Étude : les internautes trop bavards sur les réseaux sociaux

Le par  |  7 commentaire(s)
spyware

Les internautes seraient trop bavards sur les réseaux sociaux. Ils mettraient en danger leurs données personnelles et celles de leurs proches.

Comment les internautes perçoivent-ils les dangers que peuvent représenter les messageries électroniques tels que Gmail ou Hotmail et les réseaux communautaires tels que Facebook, Google+, Viadeo ou LinkedIn ? Se protègent-ils vraiment ? Des questions auxquelles devait répondre une enquête Consumer Security Risks 2014 commandée par l’éditeur de solutions de sécurité Kaspersky Lab et réalisée par le cabinet B2B International auprès de 11 135 personnes âgées d’au moins 16 ans habitant 23 pays. 

Facebook-Messenger-logo Gmail

D’après les réponses fournies, beaucoup de personnes sont confrontées à la cybercriminalité, mais un trop grand nombre font preuve d’imprudence. Si 40 % des participants indiquent avoir déjà reçu des messages suspects dans leur boite e-mail ou via leur profil social et 6 % avoir déjà vu leur compte social piraté, cela n’empêcherait en effet pas qu’ils sont 15 % à divulguer des choses dont ils ne parleraient pas dans la vraie vie. Pire encore, 78 % pensent ne pas présenter d’intérêt pour les cybercriminels. 7 % admettent même se moquer de perdre l’accès leur profil social, grâce auquel on peut récupérer une adresse e-mail et des localisations ou tendre des pièges pour récupérer l’accès à d’autres profils.

Une telle étude est bien évidemment l’occasion pour Kaspersky Lab de prêcher pour sa paroisse, mais elle rappelle aussi que l’on ne doit pas négliger la puissance des réseaux sociaux du fait de la quantité de données personnelles qu’ils brassent. Déjà que celles-ci se retrouvent sur les disques durs de grosses firmes qui ne se priveront pas de les monétiser, il serait dommage qu’elles soient en plus utilisées à des fins douteuses. Bref, les mots de passe autres que 1 2 3 4, motdepasse ou introuvable, les sésames non sauvegardés sur les dispositifs mobiles, le partage sélectif et le choix de ses contacts sont un minimum pour espérer la tranquillité. Les plus paranos se doteront des solutions de sécurité plus ou moins complètes et plus ou moins coûteuses que proposent les éditeurs.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1813884
Témoignage d'un certain François H :

"Il n'y a pas besoin des réseaux sociaux pour que sa vie privée et ses données personnelles soit étalées à la une des journaux et dans des livres ; Pourtant j'avais pris des précautions en portant même un casque noir !"

Le #1813886
PauletteParis a écrit :

Témoignage d'un certain François F :

"Il n'y a pas besoin des réseaux sociaux pour que sa vie privée et ses données personnelles soit étalées à la une des journaux et dans des livres ; Pourtant j'avais pris des précautions en portant même un casque noir !"


Quoi ?!! Fillon aussi ?? Vraiment ces politiques !
Le #1813901
Alors là respect à Kaspersky qui arrive à expliquer qu'avec une suite de sécurité on se protège des réseaux sociaux
Le #1813906
Whose a écrit :

PauletteParis a écrit :

Témoignage d'un certain François F :

"Il n'y a pas besoin des réseaux sociaux pour que sa vie privée et ses données personnelles soit étalées à la une des journaux et dans des livres ; Pourtant j'avais pris des précautions en portant même un casque noir !"


Quoi ?!! Fillon aussi ?? Vraiment ces politiques !


patch correctif appliqué
Le #1813928
La parole est d'argent, le silence est d'or, affirme un dicton
certains passeraient pour moins stupides sans dire ou étaler n'importe quoi sur les réseaux sociaux ...
Si une purge était réalisée sur ces plateformes, plus des trois quart seraient bon pour la poubelle !
Le #1813985
Cette enquête est vraiment le reflet d'un voyeurisme de notre société il en devient même affligeant en regardant certaine réponses.
Le #1814325
DeepBlueOcean a écrit :

La parole est d'argent, le silence est d'or, affirme un dicton
certains passeraient pour moins stupides sans dire ou étaler n'importe quoi sur les réseaux sociaux ...
Si une purge était réalisée sur ces plateformes, plus des trois quart seraient bon pour la poubelle !


Tu veux dire les 5 quarts ouais !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]