eBay : plainte pour vente de contrefaçons

Le par  |  22 commentaire(s) Source : Reuters

Plainte en justiceC'est ce qu'à annoncé à Reuters Marc Antoine Jamet, président de l'Unifab.

Plainte en justice
C'est ce qu'à annoncé à Reuters Marc Antoine Jamet, président de l'Unifab. Par cette action, il souhaite forcer ces sites à stopper la vente de produits contrefaits. Parmi ces derniers, on retrouve bien entendu le leader eBay, mais également des sites comme Yahoo, iOffer.com, ou encore le japonais Rakuten.

"Il y a un continent qui fabrique les contrefaçons, la Chine, et il y a un continent qui les vend, internet", rajoute M. Jamet.

Il poursuit en expliquant que les ventes de contrefaçons sur le web ont été multipliées par 25 au cours des cinq dernières années. Et alors qu'il y a quelques années aucune marque française n'avait de preuves quand à cette contrefaçon sur Internet, ce n'est plus le cas aujourd'hui, les grands groupes disposant maintenant d'équipes dédiées qui ont rassemblé des preuves permettant de mener une action en justice d'envergure.


eBay sur la sellette
Ainsi, l'Unifab présentera à la justice des preuves précises. Par exemple, Louis Vuitton, filiale de LVMH, qui a observé l'annné passée la présence de 235.000 contrefaçons de ses articles regroupées sur 340 pages du site eBay.

"Nous pensons qu'eBay est parfaitement capable de contrôler son site, mais ils proposent de le faire après-coup et refusent d'agir préventivement", déclare Marc Antoine Jamet.

Outre cette action en justice, l'Unifab fait appel au gouvernement français pour réformer la législation sur le commerce électronique afin de rendre les sites d'enchères en ligne "co-responsables" des produits vendus.


Un manque à gagner
Toujours selon l'Unifab, les contrefaçons représentent entre 5% et 9% du commerce mondial, soit un manque à gagner estimé entre 200 et 300 milliards d'euros... En ce qui concerne la France, les pertes dépasseraient les six milliards d'euros.

Pour le moment, aucun commentaire n'a été fait par les sites incriminés.
Complément d'information
  • Tribune : Contrefaçon, eBay perd une bataille contre les marques
    Contrefaçon sur Internet. Que dit la loi pour les sites ? Quel est leur statut ? Quelles sont leurs obligations ? Éclairage à travers le cas eBay de William Lobeslon et Nicolas Fialletout du cabinet Germain & Maureau spécialisé dans ...
  • Contrefaçon : eBay responsable, l'Oréal satisfait
    L'affaire eBay contre le groupe français l'Oréal se poursuit avec une décision de la Cour européenne de justice qui précise que le site d'enchères est tenu responsable de ne pas empêcher les ventes de produits contrefaits.

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #125330
Toujours le fameux manque à gagner bidon.
Comme si quelqu'un qui achète un sac Vuiton bidon à 20? irait acheter l'original à 400?...

La contrefacon doit être combattue, point barre, mais elle ne reprensente AUCUN manque à gagner.
Le #125331
Tout à fait d'accord avec toi debians, il y a très peu de chances que les originaux auraient été achetés. Ils ont été vendus que pour le prix très bas.
Le #125338
c'est sûr, les analystes ne prennent jamais en compte le facteur économique des acheteurs. Ils sont tellement friqués eux.
Le #125339
Le manque à gagner ne prend pas en compte les acheteurs qui ne pourraient pas (ou ne voudraient pas) acheter le sac Vuitton à 400?. Le manque à gagner c'est seulement ceux qui achèteraient vraiment le sac à 400? si il n'y avait pas de contrefaçon à 20?.
Si, si. Ca se mesure: on regarde les ventes du sac avant qu'apparaissent les contrefaçons, puis on regarde les ventes chuter quand il y a des copies.

