E-commerce : ce qui freine les professionnels

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Oxatis
E-commerce

Le commerce en ligne est en véritable explosion depuis quelques années mais, si l'évolution est rapide, certaines entreprises ne sont toujours pas prêtes à sauter le pas.

En effet, le géant 3M, créateur des notes repositionnables Post-it®, ne dispose pas de site de vente en ligne mais d’une page « ou nous trouver », ce qui peut être surprenant compte tenue de la taille et renommée d’une telle entreprise.

Proposer un espace de vente en ligne n'est pas systématiquement synonyme de succès, rapporte une étude menée par Oxatis qui présente les trois freins majeurs à l'E-commerce.

e-commerce 1Le spécialiste de la solution E-Commerce en Europe indique ainsi que sur 246 entreprises françaises sondées, 34 % d'entre elles ne souhaitent pas se lancer dans le commerce en ligne pour des questions de rentabilité, 25 % évoquent le manque de ressources, et 11 % indiquent ne pas estimer disposer d'une logistique compatible.

Concernant les entreprises qui ne vendent pas en ligne, beaucoup évoquent un secteur d'activité qui n'est pas adapté à ce type de commercialisation. Mais la concurrence en interne est également redoutée : 12 % des sondés craignent ainsi de faire concurrence à leur réseau de distribution.

En tête des domaines d'activités où les entreprises pensent manquer de compétences : le marketing, le graphisme, la logistique et l'informatique.

Malgré ces freins, 41 % des professionnels ne disposant pas de site de commerce en ligne aimeraient en avoir un. Une tendance qui s'avère plus forte chez les femmes et les moins de 35 ans.

Pour séduire toujours plus de public, les sites de vente en ligne n'hésitent plus à étendre leurs champs d'activité en multipliant les produits et domaines. On voit ainsi de plus en plus de grands portails de vente qui profitent également de la mise en place de marketplaces pour leur permettre de proposer toujours plus de produits en partenariats avec des professionnels à structure plus faible. D'autres n'hésitent plus à proposer de nouvelles gammes de produits comme Staples (site jpg.fr) autrefois spécialisé dans les fournitures pour professionnels et qui propose désormais quelques accessoires dédiés au jeu.

Le temps où l’e-Commerce se résumait à quelques milliers de Pure-Player adressant le marché du B2C est derrière nous. Aujourd’hui, 41% des sondés souhaitent créer leur site de commerce en ligne, les trois quart sont des Commerçants, des TPE ou des PME et les Services aux Professionnels arrivent en première place du top 10 des secteurs d’activité.
Selon l’étude annuelle Oxatis-KMPG du profil du e-Commerçant, 75% des clients Oxatis ont un site à l’équilibre ou rentable, contre 45% des sites français selon l’étude WebLoyalty/Benchmark. Cela démontre que les trois principaux freins soulignés par notre nouvelle étude (rentabilité, manque de compétences et de ressources, gestion et logistique) sont à présent très bien adressés par les professionnels du e-Commerce qui peuvent démontrer des centaines, voire des milliers de sites réussis.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1848620
Le frein principal ...?

1) Si t'as pas un capital de départ (assez costaud de préférence) t'es mal dès le début !

2) N'espère pas te dégager un bénéfice pour vivre dès les premiers mois d'exercices ...

3) Trouve les fournisseurs qui vont te proposer de la marchandise au même tarif que les gros commerces ... et là, ...... BON COURAGE AMI ...

4) Si tu as la chance d'avoir un producteur ou fabricant local, qui accepte de travailler avec toi, pour te donner l'exclusivité de la vente de ses produits, alors, garde cela PRECIEUSEMENT pour toi ....!!!!

5) Et pour finir, prépare toi à payer des charges professionnelles de toutes sortes, y compris si tu optes pour le statut d'auto entrepreneur ....
(L'Etat se servira avant toi sur ton chiffre d'affaire ...) !!!

6) Et je suis sûr, que ceux qui ont tenté l'aventure du commerce en ligne, pourrait rajouter d'autres aspects (contraignants) à cette activité !
Le #1848665
DeepBlueOcean a écrit :

Le frein principal ...?

1) Si t'as pas un capital de départ (assez costaud de préférence) t'es mal dès le début !

2) N'espère pas te dégager un bénéfice pour vivre dès les premiers mois d'exercices ...

3) Trouve les fournisseurs qui vont te proposer de la marchandise au même tarif que les gros commerces ... et là, ...... BON COURAGE AMI ...

4) Si tu as la chance d'avoir un producteur ou fabricant local, qui accepte de travailler avec toi, pour te donner l'exclusivité de la vente de ses produits, alors, garde cela PRECIEUSEMENT pour toi ....!!!!

5) Et pour finir, prépare toi à payer des charges professionnelles de toutes sortes, y compris si tu optes pour le statut d'auto entrepreneur ....
(L'Etat se servira avant toi sur ton chiffre d'affaire ...) !!!

6) Et je suis sûr, que ceux qui ont tenté l'aventure du commerce en ligne, pourrait rajouter d'autres aspects (contraignants) à cette activité !


On parle d'entreprises (surtout magasins) qui existent déjà en physique. Il n'y a donc pas tes freins.
Le #1848667
L'internet c'est devenu que de la tromperie; je les comprends.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]