Dossier Interfaces tactiles et mobilité

Le par  |  0 commentaire(s)
iphone_face

Retour sur la tendance relancée en 2007 des interfaces tactiles, de leurs avantages et de leurs inconvénients.

Mobilité et écrans tactiles forment un couple uni depuis les débuts des PDA, autour de l'an 2000. D'appareils non communicants, ceux-ci ont dû s'adapter pour intégrer une couche de téléphonie tandis que les smartphones, ces appareils mobiles sans écran tactile ( en général ) suivaient également leur propre cycle.

A peu près tout a été essayé, en fonction des besoins, voire des modes, dans les interfaces tactiles : avec, sans ou à mi-chemin entre le tactile et le non tactile. Mais avec des appareils mobiles toujours plus riches en fonctionnalités et plus complexes à manipuler, les limitations des méthodes classiques d'interaction peuvent aboutir à des situations aberrantes dans lesquelles les utilisateurs renoncent à appréhender des terminaux devenus inutilisables.

iphone_face HTC Touch Diamond


Après une période d'exploration de design faisant intervenir des claviers physiques, 2007 marque le retour en grâce des interfaces tactiles mais vues sous un angle différent, celui de la personnalisation et de l'intuitivité.

On pense forcément à l' iPhone d' Apple, qui a ajouté un élément qui devrait faire du bruit à long terme : la technologie d'écran multitouch ( ou multipoint ) autorisant plusieurs points de contacts simultanés sur l'écran et l'ébauche d'une gestuelle tactile qui reste à explorer.


Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]