Energie solaire : des panneaux plus performants qui se refroidissent seuls

Le par  |  10 commentaire(s) Source : Engadget
panneaux solaires 1

Qu'il s'agisse d'assurer leur longévité ou un bon fonctionnement, les cellules solaires nécessitent de rester relativement fraiches. Des solutions sont ainsi actuellement développées pour améliorer les rendements des panneaux solaires en jouant sur leur capacité à gérer leur température.

Les systèmes de refroidissement actifs ne sont pas adaptés aux panneaux solaires : trop complexes à mettre en oeuvre, hors de prix, trop imposants et donc source d'ombre et surtout, très consommateurs d'énergie, ils vont à l'opposée même de la nature des systèmes photovoltaïques.

panneaux solaires L'Université de Stanford travaille donc à la réalisation de panneaux solaires capables de se refroidir seuls. Pour ce faire, ils ont réussi à former des motifs de minuscules cônes et de pyramides à la surface de la couche de silicium. Des formes qui font rebondir les ondes infrarouges sources de chaleur tout en laissant passer la lumière visible qui génère le plus d'électricité.

Le résultat est annoncé comme saisissant : les panneaux ainsi développés produisent plus d'énergie, mais évitent également de se détériorer. Il faudra toutefois encore quelques années d'études et de tests avant de commercialiser le concept.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1803906
hé oui la meilleure production pour moi se fait en mars avril mai voir juin

là je peux atteindre 19 kw/ jour

Le #1803910
mapool a écrit :

hé oui la meilleure production pour moi se fait en mars avril mai voir juin

là je peux atteindre 19 kw/ jour


C'est pas mal.
Quelle région ?
Ça se rentabilise ?

Le #1803912
Quoi qu'il en soit, le photovoltaïque reste pourri : 30% de rentabilité au mieux (=quantité d'énergie reçue vs. quantité transformée en électricité). Il restera toujours plus rentable d'installer du solaire thermique, dont la rentabilité avoisine les 70% si je ne me trompe pas...
Et puis bon, apprendre à consommer moins (de tout : viande, mal-bouffe, pétrole, électricité, gaz, etc) restera toujours plus important que de consommer de l'électricité solaire.
Le #1803916
@ paralax

C'est une installation en sud bretagne sur maison bien orientée et avec la pente de toit optimale et aucune ombre portée sur les panneaux.

ça se rentabilise no problème,bon faut l'avoir fait à la bonne période avec le bon taux et ne s'être fait mettre dans le prix de l'installation.

je connais pas les prix d'installation pratiqué à ce jour mais vu le taux de rachat actuel faut vraiment bien calculer.

@ LIAR
bah tu sais avant de vouloir faire du votaĩque je me suis renseigné chez un artisan pour faire du solaire thermique après quelques moments de discussion (faut poser les questions qui fache) il a lui même reconnu que ça ne serait pas rentable alors..........
Le #1803922
mapool a écrit :

@ paralax

C'est une installation en sud bretagne sur maison bien orientée et avec la pente de toit optimale et aucune ombre portée sur les panneaux.

ça se rentabilise no problème,bon faut l'avoir fait à la bonne période avec le bon taux et ne s'être fait mettre dans le prix de l'installation.

je connais pas les prix d'installation pratiqué à ce jour mais vu le taux de rachat actuel faut vraiment bien calculer.

@ LIAR
bah tu sais avant de vouloir faire du votaĩque je me suis renseigné chez un artisan pour faire du solaire thermique après quelques moments de discussion (faut poser les questions qui fache) il a lui même reconnu que ça ne serait pas rentable alors..........


qu'est ce qui n'allait pas avec le thermique?pourquoi pas rentable?
Le #1803924
mapool a écrit :

@ paralax

C'est une installation en sud bretagne sur maison bien orientée et avec la pente de toit optimale et aucune ombre portée sur les panneaux.

ça se rentabilise no problème,bon faut l'avoir fait à la bonne période avec le bon taux et ne s'être fait mettre dans le prix de l'installation.

je connais pas les prix d'installation pratiqué à ce jour mais vu le taux de rachat actuel faut vraiment bien calculer.

@ LIAR
bah tu sais avant de vouloir faire du votaĩque je me suis renseigné chez un artisan pour faire du solaire thermique après quelques moments de discussion (faut poser les questions qui fache) il a lui même reconnu que ça ne serait pas rentable alors..........


