre dans le décor grâce à un camouflage optique ou encore des logiciels de piratage performants.

Dans le même style
  • Test Deus Ex Human Revolution
    L'année 2011 est l'année des retrouvailles avec de bonnes vieilles licences de jeu vidéo. Après Duke Nukem, c'est au tour de Deus Ex de revenir sur le devant de la scène. Désormais âgée de onze ans, la franchise a connu quelques ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #778781
9/10 sur 10 me parait un peu excessif tant on sent que ce ressenti repose plus sur la passion que sur la raison

D'après ce que j'ai pu lire ici et là, ce jeu ne mérite pas (à mes yeux en tout cas) en l'état une pareille note d'excellence, car outre un rendu visuel plutôt à la traine (ce qui quoi qu'on en dise à un peu d'importance, pour un joueur PC à la config couteuse, encore que j'ai adoré Fallout NV alors que celui-ci ne brille clairement pas sur ce point) accuse aussi des errances pour le moins surprenantes en matière D'IA.

------
Second « détail » qui fâche à intervalles réguliers : l’intelligence artificielle des ennemis. Et là, c’est plus ennuyeux. Non pas qu’elle soit catastrophique, mais elle semble bizarrement pensée. Se faire repérer par un soldat reste très courant et nos adversaires ont l’œil clairement affuté. Tant mieux. Mais c’est lorsque l’on se retrouve en pleine fuite que les choses se gâtent. Il est effet un peu trop facile de semer ses poursuivants et on se contente la plupart du temps d’une caisse un peu isolée en guise de cachette efficace. Un exemple plus concret pour bien comprendre ces craintes : j’avance dans une salle sans trop faire attention. Un homme m'aperçoit, j’ai juste le temps de faire demi-tour et me mettre à couvert, au détour d’un couloir. L’ennemi m’a clairement repéré et se dirige vers ma position. Mais il va s’arrêter avant de tourner dans le corridor, évitant ainsi de me croiser. Une fois dos à moi, il n’a plus qu’à subir un coup de taser ou une prise au corps à corps pour être neutralisé.

Source: jvn.com
---------

Deux travers que je pourrais aisément pardonner, s'il n'y avait ce choix inacceptable d'implémenter steamworks, ce DRM privateur qui ne cadre absolument pas avec mes exigences de joueur (essentiellement solo) et encore moins avec mes exigences de consommateur.

Dommage j'étais parti pour soutenir avec mon porte monnaie ce Deus Ex HE, il n'en sera rien, aussi bon soit-il.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]