Ebola : les cybercriminels surfent sur le vent de panique pour multiplier les tentatives de hack

Le par  |  3 commentaire(s) Source : The Verge
virus ebola

Toutes les occasions sont bonnes pour les spammeurs et cybercriminels, y compris les situations de crise. Depuis quelques jours, de nombreuses vagues de tentative de phishing et de spam surfent sur le psychose du virus Ebola.

Alors que la progression du virus Ebola inquiète la communauté internationale, le virus s'invite également sur Internet, et tente de se propager via des campagnes de spam.

virus ebola Des réseaux de cybercriminels n'ont ainsi pas hésité à tirer profit du vent de panique créé par la propagation du virus, en tentant de se faire passer pour des organismes officiels partageant des recommandations à adopter pour éviter la contamination, ou se préparer à une éventuelle prolifération de la maladie sur le territoire américain.

Rédigées en anglais pour l'instant et principalement focalisées sur le marché nord-américain et au Mexique, les opérations pourraient être adaptées au marché Français, en fonction de l'évolution des différents cas de contagion répertoriés.

Les cybercriminels s'adaptent ainsi à l'actualité et à l'inquiétude générée par le virus pour tenter leur chance et multiplient des mails présentés comme provenant de l'OMS, du gouvernement mexicain ou d'ONG de santé avec des messages divers, du guide de survie, façons de contracter la maladie ou de l'identifier, carte des zones à risques, avancées dans l'établissement d'un vaccin, rapports de propagation du virus... tout y passe.

La plupart de ces emails contiennent des pièces jointes, contenant le trojan Darkcomet RAT capable de se dissimuler auprès des logiciels antivirus. Une fois installé sur une machine cible, le hacker peut l'activer à distance et accéder aux fichiers de la victime, prendre le contrôle de sa webcam, enregistrer du son et les mots de passe...

Trustwave, la société qui a repéré cette campagne de spam, indique une opération au volume limité, mais qui pourrait cependant se révéler très rentable pour les hackers, le sentiment d'insécurité véhiculé par le virus étant plus à même de diminuer la vigilance des internautes.

Voici une liste des quelques intitulés de mails concernés par cette campagne de spam :

  • RE: Ebola Survival Guide
  • What you need to know about the deadly Ebola outbreak
  • So Really, How Do You Get Ebola?
  • Ebola virus outbreak: Curing Breakthrough Revealed?
  • SHOCKING Health Alert: Secret Cure for Ebola?
  • HEALTH NEWS: Secret Cure for Ebola?
  • Is there ANY way to cure Ebola?
  • First GMO foods, now Ebola. What Obama doesn't want you to know.
  • Ebola, GMO, What they don't want you to know.
  • SHOCKING Health Alert: Ebola is spreading
  • EBOLA Outbreak - FEMA Storing 250,000 Plastic Coffins
  • You won't believe what Obamacare & Ebola have in common.
  • Ebola Outbreak Now WORSE Than We're Being Told
  • Ebola & Obamacare - a match made in heaven.
  • CDC ALERT: 1.4 Million EBOLA Victims by January?
  • The #1 Food Items You'll Need In An EBOLA Crisis
  • SHOCKING Health Alert: Secret Cure for Ebola
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1814189
Et le jour ou quelqu'un de contaminé, va réussir à passer au travers des mailles du filet,
là, on va avoir droit à une panique psychose en direct et en couleur !!!
Le #1814214
La vraie maladie, c'est Internet et ses réseau-sociaux.

Le #1814305
Un virus qui cache un virus, c'est coherent.

Heureusement ca ne cible souvent que les plus faibles !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]