Le E-cinéma tarde à décoller en France

Le par  |  2 commentaire(s)
MyCinema

Si les plateformes de vidéo à la demande ont actuellement le vent en poupe, il est pourtant un secteur qui peine à décoller : celui de l'e-cinéma.

Preuve que l'e-cinéma n'a pas vraiment le vent en poupe, vous ne connaissez peut-être même pas le principe, et pourtant il est dérivé d'une autre pratique de cet univers, celui de la sortie directe en DVD/ Blu-Ray.

Le e-Cinéma a été lancé il y a deux ans en France, et consiste à une sortie directe des productions auprès des plateformes de vidéo à la demande. Des titres inédits qui ne profitent ainsi pas d'une sortie en salle, mais d'un tremplin en se voyant directement proposés à la location ou à l'achat auprès des parcs d'utilisateurs des services de VOD.

e-cinema

En France, deux principaux créateurs de contenu se sont lancés sur le secteur: Wild Bunch en 2014 et TF1 Vidéo en 2015... Sans réellement trouver le succès pour l'instant.

La situation est emblématique de l'exception française et de sa fameuse loi sur la chronologie des médias qui interdit une sortie de film simultanément en salles et en location, un délai de quatre mois au minimum entre les deux sorties étant imposé.

Pourtant, le e-cinéma pourrait se présenter comme une opportunité pour les productions les plus modestes ou alternatives. Les frais d'exploitation se veulent bien moindres, les contenus sont accessibles 24h/24 7j/7 et ne se limitent donc pas à un calendrier de séances... Le prix est également plus accessible : aux alentours de 7€ la location pour un nombre illimité (ou plutôt limitée par la taille du salon) de personnes...

On compte en moyenne quatre à cinq sorties de titres par an en France, pour seulement 25 000 à 80 000 achats. Des chiffres qui se veulent particulièrement décevants. Malgré tout, l'arrivée de productions aux budgets plus conséquents pourrait prochainement relancer l'attrait des spectateurs pour ce type de production, autre fois classées dans les films de catégorie B du fait de leur absence dans les salles obscures.

Les tendances évoluent, les usages aussi, et la VOD s'invite progressivement auprès du public français comme une alternative de plus en plus solide à la télévision et aux salles de cinéma.

Complément d'information
  • E-Ink ACeP : l'écran e-paper aux 32 000 couleurs
    Les affichages e-paper sont le plus souvent monochromes ou avec une couleur en plus du noir & blanc. E-Ink annonce des écrans ACeP qui pourront afficher jusqu'à 32 000 couleurs tout en conservant les avantages de la très faible ...
  • E-Sport : concurrence ou opportunité pour les casinos en ligne ?
    Avec la professionnalisation du jeu vidéo en ligne se pose une question pour les plateformes de jeux d'argent et casinos : faut-il tenter de récupérer une partie des joueurs ou lutter contre la concurrence de l'e-sport ?

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1909220
" Le prix est également plus accessible : aux alentours de 7€ la location pour un nombre illimité (ou plutôt limitée par la taille du salon) de personnes..."


Ce qui est excessivement cher pour le service proposé.....
Avec 4-5 sorties par an, même si c'était le prix annuel, ça serait trop cher...

Le #1909489
"La situation est emblématique de l'exception française et de sa fameuse loi sur la chronologie des médias qui interdit une sortie de film simultanément en salles et en location, un délai de quatre mois au minimum entre les deux sorties étant imposé."



Une fois résolu, je suis sûr que beaucoup de choses vont bouger !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]