Données personnelles : 3 abonnés AOL portent plainte

Le par  |  2 commentaire(s)
Logo AOL

L'affaire est la première du genre et fait suite à la récente bévue d'AOL qui publiait il y a quelques semaines des données relatives à 19 millions de recherches de 650.

Logo aolL'affaire est la première du genre et fait suite à la récente bévue d'AOL qui publiait il y a quelques semaines des données relatives à 19 millions de recherches de 650.000 abonnés durant trois mois. Parmi ces abonnés se trouvent nos trois plaignants, deux Californiens anonymes et Kasadore Ramkissoon de Richmond County ( New York ).

Menée au tribunal d'Oakland, on ne sait pas à l'heure actuelle le montant des dommages et intérêts réclamés dans cette affaire. AOL s'est déjà excusé pour cette publication, reportant l'erreur originelle sur un de ses chercheurs qui fut licencié ainsi qu'un autre employé d'AOL. John Dominguez, un des avocats s'occupant de cette affaire, a indiqué que la firme devait aller plus loin.

" Les gens ont payé AOL en pensant que leur vie privée allait être protégée. Ce n'est pas ce qui est arrivé. " a t-il indiqué hier. Bien qu'AOL ne dénommait pas spécifiquement les abonnés - un simple numéro d'identification était associé aux recherches effectuées - la compagnie a admis que les termes des requêtes eux-mêmes pouvaient contenir des données permettant cette identification, offrant ainsi sur un plateau les noms, les numéros de cartes de crédit ou bien encore l'état de santé.

AOL a bien entendu effacé ces données de son site web une fois que les responsables eurent appris la nouvelle, mais entre-temps des copies étaient déjà en train de circuler sur la toile, des sites Web venant même à être créés pour l'occasion. Dominguez estime qu'AOL pourrait au moins essayer de faire fermer ces sites ou de les bloquer de son moteur de recherche. Il estime également que le FAI devrait arrêter de collecter de telles données et de détruire celles qu'il a déjà en possession.

AOL LLC, une division de Time Warner Inc., n'a pas souhaité commenter cette affaire, qui porte sur la violation du Electronic Communications Privacy Act et des lois sur la protection des consommateurs en Californie. Deux groupes - l'Electronic Frontier Foundation et le World Privacy Forum - ont déjà porté plainte à la FTC ( Federal Trade Commission ).
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #132662
La nouvelle loi anti-terroristes aux USA permet a un fournisseur Internet de garder les données de recherche de ses abonnés, et c'est même obligatoire il me semble, sinon ils peuvent être passible d'amende si ils ont vraiment détruit ses données, le gouvernement américain est Parano suite aux attentats terroristes, il veut savoir tout sur tout le monde.
Le #132686
@Dodge34 : il veut savoir tout sur tout le monde, ça c'est sur, mais restons sérieux: qui est asez naif (stupide ') pour croire réelement que les terroristes se servent de google pour obtenir des informations sensibles '
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]