Ericsson : 42 Mbps en HSPA Evolution en conditions réelles

Le par  |  0 commentaire(s)
Ericsson logo

Si les premiers réseaux LTE se dévoilent, il faudra encore quelques années avant qu'ils soient largement représentés. En attendant, les réseaux 3G HSPA n'ont pas dit leur dernier mot en matière de débits.

Ericsson logoEn début de semaine, nous avons été parmi les premiers à vous parler du lancement commercial des réseaux LTE de l'opérateur TeliaSonera en Suède et en Norvège. S'il ne sera réellement possible de les utiliser que début 2010, tout est en place pour leur exploitation.

La nouvelle est importante dans la mesure où elle sonne comme un coup d'envoi pour les autres opérateurs, dont beaucoup ont exprimé leur intérêt pour la technologie LTE. Mais avant qu'elle soit répandue, il faudra plusieurs années.


HSPA Evolution à la rescousse
La technologie 3G, et surtout son évolution HSPA, n'ont pas fini pour autant d'évoluer et vont se rapprocher peu à peu des débits proposés par LTE ( 100 Mbps en débit descendant maximal théorique ). Au-delà de HSPA et de son plafond à 14,4 Mbps, on trouve le HSPA+ ou HSPA Evolution, qui a commencé à être déployé chez certains opérateurs ( Telstra, le premier, en Australie, Mobilkom Austria en Europe... ) avec des débits de 21 Mbps, pouvant monter jusqu'à 28 Mbps.

Mais là encore, il est possible, en utilisant une série d'artifices passant par une amélioration de l'efficacité spectrale, de doubler ce débit pour atteindre les 42 Mbps ( c'est le HSPA Dual Carrier ). Et si ces valeurs stratosphériques pour une technologie 3G étaient possibles en laboratoire, l'équipementier Ericsson et l'opérateur Telstra viennent d'en faire la démonstration sur du matériel commercial, annoncée comme une première mondiale.

La démonstration a été réalisée près de Stockholm et a permis d'atteindre une vitesse de transfert stable à 41,5 Mbps, avec du hardware et du software disponibles commercialement. Bien sûr, il s'agit là encore d'un débit maximum théorique et la valeur moyenne constatée en pratique par l'utilisateur sera inférieure.

De quoi tout de même largement sentir la différence même par rapport au HSPA classique et assurer la transition avec l'arrivée des réseaux mobiles LTE, d'autant plus que la mise à jour est de nature logicielle et efficace même sur les terminaux actifs en limite de cellule ( alors que les performances sont nettement dégradées dans ce cas avec les réseaux actuels ).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]