Emmaüs : l'achat solidaire en ligne face à LeBonCoin

Le par  |  3 commentaire(s)
Label-Emmaüs

L'association Emmaüs lance un compte à rebours avant l'ouverture d'une boutique en ligne à l'automne prochain.

Fondée par l'abbé Pierre afin de lutter contre la pauvreté, l'association Emmaüs va se lancer sur le créneau fortement encombré des sites de vente en ligne. Sur Label-emmaus.co, un compte à rebours à débuté dans l'optique d'une ouverture prévue pour le 1er octobre 2016.

Cette boutique en ligne affichera une sélection d'objets avec le label Emmaüs issus de la récupération et de dons de particuliers. Le cas échéant, ils auront été reconditionnés par des personnes en précarité. Il s'agira de proposer sur le Web ce que le mouvement Emmaüs propose actuellement dans ses 350 espaces de vente.

Emmaüs-boutique-ligne

Au lancement, le site d'e-commerce s'appuiera sur quelques groupes Emmaüs répartis en France puis sera plus largement étendu. Les cyberacheteurs pourront se déplacer pour venir chercher leurs produits ou se les faire livrer.

À l'AFP, le président d'Emmaüs France a indiqué un objectif de 10 % du chiffre d'affaires annuel d'Emmaüs d'ici trois à quatre ans, et la création d'une centaine d'emplois. Avec la caution de l'achat solidaire comme élément différenciant, la boutique en ligne d'Emmaüs sera néanmoins confrontée à la pratique répandue en ligne de la vente d'objets d'occasion.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1901746
ça m'étonne pas,
souvent, quand des exposants sur des brocantes ou vides greniers n'arrivent pas à écouler leur stock de marchandises diverses et variées, ils refourguent tout sur des petites annonces sur LBC ou Vivastreet ou Ebay....
Le "marché des pauvres" fait des envieux ...!

Comme pour le luxe, les produits d'occasions vont avoir la cote
Le #1901747
En plus, ils choisissent bien la date de départ, juste 2 mois avant les fêtes de fin d'année, dès le départ, les ventes risquent de cartonner
Pourvu que par la suite on n'entende pas parler de détournement de fonds...
Le #1901901
Quand j'observe adb solidatech qui est la "vitrine du pauvre" et un cheval de troie magnifique dans les associations pour essayer d'enrayer la montée des logiciels libres, je me pose quand même la question simple de savoir si l'humanitaire doit être "propre" ou si emmaüs n'en a rien à foutre d'une quelconque éthique, face à des GAFAM incapables de respecter l'être humain en tant que tel.
La question n'est pas de reconditionner des produits, ce qui est parfaitement louable en soi. La question est de savoir si ceux à qui ses produits reconditionnés sont destinés méritent qu'on les arnaque de la même manière que ces braves moutons qui vont acheter leur ordinateur sous vente forcée en magasin.
On a aujourd'hui des logiciels libres qui font parfaitement le boulot. Ne serait-il pas temps de couper les ponts avec des éditeurs commerciaux, qui ne sont toujours que de braves dictateurs en cravate courte ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]