Le manque à gagner ça existe vraiment. Ce n'est qu'une estimation, mais pas si éloignée de la réalité.
Le #125343
Juillet 2006 : 3 sacs achetés à 400?
Août 2006 : 2 sacs achetés à 400?

Manque à gagner : >30% , soit pour une période de 30 ans à 3 sacs par mois une valeur (estimative) de 120 000 ? . Je plains LVMH


En fait, ça me fait marrer les estimations de "manque à gagner", surtout dans le domaine du luxe... La clientèle n'est pas si nombreuse que ça, déjà, et les vendeurs mettent un prix élevé dès le départ sinon ce n'est plus du luxe.
Je sais pas, moi, mais si un "sac Vuitton" s'achète plus à 20?, c'est qu'il doit plaire et que c'est le prix qui est un obstacle. Sauf qu'à 20?, la clientèle n'est plus la même et ce n'est plus du luxe...

Tiens, je vends une gomme blanche de marque Becafuel à 140?. Mais elle est belle, hein, et elle gomme super bien ! <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Le #125349
@ alki, je ne vois pas en quoi le faite que les contrefacons (je suis contre) font diminuer les ventes, car les personnes qui ont les moyens de se payer un sac à 400 ?, se le paye meme si il y a des contrefacons. A mon avis, meme si la contrefacon à un impact financier sur le luxe (plus ou moins selon l'article), il est minime par rapport aux ventes.

A mon avis, si les groupes qui vendent du luxe font la guerre à la contrefaçon à cause de la mauvaise image de marque véhiculer par le faux produit qui est de mauvaise qualité et qui donc peut nuire (à mon avis) à l'image de la société et du produit.
Le #125351
Enfin une plainte contre ebay pour les contrefaçons, c'est pas trop tot, quand j'ai voulu m'acheter des nike TN ( cuir noir ) y'a quelques mois j'ai passé 3 semaines à chercher pour trouver un model original... faut le faire tout de meme
Le #125357
Je suis d'accrod avec ce que vous dites pour les contrefaçons à 20? mais quand le sac coute 400? et qu'on vous le vend 250 voire 300?, il y a de quoi se tromper non'
Que les législateurs rendent ebay responsable ce sera pas mal pour une fois.
Le #125358
@ shark132, tu as raison, mais bon perso je trouve ca risqué d'acheter des articles de luxe sur ebay vu le nbre de contrefacon, meme si le vendeur possède une facture (j'achète 1 sac à 400 ? et je vends 10 contrefacons grace à ma facture).....
sur 100 produits de luxe, il y a 90 faux et 10 vraix dont 9 voler....
Le #125373
"Outre cette action en justice, l'Unifab fait appel au gouvernement français pour réformer la législation sur le commerce électronique afin de rendre les sites d'enchères en ligne "co-responsables" des produits vendus."

Genre DADVSI je suppose ' avec les mêmes complices au Gouvernement et les pression sur nos Députés
Nos Députés se verront proposer des sacs Vuitton gratos ' c'est mieux que la Fnac et Virgin avec leurs bons de téléchargement de musiques gratos
Comment il peux faire un site Internet pour vérifier si le produit est le vrai ou non ' par le prix ' même d'occasion ça doit être très cher ' alors dans ce cas les sites vont refuser systématiquement tous les produits de marques et les vrais ne seront plus vendus non plus, donc manque à gagner pour les marques

Ce n'est pas possible que de vrais Vuitton soit vendus en solde sur le Net '
Faut croire que les Marques considère cela comme insultant

alki ->
A mon avis celui qui a les moyens de mettre 400? dans un simple sac n'achèterait surement pas une pâle copie, question de standing... donc je confirme que le manque à gagner est infime
En tout cas cela ne rembourse pas et de loin le coût exhorbitant pour la lutte contre la contre-façon supportée par le contribuable au seul bénéfice d'entreprises privées (pareil que le P2P)
Celles-ci n'ont qu'à en faire les frais si cela leur permet de récupérer un soit-disant gros manque à gagner
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]