Tout savoir sur les disques durs

Le par  |  3 commentaire(s)
Présent nativement avec la norme S-ATA II, le principe du Native Command Queuing est relativement simple. En temps normal, les requêtes adressées au disque sont traitées par ordre d’arrivée. Le NCQ permet de réorganiser ces requêtes pour les traiter plus rapidement en réduisant au passage le déplacement des têtes de lecture / écriture. On obtient ainsi un fonctionnement optimal du disque avec, à la clé un gain de temps, la réduction de la consommation voire des nuisances sonores puisque les mouvements mécaniques sont optimisés.

Mais pour que le NCQ puisse être efficace, il est nécessaire que les applications ne travaillent pas de manière synchrone, c’est à dire qu’elles ne doivent pas attendre la réponse à une requête avant d’envoyer la prochaine. Windows est quant à lui un système d’exploitation multitâche permettant d’utiliser simultanément plusieurs applications accédant en même temps au disque. Pour vous donner un exemple, il suffit de lancer un encodage vidéo pendant que vous continuez de surfer sur Internet, consultez vos e-mails, retouchez vos photos, etc.

NCQ

Mais Windows doit subir quelques modifications, du moins sur plateforme Intel car il est indispensable d’activer l’AHCI ( Advanced Host Controller Interface ) dans le bios avant d’installer les pilotes S-ATA AHCI lors de l’installation de Windows. Une fois sous Windows, il reste encore à installer l’Intel Application Accelerator pour bénéficier du NCQ. Un problème subsiste cependant. Si vous avez déjà installé Windows sans avoir au préalable respecté ces mesures, il ne vous sera pas possible d’activer le NCQ sans réinstaller Windows. Plutôt gênant en cas d’upgrade.

Sur une plateforme AMD, les choses sont heureusement plus simples puisque le NCQ est activé automatiquement dès l'activation de l’AHCI dans le bios. Ce qui est bien plus pratique en cas d’upgrade de disques. Pour finir, et contrairement aux idées reçues, le NCQ ne permet à aucun moment d’obtenir de meilleurs débits du disque.



NCQ2 nForce4


S.M.A.R.T
La fonction Self Monitoring Analysis & Reporting Technology, bien qu’étant un procédé ancien introduit avec le standard ATA-3 permet de surveiller en temps réel l’état de votre disque dur. Le but du SMART est de prévenir tout risque de panne ou de défaillance qui entraînerait la perte irrémédiable de vos données. Pour cela, le SMART surveille plusieurs éléments vitaux du disque dur. Nombre de secteurs défectueux, hauteur des têtes de lecture / écriture par rapport aux plateaux, température, distance entre le bord des plateaux et les têtes, taux d’erreur de lecture / écriture, diminution du taux de transfert, etc. Bien entendu le SMART n’est pas une solution fiable à 100%, puisque certains éléments électroniques peuvent tomber en panne, ce qui est imprévisible.


Everest SMART

../..
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #169975
très bon dossier
Le #170220
Très clair grâce à l'abondante illustration !

Je vais l"utiliser pour présenter aux clients ce qu'est leur disque dur et pourquoi, par exemple, il faut le défragementer de temps en temps !
Le #582541
Excellent dossier , je ne sais pas qui s'occupe de ce site , et donc si vous êtes disposez à répondre , mais si vous pouviez m'informer plus amplement et sur différents composants je suis votre élève
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]