Moi aussi sud Bretagne...
Perso, je serais vraiment motivé le jour où on pourra stocker efficacement et à bas coût sans avoir besoin de revendre.
(avec un truc du genre : http://www.mcphy.com/fr/produits/stockage-hydrogene-solide/)

En fait mon rêve serait de pouvoir multiplier les sources (vent, solaire, chaleur) et de pouvoir garder disponibles de grosses quantités d'énergie stockée.



Le #1803951
LIAR a écrit :

Quoi qu'il en soit, le photovoltaïque reste pourri : 30% de rentabilité au mieux (=quantité d'énergie reçue vs. quantité transformée en électricité). Il restera toujours plus rentable d'installer du solaire thermique, dont la rentabilité avoisine les 70% si je ne me trompe pas...
Et puis bon, apprendre à consommer moins (de tout : viande, mal-bouffe, pétrole, électricité, gaz, etc) restera toujours plus important que de consommer de l'électricité solaire.


C'est clair qu'avec un rendement aussi pourri qu'une centrale nucléaire, ça ne peut pas marcher.
Le #1804011
Attention à ne pas confondre les rendements ...

Solaire thermique, les matériaux actuels peuvent aller jusqu'à 95% de l'énergie reçue transformée en CHALEUR.
Solaire photovoltaïque, les 30% de rendement annoncés dans un des commentaires me semble un peu ambitieux pour du commercial. Je pense que l'on tourne plutôt vers 15-25%, mais l'ordre de grandeur reste correct. A préciser cependant que le photovoltaïque transforme en électricité ce qui, en thermodynamique, s'apparente à du TRAVAIL.

La transformation chaleur vers travail est généralement très mauvaise (merci l'entropie). Le rendement maximal, dans la vie de tous les jours, tourne autour de 30-40% (nucléaire) et 55-65% (turbine gaz-vapeur).

Le solaire thermique c'est bien, mais si vous voulez générer de l'électricité avec (e.g. turbine), vous allez vite tomber dans les rendements du solaire photovoltaïque.

Désolé pour la tartine, j'espère juste que ça peut éclairer certains.
Le #1804191
Attention, ne pas confondre rendement et rentabilité.
Le rendement du photovoltaïque est bien aux alentours de 15 à 30% selon les types de cellules et de la transformation derrière (ne pas oublier les pertes dans l'onduleur, c'est primordial).
Par contre, attention, celui du nucléaire est bien plus faible. Ces 30 à 40% sont théoriques, et ne prennent pas en compte les pertes en ligne (pertes dans le réseau électrique lors de la distribution) ni l'énergie nécessaire à la production et à l'utilisation du combustible. Toutes cumulées ces pertes peuvent parfois atteindre jusqu'à 20% de l'énergie produite, réduisant d'autant le rendement réel du réacteur.


Quand à la rentabilité, c'est une notion économique.
Pour le photovoltaïque, tout dépend du coût de l'installation, de sa performance intrinsèque (i.e exposition, orientation, heures d'ensoleillement, masques...) et du tarif de rachat (ou du tarif de l'électricité non consommée sur le réseau en cas d'autoconsommation). Aujourd'hui, la rentabilité d'une installation doit se faire sur une vingtaine d'année avec du rachat, un peu moins avec de l'autoconsommation.

Sur le solaire thermique, là par contre, c'est pas la même histoire. Faites vos calculs, mais en comptant bien vous verrez que la durée du retour sur investissement est parfois proche de 50 ans. C'est une aberration économique mais pas écologique, puisqu'elle évite de transformer une énergie de très haute qualité (l'électricité) en une énergie de moins bonne qualité (de la chaleur sous forme d'eau à 60°C) et permet donc de conserver l'usage de cette énergie de haute qualité à une destination "noble" (au sens énergétique du terme), comme alimenter l'ordinateur que j'utilise (qui ne saurait quoi faire avec de l'eau chaude!).

Quand à la rentabilité du nucléaire, quand on se rendra compte du vrai coût du démantèlement, du fait que les centrales n'ont pas une durée de vie extensible à volonté et qu'on provisionnera pour le risque d'accident, elle va prendre une sacré claque! Mais c'est un autre débat.
Le #1804192
J'ai oublié de préciser que le rendement est la notion physique désignant la performance d'un système, en l’occurrence il s'agit du ratio entre l'énergie brute absorbée (sous quelque forme qu'elle soit) et l'énergie fournie à l'utilisateur final.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]